Courbes de croissance personnalisées versus basées sur la population comme outil de dépistage des fœtus petits pour l'âge gestationnel chez les femmes enceintes à faible risque

Les bébés petits pour l'âge gestationnel (PAG) sont définis par un poids à la naissance inférieur à celui des 10 % moins lourds de la population lorsque tracé sur une courbe de croissance basée sur leur âge gestationnel et leur sexe. Cette définition inclut les bébés petits mais normalement développés et les bébés qui ne concrétisent pas leur plein potentiel de croissance (croissance restreinte). Les bébés PAG sont exposés à un risque accru de complications et de détresse fœtale pendant le travail, pouvant même être fatales. Le dépistage des bébés PAG est un défi majeur pour tous les prestataires de services de maternité, en particulier chez les femmes dont la grossesse se passe bien par ailleurs.

Plusieurs méthodes cliniques sont couramment utilisées pour évaluer la croissance du bébé pendant la grossesse, y compris l'estimation de la taille de l'utérus par un examen de la femme enceinte (hauteur symphysiofundique et acquisition d'une ou de plusieurs images échographiques)..

Les deux mesures ci-dessus peuvent être tracées et suivies sur des courbes de croissance. La plupart des services de maternité utilisent des courbes de croissance standards basées sur la population pour évaluer le poids fœtal pendant la grossesse et suivre les changements par rapport au poids de naissance après que le bébé soit né. Des recherches antérieures suggèrent que les courbes de croissance personnalisées qui tiennent compte de facteurs tels que le poids et la taille de la mère, son ethnie et le nombre de bébés qu'elle a eus peuvent rendre l'évaluation de la croissance fœtale plus précise et donc diminuer le nombre de consultations et d'examens inutiles ainsi que l'anxiété des parents.

Il n'y a actuellement aucune étude disponible. Des recherches sont nécessaires pour évaluer l'effet de l'utilisation des courbes sur la santé des femmes et de leurs bébés, dans différents contextes et tant pour ce qui concerne la hauteur utérine que les mesures échographiques ; elles devraient inclure des critères de résultat importants tels que la mortalité.

Conclusions des auteurs : 

Aucune donnée issue d'essai randomisé n'est actuellement disponible. Des essais randomisés supplémentaires seront nécessaires pour évaluer avec précision si l'amélioration constatée du dépistage est due seulement aux courbes personnalisées ou si elle est un effet du changement de règle. De futures recherches avec des essais de grande taille sont nécessaires pour examiner les avantages et les inconvénients (y compris la mortalité périnatale) de l'utilisation de courbes de croissance personnalisées dans différents contextes, tant pour la hauteur utérine que pour les mesures échographiques

Lire le résumé complet...
Contexte : 

La restriction de la croissance fœtale est définie comme la non concrétisation du potentiel de croissance ; elle est considérée comme une des principales complications de la grossesse. Ces bébés sont souvent, mais pas universellement, petits pour l'âge gestationnel (PAG). PAG est défini comme un poids inférieur à un percentile spécifié (habituellement le 10ème percentile). Le repérage des bébés PAG est important car ces enfants sont à risque accru de morbidité et de mortalité périnatale. Le dépistage des PAG est un défi pour tous les prestataires de services de maternité et les méthodes actuelles d'évaluation clinique ne parviennent pas à détecter de nombreux bébés PAG. De grandes études observationnelles suggèrent que des courbes de croissance personnalisées pourraient mieux permettre de différencier entre petitesse constitutionnelle et petitesse pathologique. Les courbes personnalisées tiennent compte de variables physiologiques telles que le poids et la taille de la mère, son ethnie et le nombre de bébés qu'elle a eus.

Objectifs : 

Évaluer les avantages et les inconvénients de l'utilisation de courbes de croissance personnalisées plutôt que de courbes de croissance basées sur la population comme outil de dépistage de la restriction de croissance fœtale chez les femmes enceintes.

Stratégie de recherche documentaire : 

Nous avons effectué une recherche dans le registre d’essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et l’accouchement (12 mars 2014) et nous avons passé en revue des directives et recherché dans les bibliographies d'articles de revue.

Critères de sélection : 

Essais contrôlés randomisés, quasi randomisés ou randomisés en grappes comparant les courbes de croissance personnalisées avec les courbes de croissance basées sur la population comme outil de dépistage de la restriction de croissance fœtale chez les femmes enceintes.

Recueil et analyse des données : 

Deux auteurs de la revue ont évalué les essais à inclure de façon indépendante.

Résultats principaux : 

Aucun essai randomisé ne remplissait les critères d'inclusion.

Tools
Information
Partager/Enregistrer

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.