La digitaline pour le traitement de l’insuffisance cardiaque chez les patients en rythme sinusal

La digitaline est un médicament qui est extrait des feuilles de la digitale pourprée. Elle contient des substances qui stimulent le muscle cardiaque. Le médicament est utilisé depuis plus de deux siècles pour traiter l’insuffisance cardiaque — un état résultant de l’incapacité du cœur lésé à pomper convenablement le sang. Les autres médicaments pouvant se révéler utiles sont les diurétiques, les inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine et les bêta-bloquants, mais la digitaline peut également être bénéfique. La revue des essais a montré que la digitaline réduit l’hospitalisation et peut contribuer à soulager les symptômes de l’insuffisance cardiaque. Des recherches supplémentaires doivent être menées pour indiquer tous les effets de la digitaline.

Conclusions des auteurs: 

La littérature indique que la digitaline peut jouer un rôle utile dans le traitement des patients souffrant d'IC qui sont en rythme sinusal normal. De nouveaux essais doivent être effectués pour élucider l’importance de la posologie de la digitaline et son utilité à l’ère des bêta-bloquants et d’autres agents connus pour leur efficacité dans le traitement de l’IC.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les glucosides digitaliques font partie de la pratique clinique pour le traitement de l’insuffisance cardiaque (IC) depuis plus de 200 ans. Plusieurs essais ont été effectués au cours des dernières années pour répondre aux préoccupations sur leur efficacité théorique et toxicité.

Objectifs: 

Examiner l’efficacité en pratique des glucosides digitaliques pour le traitement de l’IC chez les patients en rythme sinusal normal. Examiner les effets de la digitaline chez les patients prenant des diurétiques et des inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine ; chez les patients présentant des degrés de sévérité et une durée variables de la maladie ; chez les patients ayant été précédemment exposés aux digitaliques par rapport à ceux n’ayant pas été exposés ; et chez les patients présentant une « IC due à un dysfonctionnement systolique » par rapport aux patients présentant une « IC à fraction d’éjection préservée ».

La stratégie de recherche documentaire: 

Les recherches effectuées dans les bases de données suivantes ont été mises à jour en mai 2013 : le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), MEDLINE, EMBASE et Dissertation Abstracts. Des recherches ont été effectuées dans les résumés des conférences annuelles de l’American Heart Association, de l’American College of Cardiology et de la Société européenne de cardiologie entre 1996 et mars 2013. Les bibliographies transmises par l’industrie pharmaceutique (GlaxoSmithKline et Covis Pharma) ont en outre été consultées.

Critères de sélection: 

Les essais randomisés contrôlés contre placebo comportant 20 participants adultes ou plus de chaque sexe souffrant d’une IC symptomatique étudiés pendant sept semaines ou plus longtemps ont été inclus. Les essais dans lesquels la prévalence de la fibrillation atriale était de 2 % ou plus ou faisant état d’une arythmie susceptible de compromettre la fonction cardiaque ou de toute cause potentiellement réversible de l’IC, par exemple une cardiopathie ischémique aiguë ou une myocardite, ont été exclus.

Recueil et analyse des données: 

Les articles retenus suite aux recherches décrites ci-dessus ont été évalués conjointement par les auteurs de la revue. Les membres du groupe Cochrane cardiologie a mené des recherches dans le registre Cochrane des essais contrôlés, MEDLINE et EMBASE.

Résultats principaux: 

Aucune nouvelle étude n’a été identifiée lors des recherches de mises à jour. Treize études (7 896 participants) sont incluses et des critères de jugement majeurs (mortalité, hospitalisation et l’état clinique, basés sur 8, 4 et 12 de ces études sélectionnées, respectivement), ont été recueillis et analysés. Les données ne montrent aucune preuve d'une différence de mortalité entre le groupe traitement et le groupe témoin, tandis que le traitement par la digitaline est associé à des taux d’hospitalisation et de détérioration clinique moindres. L’étude la plus importante, dans laquelle la plupart des participants prenaient des inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine, a montré une élévation significative des décès de cause cardiaque autre, probablement liée à l’arythmie. Cependant, collectivement, ces résultats sont basés sur des études menées avant que les bêta-bloquants, les inhibiteurs des récepteurs de l’angiotensine et les antagonistes de l’aldostérone ne soient communément utilisés pour traiter l’IC.

Notes de traduction: 

Translated by: French Cochrane Centre

Translation supported by: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.