La vitrectomie en cas de trou maculaire idiopathique

Contexte
Un trou maculaire est une ouverture dans la rétine (la couche sensible à la lumière à l'arrière de l'œil) qui se développe dans la fovéa (la partie de l'œil responsable de la vision des détails) et provoque une petite tache sombre dans la vision centrale, qui empêche souvent les personnes atteintes de cette affection de reconnaître les objets de petite taille, et en particulier de lire du texte en caractères ordinaires. Un trou maculaire peut s'observer chez les personnes atteintes d'une forte myopie (qui ne peuvent pas voir clairement à distance) ou à la suite d'un traumatisme oculaire, mais dans la grande majorité des cas, la cause en est inconnue (idiopathique).

La vitrectomie par la pars plana est utilisée depuis plus d'une décennie dans le traitement des trous maculaires de pleine épaisseur qui, sans traitement, entraînent un point aveugle dans la vision centrale qui s'améliore rarement naturellement. La vitrectomie est une technique chirurgicale impliquant l'ablation du corps vitré (le gel clair qui remplit l'œil). Le chirurgien insère de fins tubes appelés canules dans les yeux à travers d'incisions pratiquées dans la sclérotique (partie blanche de l'œil) ou la paroi de l'œil pour soulager la traction exercée par le corps vitré sur la partie centrale de la rétine et obturer le trou. L'objectif de cette revue systématique était d'examiner les effets sur l'acuité visuelle de la vitrectomie du trou maculaire idiopathique.

Caractéristiques des études
Nous avons inclus dans la revue trois études publiées entre 1996 et 2004 menées aux États-Unis et au Royaume-Uni, portant sur 270 yeux analysés et comparant la vitrectomie à l'observation après 6 ou 12 mois. Les preuves sont à jour en mars 2015.

Principaux résultats
La vitrectomie a amélioré l'acuité visuelle chez les participants présentant un trou maculaire par environ 1,5 lignes sur une échelle optométrique standard à distance. La fermeture du trou maculaire était beaucoup plus probable avec la vitrectomie qu'avec l'observation, leurs taux de fermeture moyens étant respectivement de 76 % contre 11 %.

Une chirurgie de la cataracte était fréquente sur les yeux opérés. Dans la plus grande étude, un décollement de la rétine est survenu dans les mois suivant la vitrectomie dans environ 5 % des cas.

Qualité des preuves
Les preuves étaient de qualité modérée, comme la mesure de l'acuité visuelle n'était pas masquée.

Conclusion
La vitrectomie est efficace pour améliorer l'acuité visuelle, entraînant un gain visuel modéré, et pour obtenir la fermeture du trou maculaire chez les personnes atteintes. Cependant, sachant que la technologie de vitrectomie s'est améliorée depuis la réalisation des essais inclus, impliquant aujourd'hui une incision plus petite et des soins en consultation externe, les résultats de cette revue pourraient ne pas s'appliquer à la chirurgie moderne.

Conclusions des auteurs : 

La vitrectomie est efficace pour améliorer l'acuité visuelle, entraînant un gain visuel modéré, et pour obtenir la fermeture du trou maculaire chez les personnes atteintes. Cependant, ces résultats pourraient ne pas s'appliquer à la chirurgie moderne en raison des améliorations technologiques obtenues depuis dans les techniques de vitrectomie.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

Un trou maculaire est une ouverture anatomique dans la rétine qui se développe dans la fovéa. Un trou maculaire peut s'observer en cas de myopie forte ou à la suite d'un traumatisme oculaire, mais la grande majorité sont idiopathiques. La vitrectomie par la pars plana a été introduite pour traiter les trous maculaires de pleine épaisseur qui ont un mauvais pronostic sans traitement, puisque la fermeture spontanée et la récupération visuelle sont rares.

La vitrectomie est une technique chirurgicale impliquant l'ablation du corps vitré qui remplit l'œil. Le chirurgien insère de fines canules dans les yeux à travers des incisions sclérales pour soulager la traction exercée par le corps vitré ou les membranes épirétiniennes sur la partie centrale de la rétine et pour induire l'obturation du trou par le tissu glial.

