La thalidomide pour la prise en charge du syndrome de dépérissement (cachexie) dans les cas de cancer avancé

Cette revue a pour objectif de déterminer si la thalidomide est un traitement efficace pour le syndrome de dépérissement (plus connu sous le nom de cachexie) rencontré chez les patients atteints de cancer avancé. Il n'y avait cependant pas suffisamment de données probantes pour prendre une décision éclairée quant à l'utilisation de la thalidomide pour les patients en état de cancer avancé atteints de ce syndrome de dépérissement. Cela signifie que la valeur de la thalidomide pour le traitement de ce syndrome de dépérissement reste à prouver et qu'il convient de continuer à tester son utilisation. Cette revue a souligné en outre qu'il pourrait y avoir des effets secondaires indésirables de la thalidomide quand elle est utilisée pour ce syndrome ; cela demande à être examiné de près afin de garantir qu'elle peut être employée pour ce groupe de patients.

Conclusions des auteurs : 

Les auteurs ne peuvent ni valider ni réfuter la littérature antérieure sur l'utilisation de la thalidomide pour les patients atteints de cancer avancé qui sont en état de cachexie et il n'y a pas suffisamment de preuves pour la recommander dans la pratique clinique. De grands ECR supplémentaires bien menés sont nécessaires pour tester la thalidomide, seule et en combinaison avec d'autres modalités thérapeutiques, afin d'en connaître l'éventuel véritable bénéfice pour cette population. En outre, une étude (sur les trois examinées) a souligné que la thalidomide était mal tolérée et il convient donc d'examiner plus avant son utilisation à la lumière de la fragilité de cette population.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

La cachexie cancéreuse est un syndrome multidimensionnel caractérisé par le dépérissement, la perte de poids, la perte d'appétit, des altérations métaboliques, la fatigue et un état de moindre performance. Un nombre significatif de patients atteints de cancer avancé développent une cachexie avant de mourir. Il n'a pas été identifié de traitement optimal pour la cachexie cancéreuse. Bien que le mécanisme d'action exact de la thalidomide ne soit pas clair, elle est connue pour avoir des propriétés immunomodulatrices et anti-inflammatoires qui sont censées aider à limiter la perte de poids associée à la cachexie. Des études préliminaires sur la thalidomide ont donné des résultats encourageants.

Objectifs : 

Cette revue visait à (1) évaluer l'efficacité de la thalidomide, et (2) identifier et évaluer les effets indésirables de la thalidomide pour la cachexie cancéreuse.

Stratégie de recherche documentaire : 

Des recherches électroniques ont été effectuées dans CENTRAL, MEDLINE, EMBASE, Web of Science et CINAHL (des origines à avril 2011). Des références bibliographiques d'articles de revue, des registres d'essais cliniques, des documents de conférence pertinents et des fabricants de thalidomide ont permis d'identifier de la littérature supplémentaire.

Critères de sélection : 

Cette revue incluait des essais contrôlés randomisés (ECR) et des non-ECR. Les participants étaient des adultes diagnostiqués avec un cancer avancé ou incurable et avec une perte de poids ou un diagnostic clinique de cachexie, à qui l'on a administré de la thalidomide.

Recueil et analyse des données : 

Tous les titres et résumés trouvés par recherche électronique ont été téléchargés dans une base de données de référence sur la prise en charge. Les doublons ont été retirés et les références restantes ont été lues par deux auteurs et leur éligibilité a été examinée. Pour les études jugées inéligibles à l'inclusion, les raisons de l'exclusion ont été clairement documentées. Deux auteurs ont indépendamment extrait les données de toutes les études éligibles. Bien qu'une méta-analyse ait été prévue pour cette revue, cela n'a pas été possible en raison du petit nombre d'études incluses et de leur grande hétérogénéité. Une synthèse narrative des résultats est donc présentée.

Résultats principaux : 

La recherche documentaire a mis en lumière une pénurie de grands essais bien menés dans ce domaine. Cette situation a entravé la capacité des auteurs de la revue à prendre une décision éclairée au sujet de la thalidomide pour la prise en charge de la cachexie cancéreuse. À l'heure actuelle, il n'y a pas suffisamment de preuves pour récuser ou étayer l'utilisation de la thalidomide dans la prise en charge de la cachexie chez les patients atteints de cancer avancé.

Notes de traduction : 

Translated by: French Cochrane Centre

Translation supported by: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.