Votre avis nous intéresse ! Aidez-nous à améliorer la qualité de nos traductions françaises en répondant à l'enquête d'évaluation.
Questionnaire destiné aux usagers de santé : http://goo.gl/forms/BLNBjZJ75X
Questionnaire destiné aux professions médicales : http://goo.gl/forms/g7nVhqW4Nd

Programmes de dépistage de la tuberculose

La tuberculose est une maladie infectieuse grave qui touche plus de neuf millions de personnes chaque année. Elle est transmise par les aéroportées produites dans les poumons des patients tuberculeux. Bien que le traitement par antibiotiques soit très largement disponible, cette maladie reste fréquente dans de nombreuses régions où les ressources sont limitées. Cette revue avait pour but de déterminer si un dépistage systématique de toutes les personnes en contact direct avec des patients tuberculeux pourrait favoriser une détection précoce de la tuberculose. Cette revue a observé qu'à l'heure actuelle, aucun essai contrôlé randomisé adéquat ne permet de répondre à cette question et que les preuves sont insuffisantes pour déterminer si les programmes de dépistage de la tuberculose pourraient améliorer le taux de diagnostic chez les personnes en contact avec des patients tuberculeux, ou réduire le taux de tuberculose au sein de la population. Des recherches supplémentaires sont donc nécessaires afin de déterminer les bénéfices du dépistage systématique chez les personnes en contact avec des patients atteints de tuberculose.

Conclusions des auteurs : 

Les données issues d’essais contrôlés randomisés ou d’essais contrôlés quasi-randomisés actuellement disponibles sont insuffisantes pour évaluer l’effet du dépistage actif des cas de tuberculose chez les personnes en contact avec des patients atteints de tuberculose confirmée. Bien que des études observationnelles aient montré que ces personnes courent un risque plus élevé de tuberculose que la population générale, des recherches supplémentaires devront être menées afin de déterminer si un dépistage actif chez ces personnes à risque augmente significativement les taux de détection des cas.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

La tuberculose constitue un défi sanitaire majeur à l’échelle mondiale, elle est provoquée par une bactérie disséminée via des gouttelettes aéroportées. Dans les pays où la maladie est très prévalente, la plupart des patients sont identifiés lors de visites dans des établissements de soins (dépistage passif). Les personnes en contact avec des patients tuberculeux courent un risque élevé de développer cette maladie. Le dépistage actif des personnes en contact avec des patients atteints de tuberculose confirmée pourrait améliorer les taux de dépistage et la maîtrise de cette pathologie.

Objectifs : 

La présente étude vise à déterminer si le dépistage actif parmi les personnes en contact avec les patients atteints de tuberculose confirmée permettrait d’accroître le nombre de cas détectés par rapport à la pratique habituelle.

Stratégie de recherche documentaire : 

En avril 2011, nous avons consulté CENTRAL (Bibliothèque Cochrane 2011, numéro 2), MEDLINE, EMBASE, LILACS et mRCT. Nous avons également consulté les listes de références des articles et l’International Journal of Tuberculosis and Lung Disease, et nous sommes entrés en contact avec des chercheurs et organisations travaillant dans ce domaine.

Critères de sélection : 

Essais randomisés et quasi-randomisés portant sur le dépistage actif des cas de tuberculose parmi les personnes proches (ou en contact occasionnel) de patients atteints de tuberculose pulmonaire avérée par microbiologie (par examen direct des crachats et/ou culture).

Recueil et analyse des données : 

Deux auteurs ont évalué, de manière indépendante, l’éligibilité et la qualité méthodologique des essais identifiés grâce à une méthode de recherche préalablement décrite.

Résultats principaux : 

Aucun essai n’a rempli les critères d’inclusion de cette revue. Un ECR examinait les effets du dépistage actif chez des personnes en contact avec des patients atteints de tuberculose, mais l'intervention concernée portait également sur le dépistage et le traitement de l'ITBL chez ces participants, et les effets du dépistage actif ne pouvaient pas être estimés séparément.

Tools
Information