Gangliosides dans l'accident vasculaire cérébral (ACV) ischémique aigu

Il n'a pas été démontré que le traitement par gangliosides réduit l'incapacité après un AVC. Des médicaments capables de réduire l'incapacité chez les personnes survivant à un AVC aigu sont nécessaires. Les gangliosides sont un composant de membranes cellulaires et peuvent protéger les neurones contre les lésions et favoriser leur croissance. Le traitement par gangliosides a été étudié dans de nombreux essais cliniques, principalement sur des patients ayant fait un AVC. Les résultats de ces études ne sont pas concluants. Cette revue montre qu'il n'existe pas de preuve en faveur de ce traitement pour les patients victimes d'un AVC aigu. Il est rare que les gangliosides entraînent des lésions nerveuses (neuropathie aiguë).

Conclusions des auteurs: 

Les preuves ne sont pas suffisantes pour conclure que les gangliosides sont bénéfiques en cas d'AVC aigu. Il convient de rester prudent puisque des cas sporadiques de syndrome de Guillain-Barré ont été rapportés après un traitement par gangliosides.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les gangliosides pourraient avoir un effet protecteur sur les systèmes nerveux central et périphérique.

Objectifs: 

Évaluer l'effet des gangliosides exogènes en cas d'AVC ischémique aigu.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons consulté le registre d'essais cliniques du groupe Cochrane sur les accidents vasculaires cérébraux (dernière recherche : mai 2001) et pris contact avec des entreprises pharmaceutiques et les principaux investigateurs des essais inclus.

Critères de sélection: 

Essais randomisés sur les gangliosides par rapport à un placébo ou à un traitement standard chez des personnes victimes d'un AVC ischémique avéré ou présumé. Les essais étaient inclus si les personnes étaient randomisées dans les 15 jours suivant le déclenchement des symptômes et si les données sur la mortalité étaient disponibles.

Recueil et analyse des données: 

Un relecteur de la revue a appliqué les critères d'inclusion. Deux auteurs de la revue ont extrait les données indépendamment. La qualité des essais a été évaluée.

Résultats principaux: 

Douze essais portant sur 2 265 personnes ont été inclus. Tous les essais testaient le monosialoganglioside purifié GM1. Seuls trois essais décrivaient la procédure de randomisation. La durée du suivi était de 15 à 180 jours. La mortalité à la fin du suivi n'était pas significativement différente (rapport des cotes 0,91, intervalle de confiance de 95 % entre 0,73 et 1,13). Aucune différence n'a été observée entre le traitement précoce (dans les 48 heures) et le traitement retardé. En ce qui concerne l'incapacité, trois essais n'ont pas démontré que le score de l'indice de Barthel était amélioré avec les gangliosides (différence moyenne pondérée 2,1 ; intervalle de confiance 95% entre -4,8 et 8,9). Dans deux essais, huit patients ont ressenti des effets secondaires qui ont donné lieu à l'interruption du traitement par gangliosides, sept ont eu des réactions cutanées et un patient a développé le syndrome de Guillain-Barré.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.