L'application de chlorhexidine antibactérienne dans le vagin durant le travail pour la prévention d'infection précoce par les Streptocoques du groupe B chez le nouveau-né

Il n'y a pas de preuve qui montre que le lavage du vagin avec un liquide antibactérien à la chlorhexidine ou l'utilisation d'un gel de chlorhexidine durant le travail réduit les infections par les Streptocoques bêta-hémolytiques du groupe B (SGB) chez les bébés.

Le vagin d'une femme contient normalement de nombreuses bactéries qui ne posent généralement pas de problème à la femme ni à son bébé. Cependant, un bébé peut occasionnellement attraper une infection durant l'accouchement. Une infection par les SGB peut causer de graves maladies chez les bébés et rarement, un bébé peut mourir des conséquences d'une infection. Le lavage du vagin avec la chlorhexidine ou l'application de chlorhexidine sous forme de gel ou de crème durant le travail a été étudié dans cette revue systématique comme un moyen possible de réduire les infections. Cette revue de quatre essais porte sur des femmes présentant une colonisation vaginale ou rectale par les SGB et leur 1 125 nouveau-nés prématurés ou nés à terme. Elle a démontré que, même si la chlorhexidine pourrait réduire le nombre de bactéries transmises par la mère au bébé lors du passage dans le vagin ou en cas d'aspiration de liquide amniotique contaminé, les études disponibles ne sont pas assez larges pour déterminer si la chlorhexidine réduit les infections par les SGB ou pas.

La désinfection du vagin avec la chlorhexidine ne résulte pas en une réduction des maladies d'apparition précoce causées par une infection par les SGB comme le sepsis, la pneumonie ou la méningite, ni des décès dus à l'infection. Elle pourrait réduire la colonisation par les SGB chez le nouveau-né comparativement à un lavage mécanique avec un placebo (une étude).

La comparaison du gel ou de la crème de chlorhexidine avec un placebo ou l'absence de traitement n'a pas mis en évidence de résultat significatif sur les critères d'évaluation rapportés.

Des effets secondaires bénins comme des picotements ou une irritation locale ont été plus fréquents chez les femmes traitées avec la chlorhexidine. Différentes préparations, doses et fréquences d'administration avaient été utilisées, et les critères d'évaluation rapportés divergeaient. Aucun effet secondaire n'a été rapporté parmi les nouveau-nés.

Les preuves sont limitées en raison du petit nombre d'articles rendant compte de chaque critère d'intérêt et de la taille de l'échantillon (1 125 enfants) relativement petite, compte tenu de la faible incidence de l'infection par les SGB (une à trois par 1 000 naissances vivantes) dans la population générale.

Il existe un besoin pour mener un large essai randomisé bien conçu qui examine l'efficacité d'une désinfection vaginale avec la chlorhexidine afin de réduire les infections par les SGB chez les bébés nés à terme ou prématurément, permettant de remédier aux limites méthodologiques des études incluses. Les coûts associés au traitement antibiotique et le manque de personnel qualifié ont limité la disponibilité du traitement préventif pour les femmes dans les régions les plus pauvres du monde. La chlorhexidine est peu coûteuse et elle n'a pas d'impact sur le développement de la résistance aux antibiotiques.

Conclusions des auteurs: 

La qualité des quatre essais inclus varie, de même que le risque de biais, et la qualité des preuves évaluée à l'aide de GRADE est très faible. La chlorhexidine vaginale n'est pas associée à une réduction de l'un des critères d'évaluation primaires de la maladie à SGB d'apparition précoce (sepsis et/ou méningite) ou de la pneumonie à SGB. La chlorhexidine vaginale pourrait réduire la colonisation des nouveau-nés par les SGB. L'intervention était associée à une augmentation du risque d'effets indésirables légers chez la mère. Cette revue n'étaye pas actuellement l'utilisation de la désinfection vaginale avec la chlorhexidine durant le travail pour la prévention des maladies d'apparition précoce. Ces résultats doivent être interprétés avec prudence car la qualité méthodologique de ces études était faible. Comme la maladie à SGB d'apparition précoce est une affection rare, des essais ayant un échantillon extrêmement large sont nécessaire afin d'évaluer l'efficacité de la chlorhexidine vaginale pour en réduire l'incidence. À l'ère de l'antibioprophylaxie per-partum, ces essais peuvent être difficiles à justifier, particulièrement dans les pays développés.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Bien que l'infection d'apparition précoce par les streptocoques β-hémolytiques du groupe B (SGB) soit rare, elle représente environ 30 % des infections néonatales, elle a un taux de mortalité élevé et elle est transmise verticalement par la mère colonisée. Plusieurs essais ont démontré l'efficacité de la prophylaxie antibiotique intrapartum (PAI) pour prévenir les maladies d'apparition précoce. La désinfection du vagin avec la chlorhexidine durant le travail a été proposée comme une autre stratégie pour la prévention de l'infection précoce par les SGB chez les bébés nés à terme ou prématurément. La chlorhexidine s'est révélée n'avoir aucun impact sur la résistance aux antibiotiques, elle est peu coûteuse et adaptée aux lieux d'accouchement peu équipés.

