Réduction en salle sans anesthésie générale versus réduction et réparation sous anesthésie générale du laparoschisis chez les nouveau-nés

Les preuves issues d'essais contrôlés randomisés ne permettent pas d'étayer ou de réfuter l'efficacité de la réduction en salle du laparoschisis chez les nouveau-nés. Les nouveau-nés atteints de laparoschisis naissent avec une ouverture dans la paroi abdominale par laquelle l'intestin sort. Si l'intestin n'est pas remis en place, la perte de liquide et de chaleur peut entraîner une pathologie, une partie de l'intestin peut se nécroser ou les nouveau-nés peuvent être victimes d'une infection engageant le pronostic vital. Traditionnellement, l'intestin est remis en place dans l'abdomen sous anesthésie en salle d'opération, mais, dans certains hôpitaux, cette procédure est pratiquée sans anesthésie dans le service de néonatologie (c'est ce que l'on appelle une réduction en salle). On ignore quelle méthode donne les meilleurs résultats. Les évaluateurs n'ont identifié aucune étude randomisée comparant ces deux approches. Ils en concluent qu'aucune preuve ne vient étayer ou réfuter l'efficacité de la réduction en salle du laparoschisis.

Conclusions des auteurs: 

Aucune preuve issue d'ECR ne vient étayer ou réfuter l'efficacité de la réduction en salle dans la prise en charge immédiate du laparoschisis. Des ECR comparant une réduction en salle à une réduction sous anesthésie générale chez des nourrissons atteints de laparoschisis sont nécessaires dans les plus brefs délais. Les essais initiaux devraient être limités de préférence aux nourrissons présentant un laparoschisis non compliqué (en utilisant des critères de sélection prédéfinis permettant d'exclure les nourrissons instables, présentant une perforation intestinale, une nécrose ou une atrésie, exigeant la réduction d'autres organes en plus de l'intestin ou nécessitant un silo avant toute réduction). Ces essais devraient utiliser une analgésie adéquate et définir au préalable une période de temps au terme de laquelle la réduction manuelle sera abandonnée.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Le laparoschisis est un défaut congénital de la paroi abdominale antérieure caractérisé par une protusion du contenu abdominal. Une réduction du contenu abdominal est nécessaire dans les heures qui suivent la naissance car l'exposition de l'intestin peut entraîner une perte d'eau et de chaleur, mais également une détérioration de la vascularisation de l'intestin s'accompagnant d'ischémie et d’infarctus. Pour éviter les complications associées à l'anesthésie générale et à la ventilation mécanique, il a été suggéré que la réduction du contenu abdominal soit effectuée sans intubation endotrachéale ni anesthésie.

Objectifs: 

Déterminer l'approche donnant les meilleurs résultats dans le traitement chirurgical immédiat du laparoschisis : une réduction en salle sans anesthésie générale ou une réduction et une réparation du défaut de la paroi abdominale sous anesthésie générale.

La stratégie de recherche documentaire: 

La stratégie de recherche documentaire standard du groupe de revue Cochrane sur la néonatologie a été utilisée. Cela inclut notamment des recherches dans les bases de données électroniques : L'Oxford Database of Perinatal Trials ; le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL, Bibliothèque Cochrane, numéro 2, 2003) ; MEDLINE (1966 à juillet 2003) ; CINAHL (1982 à juillet 2003) ; ainsi que les revues précédentes, y compris les références croisées, les résumés et les actes de congrès et de symposium ont été consultés. Des experts ont également été consultés et des recherches manuelles ont été effectuées dans des revues médicales, principalement de langue anglaise.

Ces recherches ont été mises à jour en décembre 2009.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés (ECR) comparant une réduction en salle à une réduction sous anesthésie générale chez des nouveau-nés atteints de laparoschisis.

Recueil et analyse des données: 

Aucune étude ne remplissait les critères d'inclusion de cette revue.

Résultats principaux: 

Aucune étude ne remplissait les critères d'inclusion de cette revue.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.