Utilisation d'une poudre contenant un mélange de vitamines et de minéraux pour enrichir les aliments de complément tout de suite avant la consommation afin d'améliorer la santé et la nutrition des enfants de moins de deux ans

Les carences en vitamines et minéraux, en particulier le fer, la vitamine A et le zinc, affectent environ la moitié des nourrissons et des jeunes enfants de moins de deux ans partout dans le monde. L'allaitement exclusif jusqu'à l'âge de six mois et la poursuite de l'allaitement pendant au moins deux ans sont recommandés pour maintenir une bonne santé et un état nutritionnel approprié. Après six mois, les nourrissons commencent à recevoir des aliments semi-solides, mais la quantité de vitamines et de minéraux n'est pas toujours suffisante pour répondre à tous les besoins d'un bébé en pleine croissance.Les poudres de micronutriments (PMN) sont des sachets unidose de poudre contenant du fer, de la vitamine A, du zinc et d'autres vitamines et minéraux qui peuvent être saupoudrées sur les aliments semi-solides à domicile ou ailleurs afin d'enrichir l'alimentation de l'enfant en nutriments essentiels durant cette période. Ces poudres peuvent être administrées sans modifier le régime habituel du bébé.

Cette revue inclut huit essais de bonne qualité portant sur 3 748 nourrissons et jeunes enfants de pays à faibles revenus d'Asie, d'Afrique et des Caraïbes. Nous avons identifié différentes formulations de PMN contenant entre 5 et 15 vitamines et minéraux, administrées pendant deux à douze mois chez des nourrissons et de jeunes enfants âgés de 6 à 23 mois.

L'enrichissement de l'alimentation à domicile à l'aide de PMN contenant, au minimum, du fer, du zinc et de la vitamine A était associée à une réduction du risque d'anémie et de carence en fer chez les enfants de moins de deux ans. Les études n'observaient aucun effet sur la croissance. Bien que cette intervention innovante présente une acceptabilité élevée, elle ne confère aucun bénéfice supplémentaire par rapport aux gouttes et sirops de fer généralement recommandés ; néanmoins, peu d'études comparaient ces différentes interventions. Aucun décès n'était rapporté dans les essais, et peu d'informations étaient disponibles concernant les effets secondaires et la morbidité, y compris le paludisme. L'utilisation de PMN était bénéfique chez les nourrissons et jeunes enfants des deux sexes âgés de 6 à 23 mois, indépendamment du contexte de leur pays en termes d'anémie et de paludisme ou de la durée de l'intervention (deux, six ou douze mois). La posologie la plus appropriée (quotidienne ou intermittente), le contenu optimal en vitamines et minéraux du mélange de poudres et la mise en œuvre la plus efficace de cette intervention dans le cadre des programmes de santé publique visant à combler les carences en micronutriments multiples ne sont pas clairement établis.

Conclusions des auteurs : 

L'enrichissement de l'alimentation à domicile à l'aide de poudres de micronutriments multiples est efficace pour réduire l'anémie et la carence en fer chez les enfants de 6 à 23 mois. L'administration de PMN est plus efficace qu'une absence d'intervention ou un placebo, et est probablement comparable à une supplémentation en fer administrée quotidiennement (traitement standard). Les bénéfices de cette intervention en termes de survie des enfants ou de résultats du développement ne sont pas clairement établis. Aucune donnée n'est disponible concernant les effets de l'intervention sur les résultats du paludisme, et d'autres recherches sont nécessaires concernant les résultats de la morbidité. Les poudres de micronutriments contenant des nutriments multiples sont bien acceptées, mais l'observance du traitement est variable et, dans certains cas, comparable à celle obtenue chez des nourrissons et de jeunes enfants recevant des suppléments en fer standard sous forme de gouttes ou de sirop.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

Les carences en vitamines et minéraux, spécialement en fer, vitamine A et zinc, touchent plus de deux milliards de personnes à travers le monde. Les jeunes enfants sont très vulnérables en raison d'une croissance rapide et de pratiques diététiques inadéquates. Les poudres de micronutriments (PMN) sont des sachets unidose contenant de multiples vitamines et minéraux sous forme de poudre pouvant être saupoudrée sur tous les aliments semi-solides. L'utilisation de PMN à domicile ou au point d'utilisation pour l'enrichissement des aliments de complément a été proposée en vue d'améliorer l'apport en micronutriments chez les enfants de moins de deux ans.

