Utilisation d'aminostéroïdes pour traiter la lésion cérébrale traumatique

La lésion cérébrale traumatique est l'une des premières causes de décès et d'invalidité. Après un coup initial au niveau de la tête, d'autres lésions cérébrales peuvent se produire suite à la réduction de l'oxygène alimentant les tissus cérébraux (hypoxie cérébrale). Des agents chimiques connus sous le nom d'aminostéroïdes se sont avérés utiles pour stopper la destruction des membranes cellulaires et la mort cellulaire chez les animaux.

L'auteur de revue a consulté la littérature médicale afin de déterminer si les aminostéroïdes étaient utiles chez les patients atteints de lésion cérébrale traumatique lorsqu'ils étaient administrés dans les sept jours suivant le traumatisme. L'auteur a recherché des essais contrôlés randomisés dans lesquels l'un des groupes de patients recevait un traitement (aminostéroïdes) tandis qu'un groupe similaire recevait un traitement non actif (placebo) en plus des soins standard. Pour limiter la possibilité de biais, chaque patient devait être randomisé pour l'un des groupes. L'auteur a identifié deux études qui utilisaient du tirilazad mesylate, un aminostéroïde, mais les résultats de l'une des études n'étaient pas disponibles au moment de la revue. L'étude achevée portait sur 1 131 patients. Les résultats de cette étude ne démontraient aucun bénéfice associé à l'aminostéroïde. Le groupe de l'aminostéroïde ne présentait pas plus d'effets secondaires que le groupe du placebo, mais les aminostéroïdes sont des médicaments relativement récents qui pourraient avoir des effets secondaires moins courants et encore non identifiés.

Des recherches supplémentaires sont nécessaires concernant l'utilisation d'aminostéroïdes dans le traitement de la lésion cérébrale traumatique, mais aucune preuve ne permet de recommander leur utilisation à l'heure actuelle.

Conclusions des auteurs: 

Aucune preuve ne permet de recommander l'utilisation systématique d'aminostéroïdes dans la prise en charge du traumatisme crânien. Sur la base des preuves existantes issues d'essais randomisés portant sur les aminostéroïdes dans le traumatisme crânien, la possibilité d'effets bénéfiques ou délétères modérés mais potentiellement importants d'un point de vue clinique ne peut pas être exclue. Un autre essai contrôlé randomisé portant sur du tirilazad mesylate chez 1 156 participants a été achevé, et ses résultats devraient être disponibles prochainement.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La lésion cérébrale traumatique est l'une des premières causes de décès prématuré et d'invalidité. Il a été suggéré que la peroxydation lipidique post-traumatique des membranes pourrait faire partie des mécanismes responsables d'une lésion cérébrale secondaire après un traumatisme crânien. Il a été démontré que les aminostéroïdes inhibaient la peroxydation lipidique chez des animaux de laboratoire, et pourraient potentiellement améliorer les résultats des patients après un traumatisme crânien.

Objectifs: 

Quantifier l'efficacité et l'innocuité des aminostéroïdes dans le traitement de la lésion cérébrale traumatique aiguë.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons consulté le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les blessures, le registre Cochrane central des essais contrôlés, MEDLINE, EMBASE, le National Research Register, Web of Science et les bases de données d'essais cliniques en ligne, et avons effectué une recherche générale sur Internet. Nous avons contacté des experts de ce domaine et la société fabriquant le tirilazad. La dernière mise à jour de la recherche a été effectuée en mars 2006.

Critères de sélection: 

Nous avons recherché tous les essais contrôlés randomisés comparant des aminostéroïdes à un placebo dans le traitement de la lésion cérébrale traumatique aiguë. Les études utilisant une méthode d'assignation quasi-aléatoire, telle que l'alternance, ont été exclues de la revue.

Recueil et analyse des données: 

Un auteur a examiné les résultats des recherches électroniques afin d'identifier des rapports d'essai potentiellement pertinents avant l'obtention du texte intégral. Deux auteurs (IR et PA) ont appliqué les critères de sélection aux rapports d'essai de manière indépendante sans divergence.

Résultats principaux: 

Deux essais contrôlés randomisés examinaient les effets du tirilazad mesylate, un aminostéroïde, sur les décès et l'invalidité suite à un traumatisme crânien. À ce jour, les résultats d'un seul de ces essais sont disponibles pour l'analyse. Le risque de décès chez les patients recevant du tirilazad était presque identique à celui des patients recevant un placebo, RR = 1,05 (intervalle de confiance à 95 %, entre 0,86 et 1,29). Le risque de décès et d'invalidité grave chez les patients recevant du tirilazad était presque identique à celui des patients recevant un placebo, RR = 1,07 (intervalle de confiance à 95 %, entre 0,93 et 1,23).

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.