Supplémentation en fluor (comprimés, gouttes, pastilles ou gommes à mâcher) chez les femmes enceintes pour la prévention des caries des premières dents de leurs enfants

Question de la revue

La supplémentation en fluor (comprimés, gouttes, pastilles ou gommes à mâcher) est-elle efficace et sûre chez les femmes enceintes pour la prévention de caries des dents de lait de leurs enfants, par rapport à un placebo (comprimés ou autres formes de suppléments sans fluorure) ou à l’absence de traitement ?

Contexte

La carie dentaire est l’un des problèmes de santé les plus courants chez les enfants. Elle recule dans la plupart des pays depuis quelques décennies, probablement grâce à l’utilisation généralisée de dentifrices fluorés, suivie de la fluoration de l’eau, de l’éducation à l’hygiène bucco-dentaire et d’une légère diminution de la consommation de sucre. Si les suppléments de fluor pris par les femmes enceintes peuvent prévenir la formation de caries dentaires chez leurs enfants, celles qui n’ont pas accès à de l’eau potable fluorée peuvent tirer bénéfice d’une fluoration systématique. Le fluorure en comprimés, en gouttes, en pastilles ou en gommes à mâcher permet un apport topique et son ingestion sous ces formes apporte une fluoration systémique.

Caractéristiques de l'étude

Les auteurs du groupe Cochrane sur la santé bucco-dentaire ont mené cette revue des études existantes et les données sont à jour jusqu’au 25 janvier 2017. La revue inclut une seule étude dans laquelle 1400 femmes enceintes ont été assignées de façon aléatoire à un traitement au fluorure ou à un placebo. Dans cette étude, une dose quotidienne de 1 mg de fluorure de sodium en comprimés ou de comprimés de placebo ont été administrés aux participantes du quatrième mois de grossesse jusqu’à l’accouchement. Les deux groupes étaient encouragés à utiliser les compléments alimentaires fluorés en gouttes après la naissance. Au total, 1175 bébés sont nés des participantes de cette étude ; 938 d’entre eux ont été suivis jusqu’à 3 ans (464 recevant des comprimés de fluorure et 484 des comprimés de placebo) et 798 jusqu’à 5 ans (398 recevant des comprimés de fluorure et 400 des comprimés de placebo). Publiée en 1997, cette étude a été réalisée dans des agglomérations de l’état du Maine, aux États-Unis, où l’eau potable n’était pas fluorée.

Principaux résultats

Les caries des dents de lait mesurées chez les enfants âgés de 3 et 5 ans étaient très rares à la fois dans le groupe de supplémentation en fluor et le groupe placebo. À l’âge de 5 ans, 92 % des enfants étaient encore exempts de caries dans le groupe de supplémentation en fluor et 91 % dans le groupe placebo : il n’y a donc aucune différence entre les deux groupes. L’incidence de la fluorose au bout de 5 ans était similaire entre le groupe ayant pris des suppléments de fluor (comprimés) au cours des 6 derniers mois de grossesse et le groupe placebo.

Il n’existe aucune preuve que les suppléments de fluor pris par les femmes pendant la grossesse soient efficaces pour prévenir la formation de caries dentaires chez leurs enfants.

Qualité des données

L’étude incluse a été jugée à risque élevé de biais et la qualité des données était très mauvaise.

Conclusions des auteurs : 

Il n’existe aucune preuve que les suppléments de fluor pris par les femmes pendant la grossesse soient efficaces pour prévenir la formation de caries dentaires chez leurs enfants.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

Les caries dentaires sont l’une des maladies chroniques les plus courantes chez l’enfant. Leur prévalence a baissé dans la plupart des pays industrialisés ces dernières décennies. Les raisons probable de ce déclin sont l’utilisation généralisée de dentifrices fluorés, suivie de la fluoration artificielle de l’eau, de l’éducation à l’hygiène bucco-dentaire et d’une légère diminution de la consommation globale de sucre. Cependant, dans les régions où l’eau n’est pas fluorée, la supplémentation en fluor des femmes enceintes pourrait être un moyen efficace d’augmenter les apports de fluor pendant la grossesse. Si les suppléments de fluor pris par les femmes enceintes améliorent les résultats néonataux, les femmes enceintes n’ayant pas accès à une eau potable fluorée pourraient tirer bénéfice d'une fluoration systémique.

Objectifs : 

Évaluer les effets de la supplémentation des femmes en fluor (comprimés, gouttes, pastilles ou gommes à mâcher) par rapport à l'absence de supplémentation pendant la grossesse pour prévenir la formation de caries des dents de lait de leurs enfants.

Stratégie de recherche documentaire : 

Le spécialiste de l’information en santé bucco-dentaire du groupe Cochrane a effectué des recherches dans les bases de données suivantes : registre Cochrane des essais sur la santé bucco-dentaire (jusqu’au 25 janvier 2017), registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL, 2016, numéro 11) dans la Bibliothèque Cochrane (recherche du 25 janvier 2017), MEDLINE Ovid (de 1946 au 25 janvier 2017), Embase Ovid (de 1980 au 25 janvier 2017), LILACS BIREME Virtual Health Library (base de données d’informations en sciences de la santé d’Amérique Latine et des Caraïbes, de 1982 au 25 janvier 2017) et EBSCO CINAHL (index cumulé de la littérature en soins infirmiers et disciplines apparentées, de 1937 au 25 janvier 2017). Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais en cours des US National Institutes of Health (ClinicalTrials.gov) et le Système d’enregistrement international des essais cliniques de l’OMS pour trouver des essais en cours jusqu’au 25 janvier 2017. Aucune restriction n’a été appliquée sur la langue ou la date de publication lors des recherches dans les bases de données électroniques.

Critères de sélection : 

Essais contrôlés randomisés (ECR) portant sur des suppléments de fluor (comprimés, gouttes, pastilles ou gommes à mâcher) administrés aux femmes pendant la grossesse dans le but de prévenir la formation de caries sur la denture temporaire de leurs enfants.

Recueil et analyse des données : 

Deux auteurs de la revue ont passé au crible indépendamment les titres et les résumés (si disponibles) de tous les rapports identifiés par les recherches électroniques. Deux auteurs ont extrait indépendamment les données et évalué le risque de biais ainsi que la qualité globale des données en utilisant l’approche GRADE. Nous n’avons pas pu effectuer de synthèse des données car une seule étude a été incluse dans l’analyse.

Résultats principaux : 

Un seul ECR remplissait les critères d’inclusion pour cette revue. Il ne montrait aucune différence statistique des surfaces de dents primaires cariées ou obturées (dfs) ni du pourcentage d’enfants souffrant de caries à l’âge de 3 ans (risque relatif (RR) 1,46, intervalle de confiance (IC) à 95 % de 0,75 à 2,85 ; 938 participantes, données de très mauvaise qualité) et de 5 ans (RR 0,84, IC à 95 % de 0,53 à 1,33 ; 798 participantes, données de très mauvaise qualité). L’incidence de la fluorose au bout de 5 ans était similaire entre le groupe ayant pris des suppléments de fluor (comprimés) au cours des 6 derniers mois de grossesse et le groupe placebo.

Notes de traduction : 

Traduction réalisée par Suzanne Assénat et révisée par Cochrane France

Tools
Information
Partager/Enregistrer

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.