Amniotomie plus ocytocine par voie intraveineuse pour le déclenchement du travail

L'ocytocine par voie intraveineuse et l'amniotomie sont parfaitement comparables à d'autres méthodes utilisées au troisième trimestre (à terme) pour provoquer le travail.

Il est parfois nécessaire de faciliter le début du travail. Il est possible d'utiliser plusieurs méthodes soit qui amènent le col de l’utérus à maturité soit qui provoquent le démarrage des contractions de l'utérus. L'ocytocine est un médicament utilisé pour stimuler les contractions de l'utérus. L'amniotomie (rupture de la poche des eaux) contribue à induire les contractions. La revue des essais a trouvé que l'ocytocine associée à l'amniotomie est parfaitement comparable à d'autres méthodes de déclenchement du travail. Toutefois, les risques indésirables de l'amniotomie comprennent la douleur et l'inconfort, les saignements, l'infection possible de l'utérus et un ralentissement du rythme cardiaque fœtal. Le risque d'infection suite à l'amniotomie est particulièrement important dans des régions dans lesquelles le VIH prévaut.

Conclusions des auteurs: 

Les données sur l'efficacité et la sécurité de l'amniotomie et ocytocine par voie intraveineuse font défaut. Aucune recommandation pour la pratique clinique ne peut être émise sur la base de cette revue. L'amniotomie et ocytocine par voie intraveineuse est une combinaison de deux méthodes de déclenchement du travail et les deux méthodes sont utilisées en pratique clinique. Si leur utilisation doit être poursuivie, il est important de comparer l'efficacité et la sécurité de ces méthodes, et de définir les circonstances cliniques dans lesquelles l'une pourrait s'avérer préférable à l'autre.

[Remarque : Les trois références dans la section de classification en attente de la revue pourraient modifier les conclusions de la revue après avoir été évaluées.]

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Le déclenchement du travail est une intervention obstétrique courante. L'amniotomie seule pour le déclenchement du travail est considérée de manière séparée et l'ocytocine seule pour le déclenchement du travail est en cours de préparation en vue de l'inclusion dans The Cochrane Library. Cette revue répondra à l'utilisation de la combinaison de ces deux méthodes pour le déclenchement du travail au troisième trimestre. Cette revue fait partie d'une série de revues des méthodes de maturation cervicale et de déclenchement du travail à l'aide d'une méthodologie standardisée.

Objectifs: 

Déterminer, d'après les meilleures preuves disponibles, l'efficacité et la sécurité de l'amniotomie et de l'ocytocine par voie intraveineuse pour le déclenchement du travail au troisième trimestre.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance, le registre Cochrane des essais contrôlés et les bibliographies des articles identifiés. Date de la dernière recherche : mai 2001. Nous avons mis à jour la recherche du registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance le 21 septembre 2009 et avons ajouté les résultats à la section de classification en attente de la revue.

Critères de sélection: 

Les essais cliniques comparant l'amniotomie plus ocytocine par voie intraveineuse utilisée pour la maturation cervicale ou le déclenchement du travail au troisième trimestre au placebo/à l'absence de traitement ou aux méthodes susmentionnées dans une liste prédéfinie de méthodes de déclenchement du travail.

Recueil et analyse des données: 

L’évaluation de la qualité des essais et l’extraction des données ont été effectuées par les deux évaluateurs. Une stratégie a été élaborée pour traiter le volume important et la complexité des données des essais concernant le déclenchement du travail. Cela a impliqué une méthode d'extraction des données en deux phases. Les données initiales ont été extraites au niveau central, puis incorporées dans une série de revues principales classées par méthode de déclenchement du travail, suivant une méthodologie standardisée. Les données doivent être extraites à partir des revues principales et incorporées dans une série de revues secondaires, classées par catégorie de femme.

Résultats principaux: 

Dix-sept essais impliquant un de total de 2 566 femmes ont été inclus. L'amniotomie et l'ocytocine par voie intraveineuse se sont avérées entraîner une diminution du nombre de femmes n'ayant pas réussi à accoucher par voie basse au bout de 24 heures par rapport à l'amniotomie seule (risque relatif (RR) 0,03, intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,001 à 0,49). Cette constatation était basée sur les résultats d’une seule étude portant sur 100 femmes. En ce qui concerne les résultats secondaires, l'amniotomie et l'ocytocine par voie intraveineuse ont entraîné une diminution significative du nombre d'accouchements par voie basse instrumentaux par rapport au placebo (RR 0,18, IC 0,05 à 0,58). L'amniotomie et l'ocytocine par voie intraveineuse ont entraîné plus d'hémorragies post-partum que les prostaglandines par voie vaginale (RR 5,5, IC 1,26 à 24,07). Par ailleurs, un nombre significativement plus élevé de femmes n'ont pas été satisfaites de l'amniotomie et ocytocine par voie intraveineuse en comparaison avec les prostaglandines par voie vaginale, RR 53, IC 3,32 à 846,51.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.