Objectifs: 

Déterminer l'efficacité de la désinfection vaginale avec la chlorhexidine durant le travail chez les femmes présentant une colonisation par les SGB pour la prévention de l'infection précoce par les SGB chez les bébés nés à terme ou prématurément.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais du groupe Cochrane sur la grossesse et l'accouchement (le 31 octobre 2014) et dans les références bibliographiques des études trouvées.

Critères de sélection: 

Essais randomisés et quasi randomisés comparant la désinfection vaginale avec la chlorexidine (lavage vaginal ou gel/crème) versus un placebo ou l'absence de traitement.

Recueil et analyse des données: 

Trois auteurs de la revue ont indépendamment évalué les essais à inclure et leurs risques de biais, ils ont extrait les données et ils en ont vérifié l'exactitude.

Résultats principaux: 

Nous n'avons identifié aucun nouvel essai éligible à inclure dans cette mise à jour. Une étude incluse dans la version précédente de cette revue a été exclue. Quatre études, incluant 1 125 bébés nés à terme ou prématurément, remplissaient les critères d'inclusion et ont rapporté au moins un critère d'évaluation d'intérêt. Pour la comparaison de la chlorhexidine (lavage vaginal ou gel) versus le placebo ou l'absence de traitement, deux études (n = 987) ont été regroupées. Aucune différence statistiquement significative n'a été observée dans l'apparition précoce de la maladie à SGB (sepsis et/ou méningite) en comparant la chlorhexidine (lavage vaginal ou gel/crème) à un placebo ou à l'absence de traitement : risque relatif (RR) de 2,32 (intervalle de confiance (IC) à 95 % de 0,34 à 15,63) ; I carré (I²) = 0 % ; ni dans la pneumonie à SGB : RR de 0,35 (IC à 95 % de 0,01 à 8,6) ; test d'hétérogénéité non applicable. Les résultats de la colonisation du nouveau-né par les SGB ont été rapportés dans trois études (n=328) : RR de 0,64 (IC à 95 % de 0,40 à 1,01) ; il y avait une grande hétérogénéité entre les études (Chi² = 3,19 ; P = 0,20 ; I² = 37 %). Des effets secondaires maternels d'intensité légère (picotements ou irritations locales) (trois essais, 1 066 femmes) ont été plus fréquemment observés chez les femmes traitées avec la chlorhexidine (RR de 8,50 (IC à 95 % de 1,60 à 45,28) ; il n'y avait pas d'hétérogénéité (Chi² = 0,01 ; dll = 1 (P = 0,91) ; I² = 0 %). Aucun effet secondaire n'a été rapporté parmi les nouveau-nés.

La comparaison du lavage vaginal avec la chlorexidine versus le lavage mécanique avec un placebo ou l'absence de traitement (une étude, n = 79) a mis en évidence une réduction significative de la colonisation néonatale par les SGB : RR de 0,32 (IC à 95 % de 0,12 à 0,90). Les tests d'hétérogénéité ne s'appliquent pas. Il n'y avait pas d'autre résultat significatif pour cette comparaison.

Pour la comparaison du gel ou de la crème de chlorexidine versus le placebo ou l'absence de traitement, il n'y a pas de différence statistiquement significative dans les résultats rapportés.

La qualité des essais varie et le risque de biais global a été jugé peu clair ou élevé. La qualité des preuves évaluée à l'aide de GRADE était très faible pour les résultats de la comparaison de la chlorhexidine (lavage vaginal ou gel/crème) versus le placebo ou l'absence de traitement. Les critères incluaient : maladie à SGB d'apparition précoce (sepsis et/ou méningite), pneumonie à SGB, colonisation néonatale par les SGB, mortalité néonatale due à l'infection précoce par les SGB et effets indésirables (légers) chez la mère et le nouveau-né.

Notes de traduction: 

Traduction réalisée par Mylène Badeau et révisée par Cochrane France.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.