Objectifs : 

L'objectif principal de cette revue systématique était d'examiner les effets de la vitrectomie du trou maculaire idiopathique sur l'acuité visuelle. Un objectif secondaire était d'étudier les effets anatomiques sur la fermeture du trou et d'autres dimensions de la fonction visuelle, et de rendre compte des effets indésirables rapportés dans les études incluses.

Stratégie de recherche documentaire : 

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais du groupe Cochrane sur l'ophtalmologie (4 mars 2015), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL, 2015, numéro 2), Ovid MEDLINE, Ovid MEDLINE In-Process and Other Non-Indexed Citations, Ovid MEDLINE Daily, Ovid OLDMEDLINE (de janvier 1946 à mars 2015), EMBASE (de janvier 1980 à mars 2015), la base de données sur les sciences de la santé en Amérique latine et dans les Caraïbes (LILACS) (de janvier 1982 à mars 2015), Web of Science Conference Proceedings Citation Index-Science (CPCI-S) (de janvier 1980 à mars 2015), le registre ISRCTN (www.isrctn.com/editAdvancedSearch), ClinicalTrials.gov (www.clinicaltrials.gov) et le système d'enregistrement international des essais cliniques (ICTRP) de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) (www.who.int/ictrp/search/en). Nous n'avons appliqué aucune restriction concernant la langue ou la date dans les recherches électroniques d'essais. Les dernières recherches dans les bases de données électroniques remontent au 4 mars 2015.

Critères de sélection : 

Nous avons inclus les essais contrôlés randomisés comparant la vitrectomie (avec ou sans pelage de la membrane limitante interne) à l'absence de traitement (observation) en cas de trou maculaire.

Recueil et analyse des données : 

Nous avons utilisé les procédures méthodologiques standard prévues par Cochrane. Deux auteurs de la revue ont indépendamment extrait les données. Nous avons estimé la meilleure acuité visuelle corrigée et la fermeture du trou maculaire au bout de 6 à 12 mois de suivi.

Résultats principaux : 

Trois études ont fourni des données sur la comparaison entre la vitrectomie et l'observation sur des yeux présentant un trou maculaire et une acuité visuelle inférieure à 20/50. Deux de ces études, réalisées aux États-Unis et publiées respectivement en 1996 et 1997, utilisaient un protocole similaire et incluaient des participants présentant un trou maculaire de stade II (42 yeux randomisés, 36 analysés, nombre de participants non rapporté) ou de stade III/IV (129 yeux de 120 participants, 115 yeux dans les analyses). La troisième étude, réalisée au Royaume-Uni et publiée en 2004, portait sur 185 yeux de 174 participants présentant un trou maculaire de pleine épaisseur (41 yeux atteints de trous de stade II et 74 yeux atteints de trous de stade III/IV dans les analyses). Les études étaient de bonne qualité pour ce qui est de la randomisation et de l'assignation secrète, tandis que la mesure de l'acuité visuelle n'était pas masquée.

Au bout de 6 à 12 mois, l'acuité visuelle a été améliorée par environ 1,5 lignes Snellen (-0,16 logMAR, intervalle de confiance à 95 % de -0,23 à -0,09 logMAR, 270 yeux, preuves de qualité modérée). Les chances de fermeture du trou maculaire au bout de 6 à 12 mois étaient considérablement accrues par la vitrectomie, donnant un rapport des cotes de 31,4 (intervalle de confiance à 95 % de 14,9 à 66,3 ; 265 yeux, preuves de qualité élevée ; somme des données brutes : 76 % vitrectomie, 11 % observation). La vitrectomie était bénéfique tant en cas de trous maculaires plus petits (stade II) que de trous plus importants (stade III/IV).

La plus grande étude a rapporté qu'une chirurgie de la cataracte était nécessaire dans environ la moitié des cas deux ans après l'opération et qu'un décollement de la rétine est survenu dans environ 5 % des yeux opérés.

Notes de traduction : 

Traduction réalisée par Cochrane France

Tools
Information
Partager/Enregistrer

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.