Surfactant intra-amniotique pour les femmes présentant un risque d'accouchement prématuré pour prévenir la détresse respiratoire chez les nouveau-nés

Actuellement, les essais contrôlés randomisés ne comportent aucune donnée permettant d'orienter l'utilisation de l'instillation intra-amniotique de Surfactant chez les femmes présentant un risque d'accouchement prématuré.

Le syndrome de détresse respiratoire causé par une déficience en détergent pulmonaire naturel (Surfactant) affecte principalement les nourrissons nés avant terme (gestation de 37 semaines). Le traitement habituel comprend l'instillation d'un Surfactant artificiel directement dans les voies respiratoires du nouveau-né, suivie d'une ventilation mécanique. Cependant, ce procédé peut entraîner des lésions pulmonaires qui peuvent affecter la santé du nourrisson à long terme. Une stratégie alternative possible consiste à injecter le Surfactant dans le liquide amniotique dans lequel baigne le fœtus avant sa naissance, à proximité de sa bouche et de ses narines. Une étude préliminaire menée sur des animaux et des humains semble indiquer que le Surfactant pénètre dans les poumons du fœtus grâce à ses mouvements de respiration. Cela peut se révéler efficace pour réduire la nécessité d'assister la respiration du nourrisson après sa naissance, ainsi que les lésions pulmonaires provoquées par la ventilation mécanique. Cette revue n'a trouvé aucun essai contrôlé randomisé portant sur l'instillation intra-amniotique de Surfactant chez les femmes présentant un risque d'accouchement prématuré. Au vu des résultats encourageants provenant d'études sur les animaux et d'une étude préliminaire sur les humains, il est nécessaire de réaliser des études de haute qualité portant sur l'instillation intra-amniotique de Surfactant chez les femmes présentant un risque d'accouchement prématuré.

Conclusions des auteurs : 

Nous n'avons trouvé aucun essai randomisé évaluant l'effet de l'instillation intra-amniotique de Surfactant chez les femmes présentant un risque d'accouchement prématuré. Les données provenant d'études sur les animaux et d'études observationnelles sur les humains semblent indiquer que l'administration intra-amniotique de Surfactant pourrait s'avérer sûre, réalisable et efficace. Des essais bien conçus portant sur l'instillation intra-amniotique de Surfactant chez les femmes présentant un risque d'accouchement prématuré sont nécessaires.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

L'administration précoce de Surfactant permet de réduire la mortalité et les complications pulmonaires chez les nourrissons prématurés présentant un syndrome de détresse respiratoire. Cependant, les stratégies actuelles d'administration de Surfactant nécessitent une intubation endotrachéale avec ou sans poursuite de la ventilation mécanique. La dysplasie broncho-pulmonaire et les maladies pulmonaires chroniques (MPC) sont associées à la ventilation mécanique et à des effets pouvant durer toute la vie. Les méthodes non invasives d'administration de Surfactant, notamment en intra-amniotique, peuvent éviter d'avoir à recourir à l'intubation endotrachéale et à la ventilation mécanique, en pouvant ainsi prévenir le développement de MPC.

Objectifs : 

Déterminer si l'instillation intra-amniotique de Surfactant chez les femmes présentant un risque d'accouchement prématuré, par comparaison au placebo ou à l'absence de traitement ou à l'instillation trachéale de Surfactant post-accouchement, réduit la morbidité ou la mortalité, ou les deux, chez les nourrissons prématurés. Si l'instillation intra-amniotique est efficace, analyse en sous-groupe pour déterminer l'effet 1) de l'âge gestationnel ; 2) du type de Surfactant; 3) de la dose ; 4) du moment de l'administration ; 5) de l'indication ; et 6) d'une grossesse multiple.

Stratégie de recherche documentaire : 

Nous avons effectué une recherche dans le registre des essais du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (août 2009), MEDLINE (de 1950 à août 2009), nous avons effectué une recherche manuelle dans les Proceedings of Pediatric Academic Societies (American Pediatric Society, Society for Pediatric Research et European Society for Pediatric Research) de 1990 à 2009, dans Pediatric Research Journal and Abstracts en ligne et les Proceedings of Perinatal Society of Australia and New Zealand (PSANZ) (de 1996 à 2009). Nous avons également cherché dans Science Citation Index (Web of Science) (août 2009) et passé en revue les listes bibliographiques des études identifiées. Nous avons contacté Abbott Laboratories, Inc afin d'obtenir des études non publiées.

Critères de sélection : 

Essais contrôlés randomisés, randomisés en grappes ou quasi-randomisés, publiés, non publiés et en cours, portant sur l'instillation intra-amniotique de Surfactant chez les femmes présentant un risque d'accouchement prématuré, par comparaison au placebo ou à l'absence de traitement ou à l'instillation trachéale de tensioactif post-accouchement.

Recueil et analyse des données : 

Trois auteurs de la revue ont indépendamment évalué l'éligibilité et la qualité des études.

Résultats principaux : 

Nous n'avons trouvé aucun essai répondant aux critères d'inclusion de cette revue.

Tools
Information
Partager/Enregistrer

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.