Prévention des infections fongiques au moyen de médicaments antifongiques chez les patients atteints de cancer

Les patients cancéreux recevant une chimiothérapie ou une greffe de moelle osseuse sont exposés aux infections fongiques. Celles-ci peuvent être mortelles, surtout quand elles se propagent dans tout le corps. Les patients ayant une faible numération de globules blancs (neutropénie) sont particulièrement à risque. Les médicaments antifongiques sont souvent administrés de manière systématique à titre préventif, ou lorsque des personnes à risque ont de la fièvre. La revue a constaté que l'amphotéricine B par voie intraveineuse pourrait réduire la mortalité. Trois des médicaments (l'amphotéricine B, le fluconazole et l'itraconazole) ont permis de réduire les infections fongiques.

Conclusions des auteurs: 

L'amphotéricine B par voie intraveineuse a été le seul agent antifongique ayant réduit la mortalité totale. Elle devrait donc être préférée lors de la mise en place d'un traitement antifongique prophylactique ou empirique chez les patients cancéreux présentant une neutropénie.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'infection fongique systémique est considérée comme une cause importante de morbidité et de mortalité chez les patients cancéreux, et particulièrement chez ceux présentant une neutropénie. Les médicaments antifongiques sont souvent donnés à titre prophylactique, ou de manière empirique aux patients atteints de fièvre persistante.

Objectifs: 

Évaluer si les médicaments antifongiques utilisés couramment réduisent la mortalité chez les patients cancéreux présentant une neutropénie.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans PubMed, de 1966 au 7 juillet 2014, et dans les références bibliographiques des articles identifiés.

Critères de sélection: 

Des essais cliniques randomisés comparant l'amphotéricine B, le fluconazole, le kétoconazole, le miconazole, l'itraconazole ou le voriconazole, au placebo ou à l'absence de traitement chez les patients cancéreux présentant une neutropénie.

Recueil et analyse des données: 

Les deux auteurs de la revue ont indépendamment évalué l'éligibilité des essais ainsi que les risques de biais et en ont extrait les données.

Résultats principaux: 

Trente-deux essais impliquant 4 287 patients ont été inclus. Le traitement prophylactique ou empirique à l'amphotéricine B a réduit de façon significative la mortalité totale (risque relatif (RR) 0,69 ; intervalle de confiance (IC) à 95 % de 0,50 à 0,96), alors que les estimations de risque relatif pour le fluconazole, le kétoconazole, le miconazole et l'itraconazole étaient proches de 1,00. Aucun essai éligible avec le voriconazole n'a été trouvé. L'amphotéricine B et le fluconazole ont réduit la mortalité imputable aux infections fongiques, RR 0,45 (IC à 95 % de 0,26 à 0,76) et RR 0,42 (IC à 95 % de 0,24 à 0,73) respectivement. L'incidence des infections fongiques invasives a diminué significativement avec l'administration d'amphotéricine B (RR 0,41 ; IC à 95 % de 0,24 à 0,73), de fluconazole (RR 0,39 ; IC à 95 % de 0,27 à 0,57) et d'itraconazole (RR 0,53 ; IC à 95 % de 0,29 à 0,97), mais pas avec le kétoconazole ou le miconazole. L'estimation des effets était similaire pour les 13 essais effectués en aveugle avec une assignation secrète adéquate. Le compte rendu des préjudices causés variait beaucoup trop d'un essai à l'autre pour permettre une évaluation significative. Lors des mises à jour de 2011 et 2014, aucun essai supplémentaire n’a été identifié pour inclusion.

Notes de traduction: 

Traduction réalisée par le Centre Cochrane Français

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.