Administration précoce versus différée d'une pression de dilatation continue dans le syndrome de détresse respiratoire chez les nouveau-nés prématurés

Les bébés prématurés présentent souvent une carence en surfactant, une substance tensioactive produite par les poumons. En raison de cette carence, leurs poumons ne se dilatent pas correctement à la naissance et la respiration leur exige de gros efforts. Si ce problème n'est pas traité, les difficultés respiratoires s'aggravent progressivement et peuvent entraîner des lésions pulmonaires. La pression de dilatation continue (PDC) améliore la dilatation des poumons pour permettre au bébé prématuré de respirer plus facilement. Elle est administrée à l'aide d'un masque, dans les narines ou par l'application d'une dépression partielle à l'extérieur de la poitrine. Appliquée de manière précoce, elle pourrait également limiter les lésions pulmonaires qui entraînent une maladie pulmonaire chronique. Six essais contrôlés (dont quatre randomisés) étudiaient différentes méthodes d'utilisation de la PDC et observaient qu'un nombre inférieur de nourrissons recevant une PDC précoce nécessitaient ensuite une ventilation en pression positive intermittente. Aucun effet indésirable n'était associé à l'utilisation précoce de la PDC dans ces essais. Néanmoins, les informations issues de ces études présentaient plusieurs limitations, notamment un effectif réduit et un âge moyen des nourrissons compris entre sept et dix-huit heures lors de l'administration de la PDC. La pratique a évolué depuis la réalisation de ces études. Les interventions PDC sont appliquées plus tôt, et des surfactants sont généralement administrés en complément. Des corticostéroïdes sont administrés au fœtus avant l'accouchement afin de préparer les poumons pour la naissance.

Conclusions des auteurs: 

L'application précoce de la PDC confère des bénéfices cliniques dans le traitement du SDR car elle limite le recours subséquent à une VPPI et pourrait donc être utile pour prévenir les effets indésirables de ce traitement. Néanmoins, bon nombre de ces essais avaient été réalisés dans les années 1970 et 1980, et une réévaluation de la stratégie de PDC précoce, à l'ère de la corticothérapie prénatale et de l'administration précoce de surfactant, est indiquée et devrait s'attacher à examiner les méthodes d'administration.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Il a été démontré que l'administration d'une pression de dilatation continue (PDC) avait des effets bénéfiques dans le traitement des nouveau-nés prématurés atteints de syndrome de détresse respiratoire (SDR). La PDC peut potentiellement réduire les lésions pulmonaires, en particulier lorsqu'elle est appliquée avant que l'atélectasie ne se produise. L'administration précoce de PDC pourrait permettre de mieux préserver les réserves de surfactant du nourrisson et pourrait être plus efficace qu'une PDC appliquée plus tardivement dans le traitement du SDR.

Objectifs: 

Déterminer si l'administration précoce versus différée de PDC entraîne une mortalité inférieure et limite le recours à une ventilation en pression positive intermittente chez les nouveau-nés prématurés atteints de SDR.

La stratégie de recherche documentaire: 

La stratégie de recherche documentaire standard du groupe de revue Cochrane sur la néonatologie a été utilisée. Des recherches ont été effectuées dans l'Oxford Database of Perinatal Trials, le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL, Bibliothèque Cochrane, numéro 3, 2006) et MEDLINE (1966 à la 4ème semaine de septembre 2006), ainsi que les revues précédentes, y compris les références croisées, les résumés et les actes de congrès et de symposium, des experts ont été consultés et des recherches manuelles ont été réalisées dans des revues médicales, principalement de langue anglaise.

La recherche électronique a été mise à jour en novembre 2009.

Critères de sélection: 

Les essais randomisés ou quasi-randomisés portant sur l'administration d'une PDC précoce ou différée chez des nouveau-nés prématurés atteints du syndrome de détresse respiratoire et respirant spontanément.

Recueil et analyse des données: 

Les méthodes standard de la Collaboration Cochrane et de son groupe de revue sur la néonatologie ont été utilisées, et l'évaluation de la qualité des essais et l'extraction des données ont été effectuées de manière indépendante par deux auteurs.

Résultats principaux: 

Dans six études portant sur un total de 165 nourrissons, la PDC précoce était associée à une réduction significative du recours subséquent à une ventilation en pression positive intermittente (VPPI) (RR typique de 0,55, DR typique de -0,16, NST de 6), mais il n'existait aucune preuve d'effet sur la mortalité globale. Il n'existait aucune preuve d'effet sur les taux de pneumothorax (cinq études) ou de dysplasie broncho-pulmonaire (une étude). La PDC précoce entraînait une réduction de la durée de l'oxygénothérapie dans la seule étude rapportant ce critère de jugement.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.