Utilisation de traitement anti-IgE pour l'aspergillose broncho-pulmonaire allergique chez les patients atteints de mucoviscidose

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

La mucoviscidose est une maladie héréditaire qui n'est pas rare dans le monde occidental. L'aspergillose broncho-pulmonaire allergique est une maladie pulmonaire causée par l’extrême sensibilité à l’aspergillus (un champignon) et peut se produire chez 2% à 15% des patients atteints de mucoviscidose. Les corticostéroïdes et le traitement antifongique constituent le pilier du traitement pour l'aspergillose broncho-pulmonaire allergique, mais l'utilisation prolongée ou répétée de corticostéroïdes peut conduire à de graves effets secondaires. L'aspergillose broncho-pulmonaire allergique se produit suite à l'action d’anticorps IgE (un type de protéines). Un médicament qui agit contre ces anticorps IgE (traitement anti-IgE), tel que l'omalizumab, pourrait être un traitement pour l'aspergillose broncho-pulmonaire allergique chez les patients atteints de mucoviscidose. Le médicament est administré sous forme d’injection sous-cutanée toutes les deux à quatre semaines. La revue visait à déterminer si la thérapie anti-IgE pour l'aspergillose broncho-pulmonaire allergique chez les patients atteints de mucoviscidose est efficace et si elle souligne d'éventuels effets indésirables. Nous avons seulement pu inclure dans la revue une étude de petite taille (14 patients) et qui a été arrêtée précocement, car, malgré les démarches raisonnables, les investigateurs n'ont pas pu recruter de patients pour l'étude. Peu d'informations étaient disponibles dans l'étude incluse, sauf pour les données relatives aux effets indésirables. Par conséquent, il n'existe pas suffisamment de preuves concernant l'efficacité et l'innocuité du traitement anti-IgE pour l'aspergillose broncho-pulmonaire allergique chez les patients atteints de mucoviscidose et des essais contrôlés randomisés de grande taille et prospectifs sur ce traitement sont nécessaires.

Conclusions des auteurs : 

Il n'existe pas suffisamment de preuves concernant l'efficacité et l'innocuité du traitement anti-IgE (omalizumab) chez les patients atteints de mucoviscidose et d'aspergillose broncho-pulmonaire allergique. Des essais contrôlés randomisés de grande taille sur le traitement anti-IgE traitement chez les patients atteints de mucoviscidose et d'aspergillose broncho-pulmonaire allergique sont nécessaires, ceci avec des mesures de résultats cliniques et biologiques, telles que le besoin de stéroïdes, les exacerbations d'aspergillose broncho-pulmonaire allergique et la fonction pulmonaire.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

La mucoviscidose est un trouble multi systémique autosomique récessif avec une prévalence approximative de 1 sur 3 500 naissances vivantes. L'aspergillose broncho-pulmonaire allergique est une maladie pulmonaire causée par une hypersensibilité à l'Aspergillus avec une prévalence de 2% à 15% chez les patients atteints de mucoviscidose. La base du traitement comprend les corticostéroïdes et l'itraconazole. Le traitement avec des corticostéroïdes pendant des périodes prolongées, ou de manière répétée, pour les exacerbations de l'aspergillose broncho-pulmonaire allergique, pourrait conduire à de nombreux effets indésirables. Les anticorps monoclonaux Anti-IgE, les omalizumab, ont amélioré le contrôle de l'asthme chez les patients gravement asthmatiques et allergiques. Le médicament est administré sous forme d’injection sous-cutanée toutes les deux à quatre semaines. Puisque l'aspergillose broncho-pulmonaire allergique est également une affection résultant d'hypersensibilité aux allergènes spécifiques, tout comme l'asthme, elle pourrait avoir recours à un traitement à l'aide des anticorps anti-IgE. Par conséquent, le traitement anti-IgE, utilisant des agents tels que l'omalizumab, pourrait constituer un traitement potentiel pour l'aspergillose broncho-pulmonaire allergique chez les personnes atteintes de mucoviscidose.

Objectifs : 

Évaluer l'efficacité et les effets indésirables du traitement anti-IgE pour l'aspergillose broncho-pulmonaire allergique chez les patients atteints de mucoviscidose.

Stratégie de recherche documentaire : 

Nous avons effectué des recherches dans le registre d’essais du groupe Cochrane sur la mucoviscidose et les autres maladies génétiques, des recherches dans les bases de données électroniques et des recherches manuelles dans des journaux et les actes de conférence. Nous avons également consulté les références bibliographiques des articles et des revues pertinents. Dernière recherche : 21 janvier 2013.

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais en cours clinicaltrials.gov. Dernière recherche dans clinicaltrials.gov: 22 février 2013

Critères de sélection : 

Les essais contrôlés randomisés et quasi-randomisés comparant la thérapie anti-IgE à un placebo ou à d'autres thérapies pour l'aspergillose broncho-pulmonaire allergique chez les patients atteints de mucoviscidose.

Recueil et analyse des données : 

Deux auteurs de la revue ont indépendamment extrait les données et évalué le risque de biais dans l'étude incluse. Ils avaient prévu de procéder à l'analyse des données à l'aide de Review Manager 5.1.

Résultats principaux : 

Un seul essai portant sur 14 patients était éligible pour être inclus dans la revue. L'étude a été interrompue prématurément et les données complètes n’étaient pas disponibles. Nous avons contacté les chercheurs des études et avons été informés que l'étude a été interrompue en raison de l'incapacité à recruter des patients pour l'étude en dépit de tous les efforts raisonnables. Un ou plusieurs effets secondaires graves ont été rapportés dans six des neuf (66,67%) et un sur cinq (20%) des patients dans le groupe d'omalizumab et le groupe placebo, respectivement.

Notes de traduction : 
Partager/Enregistrer

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.