Chirurgie et radiothérapie du cerveau entier versus radiothérapie du cerveau entier seule dans le traitement des métastases cérébrales uniques

Chez les patients présentant une métastase cérébrale unique, des preuves solides issues d'essais contrôlés randomisés (ECR) indiquent que la chirurgie en complément d'une radiothérapie du cerveau entier (RTCE) n'améliore pas la survie globale. Le traitement des métastases cérébrales est généralement palliatif mais une chirurgie pourrait être envisagée chez certains patients choisis, en particulier ceux qui présentent une métastase cérébrale unique. Cette revue analysait les preuves issues de trois ECR portant sur un groupe de patients choisis et observait qu'une combinaison de chirurgie et de RTCE n'améliorait pas la survie globale par rapport à la RTCE seule. Une chirurgie complémentaire pourrait permettre aux patients de vivre plus longtemps sans aide extérieure et pourrait potentiellement réduire le risque de décès lié à des causes neurologiques. Les patients subissant une chirurgie ne semblaient pas présenter de risque supérieur d'événements indésirables par rapport aux patients qui recevaient uniquement une RTCE. Il est préférable que les décisions concernant le traitement d'un patient spécifique soient prises par une équipe multidisciplinaire.

Conclusions des auteurs: 

La combinaison chirurgie + RTCE pourrait améliorer la SFI mais pas la survie globale. Elle pourrait également réduire le nombre de décès liés à une cause neurologique. Tous ces résultats provenaient d'un groupe de patients rigoureusement sélectionnés. Les patients subissant une chirurgie ne semblaient pas présenter de risque supérieur d'événements indésirables par rapport aux patients qui recevaient uniquement une RTCE.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Le traitement de la métastase cérébrale est généralement palliatif car la plupart des patients présentent un cancer systémique incontrôlable. Historiquement, la radiothérapie du cerveau entier (RTCE) était le traitement de choix, mais depuis peu, la radiothérapie ciblée, telle que la radiochirurgie stéréotaxique (RCS), est de plus en plus utilisée chez des patients choisis. Dans certaines circonstances, par exemple en cas de métastase cérébrale unique, les décès sont plus susceptibles d'être liés à l'implication du cerveau plutôt qu'à la maladie systémique. Chez ce groupe de patients, il a été suggéré que la résection chirurgicale soulageait les symptômes et prolongeait la durée de vie.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité clinique de la résection chirurgicale + RTCE versus RTCE seule dans le traitement des patients présentant une métastase cérébrale unique.

La stratégie de recherche documentaire: 

Les bases de données suivantes ont été consultées dans le cadre d'une recherche bibliographique systématique : le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL, numéro 2, 2010), MEDLINE, EMBASE, CancerLit, Biosis et Science Citation Index. Les références bibliographiques des études identifiées ont fait l'objet d'une recherche manuelle, de même que les revues Journal of Neuro-Oncology et Neuro-Oncology, y compris tous les actes de congrès. Des spécialistes en neuro-oncologie ont été contactés afin d'obtenir des informations supplémentaires. Les recherches dans MEDLINE et EMBASE ont été mises à jour en octobre 2007 et décembre 2010.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés (ECR) comparant une chirurgie + RTCE à une RTCE seule chez des patients de tous âges présentant une métastase cérébrale unique avérée ou présumée.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de revue ont évalué la pertinence des résultats des recherches de manière indépendante, effectué une évaluation critique sur la base de critères établis et extrait les données à l'aide d'un formulaire prédéfini.

Résultats principaux: 

Trois ECR portant sur un total de 195 patients ont été identifiés. Aucune différence significative n'était observée en termes de survie (hazard ratio (HR) de 0,72, IC à 95 %, entre 0,34 et 1,55, P = 0,40), mais il existait une hétérogénéité entre les essais (I2 = 83 %). Un essai rapportait que la combinaison chirurgie + RTCE augmentait la durée de survie fonctionnellement indépendante (SFI) (HR de 0,42, IC à 95 %, entre 0,22 et 0,82, P = 0,01). Il était suggéré que la combinaison chirurgie + RTCE pourrait réduire le risque de décès liés à une cause neurologique (risque relatif (RR) de 0,68, IC à 95 %, entre 0,43 et 1,09, P = 0,11). Le risque d'événements indésirables n'était pas statistiquement différent entre les groupes, mais le nombre réel d'événements était supérieur dans le groupe de la chirurgie.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.