Différentes posologies de sulfate de magnésium administrées à la femme présentant un risque d'accouchement prématuré pour protéger le cerveau du bébé et améliorer les critères d'évaluation à long terme

Cette revue a découvert qu'un nombre insuffisant de recherches avaient été effectuées pour pouvoir déterminer quelle était la meilleure dose et le meilleur mode d'administration de sulfate de magnésium pour les mères avant un accouchement très prématuré afin de protéger le cerveau du bébé 

Les bébés nés avant-terme (prématurés) présentent un risque accru de décès et ceux qui survivent présentent un risque de lésions au cerveau qui peut conduire à une infirmité motrice cérébrale (un trouble qui affecte la capacité à se déplacer normalement), une cécité, une surdité ou une autre incapacité. Le magnésium est un minéral important, essentiel pour la santé et le fonctionnement normal du corps et du cerveau. Des preuves de grande qualité d'une revue Cochrane montrent que l'administration d'un traitement au sulfate de magnésium à la mère avant l'accouchement peut aider à protéger le cerveau du bébé prématuré et à améliorer les critères de jugement à long terme pour le nourrisson au fur et à mesure de sa croissance.

Le sulfate de magnésium est administré à différentes doses et de différentes manières. Il existe au cours du traitement des effets indésirables pour la mère, tels que des rougeurs, des bouffées de chaleur, une sudation, des nausées et des vomissements, qui peuvent varier en fonction de la dose et du mode d'administration du sulfate de magnésium. En l'absence de consensus clair concernant le meilleur mode d'administration, les hôpitaux peuvent choisir différentes manières d'administrer le sulfate de magnésium. Nous n'avons trouvé aucun essai randomisé comparant différentes posologies de sulfate de magnésium. Des études devront être réalisées pour établir la meilleure dose et le meilleur mode d'administration du sulfate de magnésium. Les bébés dans ces essais devront être suivis sur une longue période de façon que nous puissions surveiller les effets du magnésium sur le développement de l'enfant.

Conclusions des auteurs : 

Même si des preuves solides corroborent l'utilisation de sulfate de magnésium prénatal pour la neuroprotection du fœtus avant l'accouchement très prématuré, aucun essai comparant différentes posologies de traitement n'a été achevé. Les recherches devraient s'intéresser aux comparaisons de différents dosages et d'autres variations de la posologie, en évaluant à la fois les résultats pour la mère et le nourrisson.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

L'efficacité du sulfate de magnésium prénatal pour la neuroprotection du fœtus, du nourrisson et de l'enfant avant l'accouchement très prématuré a été établie dans le cas d'une administration aux femmes considérées comme présentant un risque d'accouchement prématuré. Actuellement, il n'existe aucun consensus concernant la posologie à utiliser en termes de dose, de durée, d'utilisation de doses répétées et de calendrier.

Objectifs : 

Évaluer l'efficacité comparative et les effets indésirables de différentes posologies de sulfate de magnésium pour la neuroprotection du fœtus chez la femme considérée comme présentant un risque d'accouchement prématuré.

Stratégie de recherche documentaire : 

Nous avons effectué une recherche dans le registre d’essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (31 décembre 2011).

Critères de sélection : 

Les essais randomisés comparant différentes posologies de sulfate de magnésium dans le cas d'une utilisation pour la neuroprotection du fœtus chez la femme considérée comme présentant un risque d'accouchement prématuré. Nous avons prévu d'inclure les essais en cluster. Nous avons prévu d'exclure les essais quasi-randomisés et ceux ayant un plan d'étude croisé. Nous avons prévu d'inclure les essais publiés sous la forme d'articles dans leur intégralité, ainsi que ceux publiés uniquement sous forme de résumés.

Recueil et analyse des données : 

Nous avons prévu qu'au moins deux auteurs de la revue évalueraient l'éligibilité des essais.

Résultats principaux : 

Aucun essai complet éligible n'a été identifié.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.