La calcitonine est utilisée pour traiter la douleur osseuse métastatique

Les preuves limitées actuellement disponibles ne soutiennent pas l'utilisation de la calcitonine pour contrôler la douleur due aux métastases osseuses. Les personnes ayant un cancer qui s'est propagé jusqu'aux os et les nerfs adjacents ressentent souvent des douleurs violentes. Il y a plusieurs traitements pour permettre de soulager cette douleur : La radiothérapie, les médicaments analgésiques (anti-douleurs) tels que les opioïdes et les médicaments modulateurs du métabolisme osseux, tels que les bisphosphonates et la calcitonine. La calcitonine a la capacité de soulager la douleur et de maintenir la résistance des os, réduisant ainsi le risque de fractures osseuses. Cette revue a examiné l'efficacité de la calcitonine pour contrôler la douleur due aux métastases osseuses. Cependant, peu d'études ont été trouvées et les preuves actuellement disponibles ne soutiennent pas son utilisation pour les patients souffrant de douleurs osseuses. jusqu'à ce que de nouvelles études fournissent des informations supplémentaires sur ce traitement, d'autres approches thérapeutiques doivent être envisagées.

Conclusions des auteurs: 

Les preuves limitées actuellement disponibles ne soutiennent pas l'utilisation de la calcitonine pour contrôler la douleur due aux métastases osseuses. depuis la dernière version de cette revue, aucune des nouvelles études pertinentes n'a fourni d'informations supplémentaires sur ce traitement, contrairement à d'autres approches thérapeutiques qui devraient être envisagées.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La douleur est le symptôme le plus fréquemment ressenti par les patients atteints de cancer, son intensité dépend du site de la tumeur. les tumeurs qui compromettent les structures osseuses ou nerveuses en raison du processus de destruction osseuse sont les plus douloureuses. Il y a plusieurs traitements pour traiter la douleur (et d'autres symptômes) due aux métastases osseuses. L'hormone calcitonine a la capacité à soulager la douleur, mais aussi de préserver la densité osseuse, réduisant ainsi le risque de fractures. Cette revue est une mise à jour d'une revue publiée précédemment dans La Bibliothèque Cochrane (2003, numéro 3) qui a également été mise à jour en 2006 (numéro 3).

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité de la calcitonine pour contrôler la douleur osseuse métastatique et réduire les complications osseuses (hypercalcémie, fractures et compression du nerf) chez les patients présentant des métastases osseuses.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons mis à jour les recherches électroniques dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), MEDLINE et EMBASE jusqu'à octobre 2011. Nous avons également consulté les registres d'essais cliniques en cours.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus les études si elles étaient randomisées, essais cliniques en double aveugle portant sur des patients souffrant de douleurs osseuses métastatiques, traités avec la calcitonine, dans lesquels la principale mesure de critère de jugement était la douleur, évaluée à quatre semaines ou plus.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de revue indépendants ont procédé à la sélection des études et à l'extraction des données. Seules deux études (90 participants) étaient éligibles pour inclusion dans la revue et, par conséquent, la méta-analyse des données n'a pas été possible. Nous avons effectué une analyse en intention de traiter (ITT) en imputant toutes les valeurs manquantes comme des résultats indésirables.

Résultats principaux: 

Des deux petites études incluses, une étude a montré un effet non significatif de la calcitonine sur le nombre de patients présentant une réduction totale de la douleur (risque relatif (RR) 2,50 ; intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,55 à 11,41). La deuxième étude n'a fourni aucune preuve indiquant que la calcitonine réduisait la consommation d'analgésiques (RR 1,05 ; IC à 95 % 0,90 à 1,21) chez les patients présentant des métastases osseuses douloureuses. Il n'y a aucune preuve indiquant que la calcitonine était efficace pour contrôler les complications dues aux métastases osseuses, pour améliorer la qualité de vie ou la survie des patients. bien que non statistiquement significatif, un plus grand nombre d'effets indésirables ont été observés dans les groupes recevant de la calcitonine dans les deux études incluses (RR 3,35 ; IC à 95 % 0,72 à 15,66).

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.