Aspiration à l'aiguille percutanée, injection et réaspiration avec ou sans couverture de benzimidazole pour les kystes hydatiques hépatiques simples

Deux essais cliniques randomisés sur la méthode de ponction, aspiration, injection et réaspiration pour les patients présentant des kystes hydatiques hépatiques simples ont été identifiés. Un essai comparait la ponction-aspiration-injection-réaspiration à un traitement chirurgical. L'autre essai comparait la ponction-aspiration-injection-réaspiration avec ou sans albendazole à l'albendazole seul. Les deux essais présentaient des risques élevés de biais. Le nombre de participants inclus et la durée du suivi étaient insuffisants pour établir des conclusions définitives. En règle générale, il n'existe pas suffisamment de données permettant d'étayer ou de réfuter la méthode ponction, aspiration, injection et réaspiration avec ou sans couverture de benzimidazole pour les patients présentant des kystes hydatiques hépatiques simples.

Conclusions des auteurs: 

La PAIR semble prometteuse, mais il n'y a pas suffisamment de données permettant d'étayer ou de réfuter le recours à la PAIR avec ou sans couverture de benzimidazole pour traiter les patients présentant des kystes hydatiques hépatiques simples. Il est nécessaire de réaliser d'autres essais cliniques randomisés bien conçus pour traiter ce sujet.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les kystes hydatiques hépatiques sont un problème de santé publique important dans les régions du monde où l'on utilise des chiens pour garder le bétail. Les kystes hydatiques hépatiques simples sont actuellement traités par la chirurgie. La méthode de ponction, aspiration, injection et réaspiration (PAIR) avec ou sans couverture de benzimidazole est cependant apparue comme une alternative au cours de la dernière décennie.

Objectifs: 

Evaluer les avantages et les inconvénients de la méthode PAIR avec ou sans couverture de benzimidazole pour les patients présentant des kystes hydatiques hépatiques simples par rapport à un placebo, à l'absence d'intervention, à la chirurgie ou à un traitement médical.

La stratégie de recherche documentaire: 

Les recherches dans Le registre des essais contrôlés du groupe Cochrane sur les maladies hépato-biliaires, Le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) dans The Cochrane Library, MEDLINE, EMBASE, DARE, et ACP Journal Club et dans les textes intégraux ont été combinées (recherches effectuées jusqu'en octobre 2010). Les bibliographies des études pertinentes et les autres documents identifiés ont été passés au crible. Des chercheurs dans le domaine ont été contactés.

Critères de sélection: 

Seuls les essais cliniques randomisés utilisant la méthode PAIR avec ou sans couverture de benzimidazole comme traitement expérimental d'un kyste hydatique hépatique simple (c'est-à-dire, non infecté et ne communiquant pas avec l'arbre biliaire ou d'autres viscères) comparée à l'absence d'intervention, une ponction placebo (réalisation de toutes les étapes de la ponction, simulation de PAIR sans réellement réaliser la procédure), une chirurgie ou une chimiothérapie ont été inclus.

Recueil et analyse des données: 

Les données ont été extraites de manière indépendante et le risque de biais de chaque essai a été évalué par les auteurs. Les auteurs principaux des essais ont été contactés pour obtenir les données manquantes.

Résultats principaux: 

Nous n'avons trouvé aucun essai clinique randomisé comparant la PAIR à l'absence d'intervention ou à une intervention placebo. Nous n'avons que uniquement deux essais cliniques randomisés, l'un comparant la PAIR à un traitement chirurgical (n=50 participants) et l'autre comparant la PAIR (avec ou sans albendazole) à l'albendazole seul (n=30 participants). Les deux essais ont été annotés comme « adéquats » pour l'assignation secrète ; toutefois, la génération de la séquence d'assignation et les méthodes de mise en aveugle étaient « douteuses » dans les deux cas. Par rapport à la chirurgie, la PAIR plus albendazole a entraîné une disparition similaire du kyste et un diamètre moyen du kyste comparable avec des effets indésirables moindres (32 % versus 84 %, P < 0,001) et une durée d'hospitalisation plus courte (moyenne + SD) (4,2 + 1,5 versus 12,7+ 6,5 jours, P < 0,001). Par rapport à l'albendazole, la PAIR avec ou sans albendazole a obtenu une diminution du kyste bien plus importante (P < 0,01) et un soulagement des symptômes.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.