Traitement par ultrasons contre l'ostéoarthrite

Ce résumé d’une revue systématique Cochrane présente les connaissances actuelles issues de la recherche sur l’effet des traitements par ultrasons contre l'ostéoarthrite du genou ou de la hanche. La version précédente de cette revue a conclu que le traitement par ultrasons ne présentait aucun bénéfice par rapport à un traitement placebo, en termes de soulagement de la douleur et de statut fonctionnel.

La revue mise à jour montre que chez les personnes atteintes d'ostéoarthrite,
- le traitement par ultrasons peut être bénéfique pour les personnes atteintes d'ostéoarthrite de la hanche ;

-Le traitement par ultrasons peut améliorer la fonction physique, mais ce résultat pourrait être dû au hasard ;

- Nous ne connaissons pas avec certitude la magnitude des effets sur le soulagement de la douleur ou la capacité d'utiliser le genou, en raison de la faible qualité des preuves ;
-Le traitement par ultrasons n'entraînerait aucun effet secondaire. aucun effet secondaire n'a été rapporté, mais nous ne possédons pas d'informations précises sur ce sujet. Ceci est particulièrement vrai pour les effets secondaires rares mais graves. 

Aucune étude n'évalue les bénéfices du traitement par ultrasons chez les personnes atteintes d'ostéoarthrose de la hanche.

Qu’est-ce que l'ostéoarthrite et qu'est-ce que le traitement par ultrasons ?

L'ostéoarthrite est une maladie des articulations comme le genou ou la hanche. Lorsque l'articulation perd du cartilage, l'os se développe pour essayer de réparer le dommage. Au lieu d'améliorer la situation, l'os se développe anormalement et empire les choses. Par exemple, l'os peut adopter une forme anormale et rendre l'articulation douloureuse et instable.Cela peut compliquer la fonction physique ou la capacité du patient à utiliser ses genoux.
Le traitement par ultrasons consiste à utiliser des ondes sonores en vue de soulager la douleur ou l'incapacité. Le médecin ou kinésithérapeute utilise une baguette ou une sonde à tête arrondie sur la peau au niveau de la zone douloureuse. Un gel à ultrasons est appliqué sur la baguette et sur la peau pour rendre le traitement plus confortable et aider les ondes sonores à atteindre la zone concernée.

Meilleure estimation de l'effet chez les personnes atteintes d'ostéoarthrite se soumettant à un traitement par ultrasons, pendant 2 à 8 semaines :

Douleur
-Les personnes suivant le traitement par ultrasons ont ressenti une amélioration de la douleur d'environ 3 sur une échelle de 0 (absence de douleur) à 10 (douleur extrême) après une utilisation maximum de 2 mois.
-Les personnes suivant un traitement par ultrasons placebo ont ressenti une amélioration de la douleur d'environ 2 sur une échelle de 0 à 10 après une utilisation maximum de 2 mois.
En d'autres termes :
- Sur 100 personnes suivant le traitement par ultrasons 37 ont répondu au traitement (37%).
- Sur 100 personnes suivant un traitement par ultrasons placebo 31 ont répondu au traitement (31%).
- 6 personnes supplémentaires ont répondu au traitement par ultrasons (différence de 6%).

Conclusions des auteurs: 

Contrairement à la version précédente de cette revue, nos résultats suggèrent que le traitement par ultrasons peut être bénéfique pour les patients atteints d'ostéoarthrite du genou. Cependant, en raison de la faible qualité des preuves, nous ne connaissons pas avec certitude la magnitude des effets sur le soulagement de la douleur et la fonction. Le traitement par ultrasons est largement utilisé pour ses bénéfices potentiels sur la douleur et la fonction du genou, qui peuvent être cliniquement pertinent. Des essais bien planifiés et de puissance suffisante sont donc nécessaires.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'ostéoarthrite est la maladie articulaire la plus courante et la principale cause de douleur et d'incapacité physique chez les personnes âgées. Le traitement par ultrasons est une des modalités de physiothérapie envisagées pour la prise en charge de la douleur et de la perte de fonction due à l'ostéoarthrite (OA).

Objectifs: 

Comparer le traitement par ultrasons et un placebo ou l'absence d'intervention spécifique, en termes d'effets sur les résultats de douleur et de fonction et d'innocuité, chez des patients atteints d'OA du genou ou de la hanche.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons mis à jour la recherche dans CENTRAL, CINAHL, EMBASE, MEDLINE et PEDro, jusqu'au 23 juillet 2009, vérifié des actes de conférences et des listes de références et pris contact avec des auteurs.

Critères de sélection: 

Les études ont été incluses s'il s'agissait d'essais contrôlés randomisés ou quasi-randomisés comparant le traitement par ultrasons à un placebo ou à l'absence d'intervention, chez des patients atteints d'ostéoarthrite du genou ou de la hanche.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue indépendants ont extrait les données à l'aide de formulaires standardisés. Des investigateurs ont été contactés pour obtenir des résultats manquants. Les différences moyennes standardisées (DMS) ont été calculées pour la douleur et la fonction et les risques relatifs pour les résultats de sécurité. Les essais ont été combinés en utilisant une méta-analyse à effets aléatoires et inverse de la variance.

Résultats principaux: 

Par rapport à la version précédente de la revue, quatre essais supplémentaires ont été identifiés, ce qui a donné lieu à l'inclusion de cinq essais de petite taille, portant sur un total de 341 patients atteints d'OA du genou. Aucun essai n'incluait des patients atteints d'OA de la hanche. Deux essais ont évalué les ultrasons pulsés, deux essais, les ultrasons continus et un essai, les ultrasons pulsés et continus, en tant que traitement actif. La qualité méthodologique et la qualité de notification était faible et le niveau d'hétérogénéité pour la fonction (88%) était élevé parmi les études. Pour la douleur, un effet bénéfique du traitement par ultrasons a été rapporté ; il correspond à une différence des scores de douleur entre le groupe des ultrasons et le groupe témoin de -1,2 cm sur une EVA de 10 cm (IC à 95% entre -1,9 et 0,6 cm). Pour la fonction, nous avons trouvé une tendance en faveur des ultrasons, correspondant à une différence des scores de fonction de 1,3 unités sur une échelle de l'incapacité de WOMAC standardisée allant de 0 à 10 (IC à 95% entre -3,0 et 0,3). La sécurité a été évaluée dans les deux essais incluant jusqu'à 136 patients ; aucun événement indésirable, événement indésirable grave ou arrêt précoce dû à des événements indésirables ne s'est produit dans aucun des deux essais.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.