Les tests pour la détection du strabisme chez les enfants âgés de un à six ans dans la communauté

Objectif de la revue
L'objectif de cette revue Cochrane était de déterminer l'efficacité des différents tests visant à détecter le strabisme chez les enfants âgés de 1 à 6 ans en dehors des services ophtalmologiques. Ces tests ont été utilisés dans la communauté et ont été effectués par des examinateurs qui n'étaient pas des spécialistes de la vue.

Contexte
Le strabisme survient lorsque les yeux ne sont pas alignés (on dit alors que la personne louche). Celui-ci peut conduire à une dégradation de la vision et à une incapacité des yeux à travailler ensemble, par exemple pour voir correctement les choses en 3 dimensions. Un certain nombre de tests peuvent être utilisés pour le dépistage du strabisme en mesurant directement le désalignement ; ou indirectement ; en mesurant le niveau de vision dans chaque œil (l'acuité visuelle) ; ou en mesurant la vision 3D (la stéréopsie). On ignore lequel de ces tests est le plus précis pour correctement identifier les enfants ayant un strabisme.

Les résultats et conclusions
Une seule étude répondant à nos critères a été découverte et a pu être incluse dans cette revue. Cette étude portait sur un photoscreener (un appareil mesurant les troubles de la réfraction et le désalignement). Après le dépistage, il a été proposé à tous les enfants de réaliser un examen par un spécialiste des yeux pour confirmer quels enfants avaient un strabisme. Le photoscreener était très précis pour identifier les enfants n'ayant pas de strabisme (hautement spécifique), mais peu précis pour identifier correctement les enfants ayant un strabisme (faible sensibilité).

Étant donné qu'une seule étude a pu être incluse dans cette revue, il n'a pas été possible de déterminer quel test est le plus précis pour dépister le strabisme. Des études supplémentaires seraient nécessaires pour déterminer cela. Cependant, celles-ci devraient inclure un très grand nombre d'enfants de manière à pouvoir établir des conclusions statistiquement fiables.

Cette revue est-elle à jour ?
Les chercheurs de Cochrane ont recherché des études ayant été publiées jusqu'au 5 janvier 2017.

Conclusions des auteurs : 

Il existe très peu de données dans la littérature pour déterminer la précision des tests de dépistage du strabisme réalisés par des examinateurs non-experts dans la communauté. Une large étude prospective comparant les différentes stratégies serait nécessaire pour déterminer quels tests sont les plus précis.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

Le strabisme (défaut de convergence des yeux) est un facteur de risque pour le retard du développement visuel à la fois de l'acuité visuelle et de la stéréopsie. La dépistage du strabisme dans la communauté par des examinateurs non-experts peut être réalisé à l'aide d'un certain nombre de tests d'indice, incluant des mesures directes du désalignement (tests du réflexe cornéen ou du fond de l’œil), ou au moyen de mesures indirectes telles que la stéréopsie et l'acuité visuelle. Le test de référence pour détecter le strabisme par des professionnels formés est le test de l'écran.

Objectifs : 

Évaluer et comparer la précision des tests, seuls ou en association, pour la détection du strabisme chez les enfants âgés de 1 à 6 ans, dans un contexte communautaire par des examinateurs non-experts ou par des professionnels de soins primaires pour informer les commanditaires des programmes de dépistage.

Les objectifs secondaires étaient de déterminer les sources d'hétérogénéité au niveau de la précision diagnostique.

Stratégie de recherche documentaire : 

Nous avons effectué des recherches dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL, 2016, numéro 12) (incluant le registre d'essais du groupe Cochrane sur les yeux et la vue) via la Bibliothèque Cochrane, dans la Health Technology Assessment Database (HTAD) via la Bibliothèque Cochrane (2016, numéro 4), sur MEDLINE Ovid (de 1946 au 5 janvier 2017), Embase Ovid (de 1947 au 5 janvier 2017), CINAHL (de janvier 1937 au 5 janvier 2017), Web of Science Conference Proceedings Citation Index-Science (CPCI-S) (de janvier 1990 au 5 janvier 2017), BIOSIS Previews (de janvier 1969 au 5 janvier 2017), MEDION (jusqu'au 18 août 2014), Aggressive Research Intelligence Facility database (ARIF) (jusqu'au 5 janvier 2017), dans le registre ISRCTN (www.isrctn.com/editAdvancedSearch) ; le 5 janvier 2017, sur ClinicalTrials.gov (www.clinicaltrials.gov); parcouru le 5 janvier 2017 ; et dans le système d'enregistrement international des essais cliniques de l'Organisation mondiale de la Santé (ICTRP de l'OMS) (www.who.int/ictrp/search/en) ; le 5 janvier 2017. Nous n'avons appliqué aucune restriction concernant la langue ou la date dans les recherches électroniques visant à identifier des essais. En outre, des journaux d'orthoptique et des actes de conférence sans listes électroniques ont fait l'objet de recherches.

Critères de sélection : 

Toutes les études prospectives ou rétrospectives portant sur l'exactitude de tests au sein de la population offerts à des participants consécutifs ont été incluses. Les études ont comparé un test unique ou une combinaison de tests d'indice au test de référence. Seules les études ayant des données suffisantes pour l'analyse ont été spécifiquement incluses pour calculer la sensibilité et la spécificité et pour déterminer la précision diagnostique.

Les participants étaient âgés de 1 à 6 ans. Les études rapportant des participants en dehors de cette plage ont été incluses si des données de sous-groupes étaient disponibles.

Nous avons inclus les études portant sur des programmes de dépistage de la vision ciblant la population ou des programmes de dépistage opportunistes, tels que ceux réalisés dans les écoles.

Recueil et analyse des données : 

Nous avons suivi les procédures méthodologiques standard prévues par Cochrane. En résumé, deux auteurs de la revue ont indépendamment évalué l'éligibilité des titres et résumés et extrait les données et un troisième auteur expérimenté a aidé à résoudre les éventuels désaccords. Nous avons principalement analysé les données pour estimer la sensibilité et la spécificité.

Résultats principaux : 

Une étude provenant d'un total de 1236 articles, résumés et essais était éligible pour l'inclusion. Celle-ci portait sur 335 participants au total, dont 271 ont participé à la fois au test de dépistage et au test de référence. Le test de dépistage à l'aide d'un photoscreener avait une sensibilité de 0,46 (intervalle de confiance à 95 % (IC) 0,19 à 0,75) et une spécificité de 0,97 (IC à 0,94 à 0,99). Le nombre global d'enfants affectés par le strabisme était faible avec 13 enfants touchés (4,8 %).

Notes de traduction : 

Traduction notes CD011221.pub2

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.