L'éducation musicale pour l'amélioration des compétences en lecture chez les enfants et les adolescents souffrant de dyslexie

Bien que disposant d'une intelligence moyenne ou supérieure à la moyenne, les personnes souffrant de dyslexie (ou dyslexie développementale ou trouble spécifique d'apprentissage de la lecture) ont du mal à reconnaitre les mots de manière précise ou fluide (ou les deux) ainsi qu'une mauvaise orthographe qui ne peuvent pas être attribués à une autre cause, comme une mauvaise vision ou audition, ou une carence d'enseignement ou de motivation. À cause de leurs difficultés, les enfants et les adolescents souffrant de dyslexie sont exposés un échec scolaire précoce. Certaines études font penser que les compétences en lecture et les aptitudes musicales seraient liées et que la formation musicale pourrait contribuer au développement du langage et de la capacité de lire et d'écrire. Comme on manque d'informations sur l'efficacité de l'apprentissage musical chez l'enfant et l'adolescent, nous avons effectué une recherche à grande échelle de données de qualité sous forme d'essais contrôlés randomisés. Nous n'en avons pas trouvé du tout et il ne nous est donc pas possible d'évaluer avec fiabilité les bénéfices (ou même les inconvénients) de l'éducation musicale pour l'amélioration des compétences en lecture des enfants dyslexiques. De nouvelles recherche bien conçues, avec un grand nombre de participants, seront nécessaires pour évaluer les bénéfices potentiels de l'éducation musicale pour les enfants et les adolescents souffrant de dyslexie.

Conclusions des auteurs : 

Il n'existe pas de données provenant d'essais contrôlés randomisés sur lesquelles nous pourrions fonder un jugement sur l'efficacité de l'éducation musicale pour l'amélioration des compétences en lecture chez les enfants et les adolescents souffrant de dyslexie. Cette incertitude justifie des recherches supplémentaires au moyen d'essais contrôlés randomisés, impliquant une équipe interdisciplinaire : musiciens, audiologistes, orthophonistes, psychologues et médecins.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

La dyslexie (ou dyslexie développementale ou trouble d'apprentissage de la lecture) est un trouble d'apprentissage spécifique d'origine neurobiologique. Elle est marquée par des difficultés à reconnaitre les mots de manière précise ou fluide ainsi que par une mauvaise orthographe chez des personnes à l'intelligence moyenne ou supérieure à la moyenne, ces difficultés ne pouvant être attribuées à une autre cause comme une mauvaise vision, des problèmes auditifs ou un manque d'opportunités socio-environnementales, de motivation ou d'instruction appropriée. Des études ont corrélé les capacités de lecture avec les aptitudes musicales. L'hypothèse a été émise que la formation musicale pourrait être en mesure de remédier aux problèmes de synchronisation, d'améliorer la sensibilité au ton ou de renforcer la perception de l'espace, et d'avoir ainsi un effet positif sur les compétences nécessaires au développement du langage et à la capacité de lire et d'écrire.

Objectifs : 

Étudier l'efficacité de l'éducation musicale sur les compétences en lecture (lecture orale, compréhension de texte, fluidité en lecture, sensibilité phonologique et orthographe) chez les enfants et les adolescents souffrant de dyslexie.

Stratégie de recherche documentaire : 

En juin 2012, nous avons effectué des recherches dans les bases de données électroniques suivantes : CENTRAL (2012, numéro 5), MEDLINE (de 1948 à la 4ème semaine de mai 2012), EMBASE (de 1980 à la 22ème semaine de 2012), CINAHL (recherche effectuée le 7 juin 2012), LILACS (recherche effectuée le 7 juin 2012), PsycINFO (de 1887 à la 5ème semaine de mai 2012), ERIC (recherche effectuée le 7 juin 2012), Arts and Humanities Citation Index (de 1970 au 6 juin 2012), Conference Proceedings Citation Index - Social Sciences and Humanities (de 1990 au 6 juin 2012) et WorldCat (recherche effectuée le 7 juin 2012). Nous avons également effectué une recherche dans le système d'enregistrement international des essais cliniques de l'OMS (ICTRP) et dans les références bibliographiques d'études. Nous n’avons appliqué aucune restriction concernant la date ou la langue.

Critères de sélection : 

Nous avions prévu d'inclure des essais contrôlés randomisés. Nous avons cherché des études s'étant intéressées à au moins un de nos principaux critères de jugement : Les principaux critères de jugement concernaient le cœur de la lecture : lecture orale, compréhension de texte, fluidité en lecture, sensibilité phonologique et orthographe, mesurées au moyen d'instruments validés. Les critères secondaires étaient l'estime de soi et la réussite scolaire.

Recueil et analyse des données : 

Deux auteurs (HCM et RBA) ont indépendamment passé au crible tous les titres et résumés repérés pour déterminer leur éligibilité. Pour notre analyse, nous avions prévu d'utiliser la différence moyenne pour les données continues, avec intervalles de confiance à 95 %, et d'utiliser le modèle statistique à effets aléatoires lorsque les estimations d'effet d'au moins deux études pourraient être combinées dans une méta-analyse.

Résultats principaux : 

Notre stratégie de recherche nous a permis de repérer 851 références. Nous n'avons pu inclure dans cette revue aucun essai contrôlé randomisé portant sur l'éducation musicale pour l'amélioration des compétences en lecture chez les enfants atteints de dyslexie.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.