La prise en charge du diabète dans les environnements de soins primaires, de consultation externe et de proximité peut être améliorée au moyen d'interventions ciblant les professionnels de santé et d'interventions organisationnelles visant à améliorer la

Le diabète est un problème de santé important et de plus en plus fréquent. Cette revue a étudié les effets des interventions ciblant les professionnels de santé ou l'organisation des soins dans le but d'améliorer la prise en charge des patients diabétiques dans les environnements de soins primaires, de consultation externe et de proximité. Cette revue a permis d'établir que les interventions professionnelles multidimensionnelles (ex. : combinaisons d'enseignement postuniversitaire, de rappels, d'audit et de feedback, de processus de consensus au niveau local et de contrôle par les pairs) pouvaient améliorer les performances des prestataires de soins. Les interventions organisationnelles qui augmentaient les rappels structurés, tels que les systèmes de suivi informatique centraux ou les infirmiers contactant régulièrement les patients, pouvaient également permettre d'améliorer les soins des patients diabétiques. L'efficacité de ces interventions sur les résultats des patients (contrôle de la glycémie, facteurs de risque cardio-vasculaire, bien-être) est moins évidente.

Conclusions des auteurs: 

Les interventions professionnelles multidimensionnelles peuvent améliorer les performances des professionnels de santé en matière de prise en charge des patients diabétiques. Les interventions organisationnelles qui améliorent le rappel régulier guidé et le contrôle des patients (systèmes de suivi informatique centraux ou infirmiers contactant régulièrement les patients) peuvent également améliorer la prise en charge du diabète. L'ajout d'interventions ciblant les patients peut entraîner une amélioration des résultats cliniques. Les infirmiers peuvent jouer un rôle important dans les interventions ciblant les patients par le biais de formations ou en facilitant l'adhésion au traitement.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Le diabète est une maladie chronique courante de plus en plus souvent prise en charge dans des environnements de soins primaires. Différents systèmes ont été proposés pour gérer les soins du diabète.

Objectifs: 

Évaluer les effets des différentes interventions visant les professionnels de santé ou la structure de soin sur la prise en charge des patients diabétiques dans les environnements de soins primaires, de consultation externe et de proximité.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons consulté le registre spécialisé du groupe de revues Cochrane sur l'efficacité des pratiques et l'organisation des soins, le registre Cochrane des essais contrôlés (Numéro 4, 1999), MEDLINE (1966-1999), EMBASE (1980-1999), Cinahl (1982-1999) ainsi que les références bibliographiques des articles.

Critères de sélection: 

Les essais randomisés (ECR), les essais cliniques comparatifs (ECC), les études contrôlées avant-après et les analyses de séries chronologiques interrompues portant sur les stratégies professionnelles, financières et organisationnelles visant à améliorer les soins des patients atteints d'un diabète de type 1 ou de type 2. Les participants étaient des professionnels de santé, notamment des médecins, infirmiers et pharmaciens. Les mesures de résultats incluaient les performances des professionnels de santé ou les résultats des patients mesuré(e)s objectivement, ainsi que les mesures rapportées par les intéressés présentant une viabilité et une fiabilité établies.

Recueil et analyse des données: 

Deux évaluateurs ont extrait les données et évalué la qualité des études de manière indépendante.

Résultats principaux: 

Quarante-et-une études portant sur plus de 200 cabinets médicaux et 48 000 patients ont été incluses. Vingt-sept études étaient des ECR, douze étaient des études contrôlées avant-après et deux étaient des séries chronologiques interrompues. Les études étaient hétérogènes en termes d'interventions, de participants, d'environnements et de mesures de résultats. La qualité méthodologique des études était souvent faible. Dans toutes les études, la stratégie d'intervention était multidimensionnelle. Les interventions visaient des professionnels de santé dans douze études, l'organisation des soins dans neuf études et ces deux paramètres dans vingt études. Dans 15 études, une formation des patients venait compléter les interventions professionnelles et organisationnelles. Une combinaison d'interventions professionnelles permettait d'améliorer les résultats des processus. L'effet sur les résultats des patients était moins évident car cette mesure de résultat était rarement évaluée. Les rendez-vous de suivi (intervention organisationnelle) avaient également un effet positif sur les résultats des processus. Les interventions multiples accompagnées d'une formation des patients ou d'un rôle plus actif des infirmiers avaient également des effets positifs sur les résultats cliniques des patients.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.