Mesure de la hauteur de l'utérus depuis la symphyse pubienne (HU) pendant la grossesse pour la détection des problèmes de croissance fœtale

Il est important de suivre la croissance du bébé pendant la grossesse. Si la croissance est faible, cela doit être identifié dès que possible car tout retard pourrait entraîner la mort du bébé .La façon la plus simple de déterminer la croissance est d'examiner la mère par palpation abdominale et d'estimer la taille de son utérus par rapport à un point de repère tel que le nombril (ombilic). Une autre méthode consiste à mesurer la hauteur utérine (HU) à l'aide d'un mètre-ruban, depuis l'os pubien de la mère (symphyse pubienne) jusqu'au sommet de l'utérus. La mesure est ensuite rapportée à l'âge gestationnel par une règle empirique simple et comparée à la croissance normale.

Nous avons cherché à savoir laquelle de ces deux méthodes était la plus susceptible de détecter une mauvaise croissance. L'échographie peut également être utilisée pour détecter un retard de croissance, mais celle-ci est coûteuse et pas toujours disponible, et des préoccupations existent quant à son utilisation excessive. Nous n'avons trouvé qu'un seul essai randomisé (impliquant 1 639 femmes à au moins 20 semaines de gestation) comparant les mesures répétées de HU avec la palpation abdominale. L'essai n'avait pas trouvé de différence entre les deux approches dans la détection de la faible croissance. Avec des données si limitées, on ne sait toujours pas si une méthode est plus efficace que l'autre, et comment ces méthodes se comparent à la mesure par échographie. La qualité des principaux résultats de cette revue a été évaluée à l'aide du logiciel GRADEpro. L'ensemble des données était de qualité faible/très faible.

Conclusions des auteurs : 

On ne dispose pas de suffisamment d'éléments probants pour déterminer si les mesures de la HU sont efficaces pour la détection du RCIU. Nous ne pouvons donc pas recommander une quelconque modification de la pratique actuelle. D'autres essais cliniques sont nécessaires.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

La hauteur utérine (HU) est couramment mesurée, principalement afin de détecter un retard de croissance fœtale intra-utérine (RCIU). Un RCIU non diagnostiqué pourrait entraîner le décès du fœtus ainsi qu'une augmentation de la mortalité et de la morbidité périnatales.

Objectifs : 

L'objectif de cette revue est de comparer la mesure de la HU par rapport à la mesure échographique en série de paramètres fœtaux ou à la palpation clinique, pour la détection d'une croissance fœtale anormale (RCIU et grande taille pour l'âge gestationnel) et l'amélioration des résultats périnatals.

Stratégie de recherche documentaire : 

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et l'accouchement (14 juillet 2015) et les références bibliographiques des articles relevés.

Critères de sélection : 

Essais contrôlés randomisés, y compris les essais quasi randomisés et randomisés en grappes, portant sur des femmes enceintes avec des fœtus uniques d'au moins 20 semaines de gestation et comparant la mesure de la HU par mètre-ruban à la mesure échographique en série de paramètres fœtaux ou à la palpation clinique utilisant des repères anatomiques.

Recueil et analyse des données : 

Deux auteurs de la revue ont indépendamment évalué les essais à inclure et leurs risques de biais, ont extrait des données et en ont vérifié l'exactitude.

Résultats principaux : 

Un essai portant sur 1 639 femmes a été inclus dans la revue. Il avait comparé la mesure de la HU à la palpation abdominale clinique.

Aucune différence n'a été observée sur les deux principaux critères de jugement rapportés : l'incidence de la petite taille pour l'âge gestationnel (risque relatif (RR) 1,32 ; intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,92 à 1,90, preuves de faible qualité) et le décès périnatal (RR 1,25 ; IC à 95 % de 0,38 à 4,07 ; 1 639 participants, preuves de faible qualité). Il n'y avait pas de données sur la détection néonatale de la grande taille pour l'âge gestationnel (définie différemment par les auteurs). Aucune différence n'a été observée sur les critères de jugement secondaires rapportés d'hypoglycémie néonatale, d'admission à la pouponnière, d'admission à la pouponnière pour cause de RCIU (preuves de faible qualité), d'accouchement provoqué et de césarienne (preuves de très faible qualité). L'essai inclus n'a pas abordé les autres critères de jugment spécifiés dans le tableau de « Résumé des résultats » (décès intra-utérin, développement neurologique dans l'enfance). Le logiciel GRADEpro a été utilisé pour évaluer la qualité des preuves. Le déclassement des données reposait sur l'inclusion d'une seule petite étude à risque de biais imprécis et l'intervalle de confiance large franchissant la ligne d'effet nul.

Notes de traduction : 

Traduction : Cochrane France

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.