Objectifs : 

Évaluer les effets et l'innocuité de l'enrichissement des aliments à domicile (point d'utilisation) à l'aide de poudres de micronutriments multiples sur les résultats nutritionnels, cliniques et développementaux des enfants de moins de deux ans.

Stratégie de recherche documentaire : 

En février 2011, nous avons effectué des recherches dans les bases de données suivantes : Le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (Bibliothèque Cochrane), MEDLINE (1948 à la 2ème semaine de février 2011), EMBASE (1980 à la semaine 6 de 2011), CINAHL (1937 jusqu'à nos jours), CPCI-S (1990 jusqu'au 19 février 2011), Science Citation Index (1970 au 19 février 2011), African Index Medicus (recherche effectuée le 23 février 2011), POPLINE (recherche effectuée le 21 février 2011), ClinicalTrials.gov (recherche effectuée le 23 février 2011), mRCT (recherche effectuée le 23 février 2011), et le système d'enregistrement international des essais cliniques de l'Organisation mondiale de la Santé (ICTRP pour International Clinical Trials Registry Platform) (recherche effectuée le 23 février 2011). Nous avons également contacté des organisations pertinentes (25 janvier 2011) afin d'identifier des études en cours et non publiées.

Critères de sélection : 

Nous avons inclus les essais randomisés et quasi-randomisés avec randomisation individuelle ou en grappes. Les participants étaient des enfants sans problèmes de santé spécifiques âgés de moins de deux ans au moment de l'intervention. L'intervention consistait en un enrichissement de l'alimentation au point d'utilisation à l'aide de poudres de micronutriments multiples contenant, au minimum, du fer, du zinc et de la vitamine A par rapport à un placebo, à une absence d'intervention ou à l'utilisation de suppléments contenant du fer (pratique standard).

Recueil et analyse des données : 

Deux auteurs de revue ont évalué de manière indépendante l'éligibilité des études au regard des critères d'inclusion, extrait les données des études incluses et évalué le risque de biais.

Résultats principaux : 

Nous avons inclus huit essais (3 748 participants) réalisés dans des pays à faibles revenus d'Asie, d'Afrique et des Caraïbes, où l'anémie est un problème de santé publique. Ces interventions duraient de 2 à 12 mois, et les poudres présentaient différentes formulations contenant entre 5 et 15 nutriments. Six essais comparaient l'utilisation de PMN à une absence d'intervention ou à un placebo, et les deux autres comparaient l'utilisation de PMN à des gouttes de fer administrées quotidiennement. La plupart des essais inclus présentaient un faible risque de biais.

L'enrichissement à domicile à l'aide de PMN réduisait l'anémie de 31 % (six essais, RR de 0,69 ; IC à 95 %, entre 0,60 et 0,78) et la carence en fer de 51 % (quatre essais, RR de 0,49 ; IC à 95 %, entre 0,35 et 0,67) chez les nourrissons et les jeunes enfants par rapport à une absence d'intervention ou à un placebo, mais nous n'avons identifié aucun effet sur la croissance.

L'utilisation de PMN produisait des résultats similaires à une supplémentation quotidienne en fer en termes d'anémie (un essai, RR de 0,89 ; IC à 95 %, entre 0,58 et 1,39) et de concentrations d'hémoglobine (deux essais, DM de -2,36 g/l ; IC à 95% entre -10,30 et 5,58) ; néanmoins, compte tenu de la quantité de données limitée, ces résultats devraient être interprétés avec précaution.

Aucun décès n'était rapporté dans les essais, et peu d'informations étaient disponibles concernant les effets secondaires et la morbidité, y compris le paludisme.

L'utilisation de PMN semble efficace chez les nourrissons et les jeunes enfants de 6 à 23 mois dans des environnements présentant différentes prévalences en termes d'anémie et d'endémicité du paludisme, indépendamment de la durée de l'intervention (deux, six ou douze mois) ou du sexe des participants.

Tools
Information
Partager/Enregistrer

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.