L'échographie Doppler des vaisseaux sanguins présents dans le placenta et l'utérus des femmes enceintes est utilisée comme méthode permettant d'améliorer le résultat pour les bébés et leurs mères.

L'un des principaux objectifs des soins prénataux de routine consiste à identifier les mères ou les bébés présentant des risques de résultats indésirables. Une échographie Doppler utilise des ondes sonores pour détecter la circulation du sang dans les vaisseaux sanguins. Elle est utilisée pendant la grossesse pour examiner la circulation sanguine chez le bébé, ainsi que l'utérus et le placenta de la mère. Si une circulation sanguine anormale est détectée, il est alors possible que des interventions médicales puissent améliorer les résultats. Notre objectif était d'évaluer la valeur de l'utilisation d'une échographie Doppler de l'utérus ou du placenta de la mère (échographie Doppler utéro-placentaire) comme outil de dépistage. D'autres revues ont examiné l'utilisation d'une échographie Doppler sur les vaisseaux des bébés (échographie Doppler fœtale et ombilicale). Nous avons également choisi d'examiner des femmes dont la grossesse présente des risques faibles et élevés au cours de leur premier ou second trimestre. Ce dépistage présente des avantages potentiels, mais aussi des interventions inutiles et des effets indésirables éventuels. La présente revue d'essais contrôlés randomisés d'une échographie Doppler de routine de l'utérus ou du placenta a identifié deux études impliquant 4 993 femmes. Toutes étaient à leur second trimestre de grossesse et avaient peu de chances de présenter des troubles hypertensifs. Les études étaient de bonne qualité, mais de taille réduite. Nous n'avons identifié aucune amélioration pour le bébé ou la mère. Toutefois, d'autres données sont nécessaires pour déterminer si un Doppler maternel permet, ou pas, d'améliorer ces résultats. Nous n'avons trouvé aucune étude réalisée au cours du premier trimestre de grossesse ou chez des femmes présentant des risques de troubles d'hypertension artérielle. D'autres recherches devront être réalisées concernant cet aspect important des soins.

Conclusions des auteurs : 

Les preuves disponibles n'ont pas réussi a démontrer un quelconque effet bénéfique pour le bébé ou la mère lors de la réalisation d'une échographie Doppler utéro-placentaire au cours du second trimestre de grossesse chez les femmes présentant de faibles risques de troubles hypertensifs. Néanmoins, ces preuves ne peuvent pas être considérées comme étant conclusives avec l'inclusion de seulement deux études. Il n'y avait aucune étude randomisée réalisée au cours du premier trimestre ou chez les femmes présentant des risques élevés. D'autres recherches devront être réalisées pour déterminer si le recours à une échographie Doppler utéro-placentaire permet d'améliorer le résultat de la grossesse.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

Des troubles de la placentation peuvent provoquer des complications obstétriques comptant parmi les plus graves, comme une pré-éclampsie et une restriction de la croissance intra-utérine, et sont liés à une morbidité et une mortalité fœtales accrues. L'échec lié à l'application de modifications vasculaires trophoblastiques physiologiques correspond à une impédance élevée du débit sanguin au niveau des artères utérines. L'étude concernant l'échographie Doppler des vaisseaux sanguins utéro-placentaires, réalisée à l'aide d'indices en forme d'onde ou d'encoches, peut permettre d'identifier les femmes « à risque » au cours des premier et second trimestres de grossesse, afin que ces interventions puissent être pratiquées de sorte à réduire la morbidité et/ou la mortalité fœtale.

Objectifs : 

Évaluer les effets de l'échographie Doppler utéro-placentaire de routine sur le résultat de la grossesse et sur la pratique obstétrique au cours des premier et second trimestres de grossesse chez des femmes enceintes présentant des risques élevés et faibles de complications hypertensives.

Stratégie de recherche documentaire : 

Nous avons effectué des recherches dans le registre d'essais du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (juin 2010) et les bibliographies des études identifiées.

Critères de sélection : 

Des essais contrôlés randomisés et quasi randomisés concernant l'échographie Doppler dans l'investigation des formes d'ondes des vaisseaux utéro-placentaires au cours des premier et second trimestres par rapport à la non-utilisation de l'échographie Doppler. Nous avons exclus les études dans lesquelles les vaisseaux utérins avaient été évalués conjointement aux vaisseaux fœtaux et ombilicaux.

Recueil et analyse des données : 

Deux auteurs ont indépendamment évalué les études pour l'inclusion et les risques de biais, puis ont extrait des données. Nous avons vérifié la saisie des données.

Résultats principaux : 

Nous avons trouvé deux études impliquant 4 993 participantes. La qualité méthodologique des essais était bonne. Ces deux études incluaient des femmes présentant de faibles risques de troubles hypertensifs, ainsi qu'une échographie Doppler des artères utérines réalisée au cours du second trimestre de grossesse. Dans ces deux études, les résultats pathologiques des artères utérines étaient suivis par l'administration à faible dose d'aspirine.

Nous n'avons identifié aucune différence au niveau des résultats cliniques maternels et fœtaux à court terme.

Nous n'avons identifié aucune étude randomisée examinant les vaisseaux utéro-placentaires au cours du premier trimestre ou chez les femmes présentant des risques élevés de troubles hypertensifs.

Tools
Information
Partager/Enregistrer

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.