Bétahistine pour la maladie ou le syndrome de Ménière

La maladie de Ménière est un trouble de l'oreille interne qui entraîne une forme de vertige rotatoire, une perte auditive et des tintements d'oreilles (acouphènes) ; elle peut s'avérer invalidante. Sa cause n'est pas connue. Lorsque ce trouble survient des suites d'une maladie de l'oreille interne connue, il est appelé syndrome de Ménière. Tous deux peuvent être difficiles à diagnostiquer. Le chlorhydrate de bétahistine (Serc®, Betaserc®) a été utilisé pour réduire la fréquence et la gravité des crises. Bien que ce médicament soit très bien toléré par ceux qui l'utilisent, cette revue d'essais n'a pas trouvé suffisamment de données pour démontrer son utilité. Des recherches plus poussées sont nécessaires.

Conclusions des auteurs: 

L'insuffisance de preuves ne permet pas de déterminer si la bétahistine produit un effet sur la maladie de Ménière.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Cette revue est une mise à jour d'une revue Cochrane publiée pour la première fois dans The Cochrane Library dans le numéro 1, 2001 et déjà mise à jour en 2008.

La maladie de Ménière se caractérise par des crises de pertes auditives, d'acouphènes et de vertiges invalidants. De nombreuses personnes ont recours à la bétahistine (Serc®, Betaserc®) afin de réduire la fréquence et la gravité de ces crises, mais les preuves relatives à son effet sont contradictoires.

Objectifs: 

L'objectif de cette revue était d'évaluer les effets de la bétahistine sur les personnes souffrant de la maladie de Ménière.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais du groupe Cochrane sur l'otorhinolaryngologie, le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), PubMed ; EMBASE ; CINAHL ; Web of Science ; BIOSIS Previews ; Cambridge Scientific Abstracts ; ainsi que dans ICTRP et autres sources afin de recenser des essais publiés ou non. La recherche la plus récente a été effectuée le 25 novembre 2010, après une mise à jour de la recherche précédente réalisée en juin 2007.

Critères de sélection: 

Les études contrôlées randomisées comparant la bétahistine à un placebo pour la prise en charge de la maladie de Ménière.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont évalué la qualité des essais et extrait les données de manière indépendante. Les auteurs des essais ont été contactés afin d'obtenir des informations supplémentaires.

Résultats principaux: 

Sept essais portant sur 243 patients ont été inclus. Aucun essai ne satisfaisait au critère de qualité le plus élevé de cette revue, en raison de méthodes ou de critères de diagnostic inadaptés. De plus, aucun essai n'évaluait de manière adéquate l'effet de la bétahistine sur le vertige. La plupart des essais indiquaient une diminution des vertiges avec la bétahistine et certains autres révélaient une réduction des acouphènes. Tous ces effets peuvent toutefois avoir été causés par des biais dans les méthodes. Un essai, réalisé selon de bonnes méthodes, ne révélait aucun effet de la bétahistine sur les acouphènes par rapport au placebo chez 35 patients. Aucun essai ne démontrait un effet de la bétahistine sur la perte auditive. Aucun effet indésirable grave de la bétahistine n'était constaté.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.