Méthodes destinées à promouvoir l'utilisation d'un contraceptif non hormonal à effets prolongés

Le dispositif intra-utérin en cuivre (DIU en cuivre) est un type de contraceptif non hormonal très efficace. Il s'agit de la méthode contraceptive la plus couramment utilisée dans le monde. Toutefois, l'utilisation d'un DIU en cuivre reste faible dans les pays dont les grossesses non désirées sont relativement élevées, comme le Royaume-Uni et les États-Unis. Notre revue s'intéressait aux études de différentes interventions destinées à promouvoir l'utilisation d'un DIU en cuivre.

Nous avons réalisé des recherches électroniques afin d'identifier les études pertinentes et consulté les listes bibliographiques des rapports d'études pour identifier des études supplémentaires. Nous avons trouvé neuf études dont la qualité méthodologique est moyenne à médiocre. Trois études concernant les services sociaux de conseils et d'orientation en matière de contraception montraient une augmentation de l'utilisation du DIU en cuivre. Deux études concernant les services de conseils sur l'utilisation d'un contraceptif prénatal et une étude concernant les services de conseils conjugaux post-nataux, avec distribution d'une notice d'information avant de pouvoir quitter la maternité, montraient aussi une augmentation de l'utilisation du DIU en cuivre. Une étude concernant les visites à domicile post-natales et deux études concernant les services de conseils approfondis en matière de contraception après avortement ne montraient aucune augmentation de l'utilisation du DIU en cuivre. D'autres recherches de bonne qualité devront être réalisées afin d'observer l'efficacité à long terme des interventions destinées à promouvoir l'utilisation d'un DIU en cuivre.

Conclusions des auteurs : 

Les interventions sociales et les services de conseils en matière de contraception prénatale amélioraient le recours au DIU en cuivre. Étant donné que le DIU en cuivre est l'une des méthodes contraceptives réversibles les plus efficaces, l'adoption de ces interventions devrait être envisagée dans les domaines des soins de première ligne, de la planification familiale, ainsi qu'en médecine générale. Bien que notre revue suggère que ces interventions sont cliniquement efficaces, une analyse coût/bénéfice peut être nécessaire pour évaluer leur applicabilité.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

Les dispositifs intra-utérins (DIU) sont très efficaces et sont la méthode contraceptive réversible la plus couramment utilisée dans le monde. Toutefois, dans les pays développés, les DIU font partie des méthodes contraceptives les moins utilisées. Nous avons évalué les effets de ces interventions visant à promouvoir le recours au DIU en cuivre, une méthode contraceptive réversible à effets prolongés.

Objectifs : 

Déterminer l'efficacité des interventions destinées à promouvoir le recours et la poursuite de l'utilisation d'un DIU en cuivre.

Stratégie de recherche documentaire : 

Nous avons effectué des recherches dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), MEDLINE, EMBASE, POPLINE, PsycINFO, PubMed, ClinicalTrials.gov, le système d'enregistrement international des essais cliniques de l'OMS (ICTRP pour « International Clinical Trials Registry Platform ») et OpenSIGLE. Nous avons également effectué des recherches manuelles dans les bibliographies des revues pertinentes et inclus des études.

Critères de sélection : 

Nous avons inclus des essais contrôlés randomisés (ECR) et contrôlés avant et après les études d'interventions évaluant l'utilisation et le recours à un contraceptif, notamment le DIU en cuivre comme critère de jugement.

Recueil et analyse des données : 

Deux auteurs ont indépendamment analysé les résultats des recherches afin d'identifier les études pertinentes et extrait des données issues des études incluses. Nous avons utilisé RevMan 5.1 pour calculer les rapports des cotes (RC) de Peto avec des intervalles de confiance (IC) à 95 % pour les résultats dichotomiques. Nous avons réalisé une méta-analyse en groupant les données de types d'interventions similaires, quant cela était possible. Nous avons utilisé le système GRADE pour évaluer la qualité des preuves.

Résultats principaux : 

Neuf études représentant 7 960 femmes répondaient à nos critères d'inclusion, dont sept essais contrôlés randomisés et deux essais contrôlés avant et après les études signalant le recours à un DIU suite aux interventions. Nous avons évalué la qualité des preuves comme étant modérée à médiocre. Trois études concernant les services sociaux de conseils et d'orientation en matière de contraception montraient une augmentation du recours au DIU parmi les groupes d'intervention (RC Peto 2,00 ; IC à 95 % 1,40 à 2,85). Deux études concernant les services de conseils en matière de contraception prénatale favorisaient également les groupes d'intervention (RC Peto 2,33 ; IC à 95 % 1,39 à 3,91). Une étude concernant les services de conseils conjugaux en matière de contraception post-natale montrait aussi une augmentation du recours au DIU par rapport au groupe témoin (RC Peto 5,73 ; IC à 95 % 3,59 à 9,15). Les résultats d'une étude évaluant des visites à domicile post-natales et de deux études concernant les services de conseils approfondis en matière de contraception suite à un avortement n'ont pas atteint de signification statistique.

Tools
Information
Partager/Enregistrer

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.