Facilitation du retour au travail après les blessures des doigts, de la main ou du bras par la réadaptation professionnelle

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

Question

La réadaptation professionnelle peut-elle aider les travailleurs à reprendre le travail après été blessés aux doigts, à la main ou au bras ?

Contexte

Les blessures aux doigts, à la main ou au bras peuvent considérablement limiter la capacité de la personne à travailler normalement. Dans de nombreux pays, les employeurs sont tenus par la loi d’aider les travailleurs blessés lorsque la blessure affecte la capacité de travail de ceux-ci. Cette aide est souvent appelée réadaptation professionnelle.

Qu’est-ce que la réadaptation professionnelle ?

La réadaptation professionnelle comprend diverses méthodes destinées à aider les travailleurs handicapés à reprendre leur travail ou à trouver un autre emploi. Le retour au travail peut être soutenu en aidant les travailleurs blessés à mieux gérer leur incapacité, par des ajustements sur le lieu de travail ou par des exercices physiques. Bien que toutes ces stratégies soient utilisées dans la pratique, il n’existe aucune revue systématique qui démontrerait quelle approche est la meilleure, et dans quelles circonstances.

Que disent les recherches ?

Nous avons examiné toutes les recherches publiées jusqu’au 5 mai 2013. Nous ne voulions inclure que les études dans lesquelles les sujets étaient dirigés de façon aléatoire vers la réadaptation professionnelle ou vers un autre traitement. Cette méthode de recherche, connue sous le nom d’essai contrôlé randomisé (ECR), est la meilleure façon de s’assurer que toute amélioration mesurée est réellement causée par le traitement. Nous n’avons trouvé aucun ECR étudiant si la réadaptation professionnelle peut aider les travailleurs souffrant de blessures aux membres supérieurs à retourner au travail.

Conclusion

Il n’existe aucune preuve issue d’ECR indiquant si la réadaptation professionnelle peut aider les employés souffrant de blessures aux membres supérieurs de retourner au travail. Nous avons besoin d’ECR menés avec des travailleurs blessés aux membres supérieurs pour savoir si la réadaptation professionnelle peut améliorer leur retour au travail. Ces études devront être réalisées et documentés conformément aux règles reconnues pour les recherches de qualité. Elles devront décrire le contenu de la réadaptation professionnelle en détail. Elles devront également rapporter le nombre de travailleurs qui auront repris le travail à la fin du suivi, ou le temps qu’il leur aura fallu pour retourner au travail.

Conclusions des auteurs : 

Il n’existe actuellement aucun élément de preuve de haut niveau pour appuyer ou réfuter l’efficacité de la réadaptation professionnelle pour améliorer le retour au travail après une lésion traumatique des membres supérieurs. Dans la mesure où la réadaptation professionnelle est souvent proposée en lien avec l’activité professionnelle dans le but de réduire l’incapacité au travail, d’améliorer le retour au travail, d’accroître la productivité et de maîtriser les coûts pour la collectivité, d’autres ECR de bonne qualité, évaluant l’efficacité de réadaptation professionnelle après les lésions traumatiques des membres supérieurs, sont nécessaires pour combler cette lacune.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

Les lésions traumatiques du membre supérieur sont l’une des principales causes d’incapacité professionnelle. Après le retour au travail, de nombreux accidentés sont capables de retrouver une qualité de vie comparable à celle de la population générale. Dans la mesure où le retour au travail joue un rôle important dans la productivité économique et en termes de récupération de la qualité de vie liée a la santé, le but premier de la réadaptation des travailleurs ayant subi une blessure traumatique des membres est de permettre leur retour au travail dans les meilleures conditions possibles. La réadaptation professionnelle a été adaptée au domaine de l’hygiène et de la sécurité au travail dans le but d’accroître le nombre d’accidentés qui reviennent sur le marché du travail, de prévenir les maladies, d’augmenter le bien-être et de réduire les incapacités.

Objectifs : 

Évaluer les effets des programmes de réadaptation professionnelle pour améliorer le retour au travail des travailleurs souffrant de lésions traumatiques des membres supérieurs.

Stratégie de recherche documentaire : 

Nous avons effectue des recherches dans les bases de données OSH UPDATE (CISDOC, HSELINE, International Bibliographic, NIOSHTIC, NIOSHTIC-2, RILOSH) (jusqu’au 10 décembre 2012), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (2012, numéro 11), MEDLINE via PubMed (jusqu’au 15 novembre 2012), EMBASE (jusqu’au 28 novembre 2012), CINAHL (jusqu’au 5 mai 2013), PsycINFO (jusqu’au 7 décembre 2012), et effectué une recherche manuelle dans les références bibliographiques des articles pertinents de la revue.

Critères de sélection : 

Nous avons cherché à inclure tous les essais contrôlés randomisés (ECR) comparant la réadaptation professionnelle à une autre intervention (témoin), telle que la rééducation standard, une forme incomplète d’intervention de réadaptation professionnelle (avec par exemple peu de conseils sur le retour au travail, d’informations d’orientation ou de liaison avec employeur), ou des témoins sur liste d’attente.

Recueil et analyse des données : 

Deux auteurs ont examiné indépendamment les résumés et nous nous sommes procuré les articles complets lorsque cela était nécessaire. Lorsque les deux auteurs n’étaient pas d’accord sur l’inclusion d’une étude, nous avons résolu les désaccords par la discussion. Un troisième auteur a joué le rôle d’arbitre lorsque cela était nécessaire.

Résultats principaux : 

Notre recherche a identifié 332 références bibliographiques. D’après l’évaluation de leurs titres et de leurs résumés, nous avons décidé d’évaluer les textes complets de 15 références bibliographiques. En définitive, aucune de ces 15 références répondait à nos critères d’inclusion.

Notes de traduction : 
Partager/Enregistrer

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.