L'oxygénothérapie dans le traitement de la mucoviscidose

Les personnes atteintes de mucoviscidose (MV) souffrent de problèmes respiratoires. L'oxygénothérapie est incluse dans les soins standards pour les personnes atteintes de maladies pulmonaires chroniques depuis longtemps. Il est courant pour les médecins de prescrire ce traitement pour les personnes atteintes de MV lorsqu'il n'existe pas assez d'oxygène dans leur sang. Nous avons recherché des preuves que ce traitement améliore la durée et la qualité de vie pour les personnes atteintes de MV. Nous avons trouvé onze études avec 172 participants à inclure dans la revue.Toutes les études comparaient loxygène à bas débit avec l'air ambiant. Dix des études étaient à court terme. Quatre études considéraient l'administration d'oxygène supplémentaire pendant la nuit. La nuit, le niveau d'oxygène augmente à la fois pendant la phase de someil paradoxal et non paradoxal chez ces personnes respirant de loxygène à bas débit. Les participants sous oxygénothérapie nocturne ont également passé moins de temps dans la phase de sommeil paradoxal et ont pris moins de temps pour sendormir. Six de ces études examinaient l'effet de loxygénothérapie sur l'exercice. Les niveaux d'oxygène et de dioxyde de carbone dans le sang de participants augmentait pendant ou après l'exercice, lorsqu'ils respiraient de loxygène à bas débit. Les patients étaient capables de faire de l'exercice pendant plus longtemps sils respiraient de loxygène à bas débit. Il y avait plus de présentéisme à l'école ou au travail chez les patients recevant de l'oxygène à bas débit. Il existe peu de preuves pour ou contre l'utilisation à long terme de l'oxygénothérapie chez les personnes atteintes de forme pulmonaire avancée de la MV. À court terme, le traitement a montré une certaine amélioration du taux d'oxygène dans le sang chez les personnes atteintes de MV pendant le sommeil et l'exercice. Cette augmentation de l'oxygène est associée à une augmentation des niveaux de gaz carbonique, qui nest probablement pas cliniquement importante. Cependant, il convient d'être prudent chez les patients à un stade avancé de la maladie pulmonaire qui pourraient nécessiter une surveillance supplémentaire. Il devrait y avoir des recherches sur les effets de l'oxygénothérapie à long terme sur la qualité du sommeil et de l'exercice physique chez les personnes atteintes de MV. Malheureusement, nous nenvisageons pas que ces recherches supplémentaires soient réalisées prochainement, de sorte que nous ne prévoyons pas de mettre à jour cette revue dici à ce que nous identifions des nouveaux essais.

Conclusions des auteurs: 

Il n'existe pas de données publiées pour guider la prescription de la supplémentation en oxygène pour les personnes souffrant d'un stade avancé de la maladie pulmonaire en raison de la MV. L'oxygénothérapie à court terme pendant le sommeil et l'exercice physique améliore l'oxygénation mais est associée à une modeste et probablement cliniquement insignifiante hypercapnie. Il existe des améliorations de la durée d'exercice, du temps pour sendormir et du présentéisme à l'école ou au travail. Il est nécessaire de réaliser de plus grands, essais cliniques bien conçus pour évaluer les bénéfices de l'oxygénothérapie à long terme chez les personnes atteintes de MV administrés en continu ou pendant l'exercice ou le sommeil ou les deux. Cependant, nous ne nous attendons pas à ce que de nouvelles recherches soient menées prochainement dans ce domaine et ne prévoyons pas de mettre à jour cette revue, avant que de nouvelles données ne deviennent disponibles.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les complications les plus graves de la mucoviscidose (MV) sont liées à l'insuffisance respiratoire. Le traitement par oxygénothérapie a longtemps fait partie des soins standards pour les individus atteints de maladies pulmonaires chroniques associées à une hypoxémie. Les médecins prescrivent souvent des l'oxygénothérapie pour les personnes atteintes de MV lorsqu'une hypoxémie survient.Cependant, il n'est pas clair si des preuves empiriques sont disponibles pour fournir des indications pour cette thérapie avec ses coûts financiers et son impact sur le mode de vie souvent profonds.

Objectifs: 

Évaluer si l'oxygénothérapie améliore la longévité ou la qualité de vie des personnes atteintes de MV.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre d'essais cliniques du groupe Cochrane sur la mucoviscidose et autres maladies génétiques constitué de références identifiées lors de recherches exhaustives dans des bases de données électroniques et de recherches manuelles de revues pertinentes et de résumés dactes de conférence.

La dernière recherche du registre d'essais cliniques du groupe Cochrane datait du 15 mai 2013.

Critères de sélection: 

Essai clinique randomisé ou quasi-randomisé comparant l'oxygène, administré à n'importe quelle concentration, quelle que soit la voie d'administration, chez les personnes atteintes de MV documentéé pour n'importe quelle période.

Recueil et analyse des données: 

Les auteurs ont indépendamment évalué les risques de biais des études incluses et extrait les données.

Résultats principaux: 

Cette revue inclut 11 études publiées (172 participants) ; une seule a examiné loxygénothérapie à long terme (28 participants). Il n'y avait aucune amélioration statistiquement significative en termes de survie, de santé pulmonaire ou cardiaque. Il y avait une amélioration du présentéisme à l'école ou au travail chez les patients recevant de l'oxygénothérapie à 6 et 12 mois. Quatre études examinaient l'effet de la supplémentation en oxygène pendant le sommeil par polysomnographie. Malgré une amélioration de loxygénation, une légère hypercapnie était observée. Les participants se sont endormis plus rapidement et passaient une part réduite de leur temps de sommeil total en phase des mouvements oculaire rapides, mais il n'y avait pas d'améliorations prouvées de paramètres qualitatifs du sommeil. Six études évaluaient la supplémentation en oxygène pendant l'exercice. De nouveau, l'oxygénation samélioriat, mais une légère hypercapnie était générée. Les participants recevant de l'oxygénothérapie ont été en mesure de faire de l'exercice pour une durée significativement plus longue pendant l'exercice. Les autres paramètres d'exercices n'ont pas été modifiés par l'utilisation d'oxygène.

Notes de traduction: 
Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.