Héparines de bas poids moléculaire contre la douleur provoquée par l'obstruction des vaisseaux sanguins chez les personnes atteintes de drépanocytose

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

La drépanocytose est l'une des maladies génétiques du sang les plus courantes et les plus graves au monde. En raison d'un changement du gène de l'hémoglobine, les hématies (globules rouges) sont transformés en cellules ayant la forme d'une faucille. Cette falciformation des globules rouges entraîne diverses complications, parmi lesquelles des crises vaso-occlusives. Lors d'une crise vaso-occlusive, les hématies falciformes ont tendance à coaguler et à bloquer la circulation sanguine, ce qui conduit à des douleurs dans l'organe concerné. Les douleurs peuvent être très invalidantes et nécessitent souvent l'administration de morphine. Des médicaments prévenant la coagulation du sang dans les vaisseaux pourraient apporter une contribution utile aux options de traitement existantes contre les crises vaso-occlusives. Nos recherches ont permis d'identifier une étude qui portait sur un total de 253 participants et comparait la tinzaparine (une héparine de bas poids moléculaire) versus placebo. Bien que les données aient été limitées, cette étude a rapporté que la tinzaparine réduisait le nombre de jours d'hospitalisation et réduisait la douleur (et l'intensité de la douleur) plus rapidement. Deux saignements mineurs ont été rapportés dans le groupe de la tinzaparine versus aucun dans le groupe du placebo. Ces données ne sont pas suffisantes pour étayer la conclusion selon laquelle les héparines de bas poids moléculaire sont efficaces dans le traitement des crises vaso-occlusives chez les personnes atteintes de drépanocytose. Des études supplémentaires avec différents types d'héparines de bas poids moléculaire utilisés dans différentes formes de drépanocytose sont nécessaires pour confirmer ou infirmer les résultats de cette étude unique. Les crises vaso-occlusives peuvent être extrêmement invalidantes et peuvent avoir un impact sur la qualité de vie ; il est donc important de savoir si les héparines de bas poids moléculaire pourraient représenter une option de traitement utile (preuves de son efficacité) avec peu d'effets secondaires.

Conclusions des auteurs : 

D'après les résultats d'une étude, les preuves sont incomplètes pour confirmer ou réfuter l'efficacité des héparines de bas poids moléculaire chez les personnes atteintes de drépanocytose. Les crises vaso-occlusives sont extrêmement invalidantes pour les personnes souffrant de drépanocytose ; par conséquent, des études bien conçues, contrôlées par placebo, avec d'autres types d'héparines de bas poids moléculaire et portant sur des participants ayant des génotypes de drépanocytose différents, doivent encore être réalisées pour confirmer ou infirmer les résultats de cette étude unique.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

La drépanocytose est l'une des maladies génétiques les plus courantes et les plus graves au monde. Elle se divise grossièrement en deux phénotypes cliniques distincts caractérisés soit par une hémolyse soit par une vaso-occlusion. La douleur est le principal symptôme de la vaso-occlusion et l'hypercoagulabilité est un phénomène pathogène bien établi chez les personnes atteintes de drépanocytose. Les héparines de bas poids moléculaire pourraient contrôler cet état d'hypercoagulabilité par leur effet anticoagulant.

Objectifs : 

Evaluer les effets des héparines de bas poids moléculaire pour la prise en charge des crises vaso-occlusives chez les personnes atteintes de drépanocytose.

Stratégie de recherche documentaire : 

Nous avons effectué des recherches dans le registre d’essais sur les hémoglobinopathies du groupe Cochrane sur la mucoviscidose et autres maladies génétiques comprenant des références identifiées lors de recherches exhaustives dans des bases de données électroniques. Nous avons également passé en revue des résumés d’actes de conférence, ainsi que plusieurs registres d'essais en ligne dans le but de trouver des essais en cours.

Date de la dernière recherche effectuée dans le registre des essais sur les hémoglobinopathies du groupe Cochrane sur la mucoviscidose et autres maladies génétiques : le 6 décembre 2012.

Critères de sélection : 

Les essais cliniques contrôlés randomisés et les essais cliniques contrôlés qui évaluaient les effets des héparines de bas poids moléculaire dans la prise en charge des crises vaso-occlusives chez les personnes atteintes de drépanocytose.

Recueil et analyse des données : 

Les deux auteurs de la revue ont sélectionné les études, évalué les risques de biais et procédé aux analyses de façon indépendante.

Résultats principaux : 

Une étude (dont le risque de biais global était d'incertain à élevé) portant sur 253 participants a été incluse. Cette étude, avec des données limitées, a rapporté que l'intensité de la douleur aux deuxième et troisième jours était moins élevée dans le groupe de la tinzaparine que dans le groupe du placebo (P < 0,01, analyse de variance (ANOVA)), mais aussi le 4ème jour (P < 0,05 (ANOVA)). La tinzaparine a donc abouti à une disparition plus rapide de la douleur, ainsi que cela a été mesuré à l'aide d'une échelle numérique de la douleur. La différence de durée moyenne des crises douloureuses a été statistiquement significative à -1,78 jours et a été en faveur du groupe de la tinzaparine (intervalle de confiance à 95 % -1,94 à -1,62). Les participants traités avec la tinzaparine ont eu, de façon statistiquement significative, un moins grand nombre de jours d'hospitalisation que les participants du groupe traité avec le placebo, avec une différence moyenne de -4,98 jours (intervalle de confiance à 95 % -5,48 à -4,48). Deux événements hémorragiques mineurs ont été rapportés en tant qu'événements indésirables dans le groupe de la tinzaparine et aucun n'a été rapporté dans le groupe du placebo.

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.