Corticoïdes pour le traitement de l’hypotension chez les nouveau-nés prématurés

L’innocuité et l’efficacité des stéroïdes administrés à des nouveau-nés prématurés souffrant d’hypotension (pression artérielle faible) restent à déterminer. Une pression artérielle faible est un problème relativement courant chez les nouveau-nés prématurés et a été associée à l’apparition de problèmes graves à court et long terme, y compris la mort et des handicaps neurologiques. Plusieurs traitements sont utilisés pour faciliter la circulation sanguine et renforcer la pression artérielle. L’un d’entre eux consiste à administrer des stéroïdes. Cette revue a identifié quatre études réalisées à petite échelle et qui ont évalué leurs effets sur la pression artérielle faible de nouveau-nés prématurés. À l’heure actuelle, les informations disponibles sont insuffisantes pour fonder nos recommandations sur les effets de l’administration de stéroïdes à des nouveau-nés prématurés présentant une pression artérielle faible.

Conclusions des auteurs: 

L’efficacité de l’hydrocortisone peut égaler celle de la dopamine lorsqu’elle est utilisée comme traitement principal de l’hypotension. Mais les données relatives à son innocuité à long terme sont inconnues. Les stéroïdes sont efficaces pour le traitement d’une hypotension réfractaire chez des nouveau-nés prématurés, sans augmenter le nombre d’effets indésirables à court terme. Toutefois, il manque des données relatives à leurs effets bénéfiques ou à leur innocuité à long terme. Par conséquent, les stéroïdes ne peuvent pas être systématiquement recommandés pour le traitement de l’hypotension chez les nouveau-nés prématurés.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L’hypotension systémique est une complication relativement courante des accouchements prématurés et est associée à des hémorragies périventriculaires, des lésions de la substance blanche périventriculaire et des cas de mauvais développement neurologique. Un traitement corticoïde a été utilisé comme alternative ou complément au traitement standard avec expansion volumique et traitement vasopresseur/inotrope.

Objectifs: 

Déterminer l’efficacité et l’innocuité des corticoïdes utilisés comme traitement principal de l’hypotension ou pour le traitement d’une hypotension réfractaire chez les nouveau-nés prématurés.

La stratégie de recherche documentaire: 

Des essais contrôlés randomisés ou quasi-randomisés ont été identifiés en effectuant des recherches dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL, The Cochrane Library, numéro 2, 2011), MEDLINE (1996 à janvier 2011), EMBASE (1974 à janvier 2011), CINAHL (1981 à 2011), les listes bibliographiques de documents publiés et les résumés des conférences de la Pediatric Academic Societies et de la European Society for Pediatric Research publiés dans Pediatric Research (1995 à 2011)

Critères de sélection: 

Nous avons inclus tous les essais contrôlés randomisés ou quasi-randomisés étudiant les effets des corticoïdes pour le traitement de l’hypotension chez les nouveau-nés prématurés avant(< 37 semaines de gestation) âgés de moins de 28 jours. Les études utilisant des corticoïdes comme traitement principal étaient également incluses, ainsi que celles utilisant des corticoïdes chez des nouveau-nés dont l’hypotension était résistante aux traitements inotropes/vasopresseurs et d’expansion volumique. Dans cette revue, nous avons inclus des études comparant des corticoïdes oraux/intraveineux à un placebo, d’autres médicaments permettant de fournir un soutien cardiovasculaire ou l’absence de traitement.

Recueil et analyse des données: 

La qualité méthodologique des études éligibles a été évaluée conformément aux méthodes utilisées pour minimiser le biais de sélection, le biais de performance, le biais d’attrition et le biais de détection. Les études ayant évalué les corticoïdes (1) comme traitement principal de l’hypotension ou (2) de l’hypotension réfractaire à des traitements inotropes/vasopresseurs et d’expansion volumique antérieurs, ont été analysées dans des comparaisons séparées. Les données ont été analysées à l’aide de RevMan 5.1.2 et en appliquant les méthodes standards du groupe de revue sur la néonatalité. Les effets du traitement ont été analysés en utilisant le risque relatif, la réduction du risque, le nombre de sujets à traiter pour les critères de jugement catégoriels et la différence moyenne pondérée pour les critères mesurés sur une échelle continue, avec leur intervalle de confiance à 95 %.

Résultats principaux: 

Quatre études totalisant 123 nouveau-nés ont été incluses dans cette revue. Dans une étude, l’hypotension persistante était plus courante chez les nouveau-nés suivant un traitement à base d’hydrocortisone par rapport à ceux ayant suivi un traitement à base de dopamine comme traitement principal de l’hypotension (RR 8,2 ; IC à 95 % 0,47 à 142,6 ; DR 0,19 ; IC à 95 % 0,01 à 0,37). Dans deux études comparant les stéroïdes à un placebo, l’hypotension persistante (caractérisée par un besoin permanent d’injection d’inotropes) était moins courante chez les nouveau-nés suivant un traitement à base de stéroïdes par rapport aux groupes témoins auquel un placebo a été administré pour une hypotension réfractaire (RR 0,35, IC à 95 % 0,19 à 0,65 ; DR -0,47, IC à 95 % -0,68 à -0,26 ; NST = 2,1, IC à 95 % 1,47 à 3,8). Aucun effet statistiquement significatif n’a été constaté sur aucun autre critère à court ou long terme. Deux études supplémentaires ayant uniquement été publiées sous forme de résumés à ce jour, peuvent être éligibles dans une mise à jour future de cette revue.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.