Aides à la lecture grossissantes pour les enfants et les adolescents ayant une basse vision

Contexte
Chez les enfants et les adolescents, la basse vision affecte non seulement la lecture, l'apprentissage et l'éducation, mais on pense également qu'elle a un effet significatif sur le développement général de l'enfant. Les aides à la lecture grossissantes peuvent aider un enfant ou un adolescent à faire le meilleur usage de la vision dont il dispose.

Nous avons examiné les données probantes actuelles sur l'utilisation des dispositifs grossissants d'aide à la lecture chez les enfants âgés de 5 à 16 ans ayant une basse vision, par rapport à la seule utilisation des lunettes. Nous avons inclus les dispositifs grossissants tels que loupes, télescopes ou jumelles à main ou à poser, mais avons exclu les dispositifs électroniques d'aide à la lecture, qui feront l'objet d'une revue distincte.

Date de recherche
Les dernières recherches dans les bases de données électroniques remontent au 8 janvier 2015.

Aucune étude ne remplissait les critères d'inclusion de cette revue. Nous recommandons que les futures études dans ce domaine prennent en considération l'effet des aides à la lecture grossissantes sur la vitesse de lecture et la précision, ainsi que simplement la taille du texte visionné correctement, afin de mieux évaluer l'effet du dispositif d'aide à la lecture sur la fonction normale d'un enfant. Nous recommandons également que soit étudié l'effet du dispositif d'aide sur la qualité de vie de l'enfant, car cela pourrait avoir des répercussions importantes sur son utilisation régulière et/ou à long terme.

Conclusions des auteurs : 

Il n'existe pas de données probantes de qualité élevée concernant l'utilisation des aides optiques pour la basse vision chez les enfants et les jeunes. Ainsi, aucune conclusion pratique ne peut être tirée. Nous pensons que les recherches futures devraient prendre en compte des mesures de résultats fonctionnels tels que la vitesse de lecture, la précision et la compréhension, ainsi que l'effet des aides à la vision sur la qualité de vie, afin d'évaluer véritablement et de comparer l'effet de ces dispositifs sur la vie et le développement d'un enfant.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

La basse vision dans l'enfance représente un obstacle important à l'apprentissage et au développement, en particulier pour la lecture et l'éducation. Les aides optiques pour basse vision peuvent être utilisées pour maximiser la vision fonctionnelle de l'enfant. L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a déjà souligné l'importance de l'utilisation des aides à la basse vision dans la prise en charge des enfants atteints de déficience visuelle dans le monde.

Objectifs : 

Évaluer l'effet des aides optiques pour la basse vision sur la lecture chez l'enfant et le jeune ayant une basse vision.

Stratégie de recherche documentaire : 

Nous avons effectué des recherches dans CENTRAL (qui contient le registre d'essais du groupe Cochrane sur l'ophtalmologie) (2014, numéro 12), Ovid MEDLINE, Ovid MEDLINE In-Process and Other Non-Indexed Citations, Ovid MEDLINE Daily, Ovid OLDMEDLINE (de janvier 1946 à janvier 2015) , EMBASE (de janvier 1980 à janvier 2015), le Health Technology Assessment Programme (HTA) (www.hta.ac.uk/), le registre ISRCTN (www.isrctn.com/editAdvancedSearch), ClinicalTrials.gov (www.clinicaltrials.gov) ainsi que le système d'enregistrement international des essais cliniques (ICTRP) de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) (www.who.int/ictrp/search/en). Nous n'avons appliqué aucune restriction concernant la langue ou la date lors des recherches électroniques d'essais. Nous avons interrogé les bases de données électroniques pour la dernière fois le 8 janvier 2015.

Nous avons également effectué des recherches manuelles pour vérifier les références énumérées dans les articles récupérés. Nous avons contacté des fabricants d'aides à la basse vision pour demander toute information sur des études ou des recherches concernant leurs produits.

Critères de sélection : 

Nous avions prévu d'inclure les essais contrôlés randomisés (ECR) et les quasi-ECR comparant toute aide optique pour la basse vision à la correction de la réfraction standard chez des enfants et des jeunes âgés entre 5 et 16 ans ayant une basse vision telle que définie par l'OMS. Nous avions prévu d'inclure les études intra-sujet dans lesquelles l'ordre de présentation des dispositifs était randomisé.

Recueil et analyse des données : 

Deux auteurs ont évalué de façon indépendante l'éligibilité des résultats de la recherche.

Résultats principaux : 

Aucune étude ne répondait aux critères d'inclusion de cette revue systématique.

Notes de traduction : 

Traduction réalisée par Cochrane France

Tools
Information
Partager/Enregistrer

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.