Notre nom


Le Professeur Archibald Leman Cochrane, CBE FRCP FFCM (1909-1988),
(portrait composé de centaines de photos de contributeurs Cochrane)

Pourquoi « Cochrane » ?
Cochrane porte le nom du médecin et chercheur britannique Archie Cochrane, qui a joué un rôle essentiel dans le développement de l'épidémiologie en tant que science.

Archie Cochrane est surtout connu pour son influent ouvrage Effectiveness and Efficiency: Random Reflections on Health Services, publié en 1972 [1]. Les principes qu'il y expose sont simples et d'une grande clarté : sachant que les ressources seront toujours limitées, il faut les utiliser pour assurer de façon équitable les soins de santé dont l’efficacité a été démontrée par des évaluations correctement conçues. Il insiste donc sur l’importance des données probantes issues d’essais contrôlés randomisés (ECR), qui ont plus de chances de constituer des informations fiables que les autres sources de preuves. L’importance fondatrice des propositions toutes simples d’Archie Cochrane a rapidement été reconnue par le grand public aussi bien que par les professionnels.

En 1979, il écrivait : « On peut sans conteste reprocher à notre profession de n’avoir pas prévu de faire des résumés critiques de tous les essais contrôlés randomisés pertinents, par spécialité ou sous-spécialité, en les actualisant périodiquement. » [2] Ce défi donnera naissance, dans les années 1980, à une collaboration internationale destinée à constituer la Base de données d’Oxford des essais périnataux.

En 1987, l’année précédant sa mort, Archie Cochrane évoque une revue systématique des ECR sur les soins pendant la grossesse et l’accouchement, qu’il qualifie de « vrai jalon dans l’histoire des essais randomisés et dans l’évaluation des soins ». Il suggère que les autres spécialités devraient s’inspirer des méthodes employées. [3] Son encouragement et l’adoption de ses idées par d’autres aboutiront à l’ouverture du premier Centre Cochrane (à Oxford en Angleterre) en 1992, et à la fondation de la Collaboration Cochrane en 1993.


Œuvres par et sur Archie Cochrane

Cochrane AL. Effectiveness and Efficiency. Random Reflections on Health Services. Londres : Nuffield Provincial Hospitals Trust, 1972. (Réédité en 1989 en association avec le BMJ, réimprimé en 1999 pour le Nuffield Trust par Royal Society of Medicine Press, Londres (ISBN 1-85315-394-X .) [1]

Cochrane AL. 1931-1971: a critical review, with particular reference to the medical profession. Dans : Medicines for the year 2000. Londres : Office of Health Economics, 1979, 1-11. [2]

Cochrane AL. Avant-propos. Dans : Chalmers I, Enkin M, Keirse MJNC (éds.). Effective care in pregnancy and childbirth. Oxford : Oxford University Press, 1989. [3]

Dickersin K and Manheimer E. The Cochrane Collaboration: Evaluation of health care and services using systematic reviews of the results of randomised controlled trials. Clinical Obstetrics and Gynecology 41(2):315-331, 1998. Contient un excellent récit de la manière dont la vision d’Archie Cochrane a inspiré d’autres acteurs et abouti à la fondation de la Collaboration Cochrane.

Archie Cochrane: Back to the front, édité par F. Xavier Bosch, prend pour point de départ l’expérience d’Archie Cochrane durant la Guerre d’Espagne pour discuter de sa vie, de son œuvre et de son influence sur la création et le développement de la Collaboration Cochrane. L’ouvrage inclut un commentaire de divers proches, parents, amis et collègues. Il peut être commandé au prix de 75,00 euros (£ 52,00) à l’aide de ce formulaire de commande.

One man's medicine: an autobiography of Professor Archie Cochrane. A. L. Cochrane, Max Blythe. Cardiff : Cardiff University. 2009. Nouvelle édition. 303 pages, 14 planches, 16 figures. ISBN 978-0-9540884-3-9. [Commande en ligne directement auprès de l’Université de Cardiff (Lindsay Roberts, Health Library, Cochrane Building, Cardiff University, Heath Park, Cardiff, CF14 4YU, Royaume-Uni) ou sur Amazon.co.uk.]

Partager/Enregistrer

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.