Capsaïcine appliquée sur la peau pour la douleur neuropathique chronique chez l'adulte

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

La capsaïcine topique (appliquée sur la peau) peut permettre de soulager la douleur associée à plusieurs affections neuropathiques douloureuses mais peut causer une irritation locale de la peau entraînant une sensation de brûlure ou de démangeaison. Le niveau de soulagement de la douleur ressenti par les patients est incertain en raison des différentes définitions utilisées dans ces études. La fiabilité de l'estimation du nombre d'individus pouvant potentiellement bénéficier de ce traitement est limitée car le nombre de participants était insuffisant et que les réponses variaient probablement pour les différentes affections neuropathiques. La capsaïcine seule ou combinée à un autre traitement pourrait s'avérer utile pour soulager la douleur des patients qui ne répondent pas aux autres traitements disponibles ou ne les tolèrent pas.

Conclusions des auteurs : 

La capsaïcine, sous forme d'application répétée d'une crème à faible dose (0,075 %) ou d'application unique d'un patch à dose élevée (8 %), pourrait apporter un certain soulagement de la douleur chez certains patients atteints de neuropathie douloureuse. L'irritation cutanée locale est fréquente. Elle est souvent légère et passagère mais pourrait entraîner un arrêt prématuré. Les effets systémiques indésirables sont rares. Les estimations des bénéfices et effets délétères ne sont pas solides car les données disponibles concernant les différents troubles neuropathiques sont insuffisantes et que la définition des résultats est variable.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

Les crèmes topiques contenant de la capsaïcine sont utilisées pour traiter la douleur associée à un large éventail de troubles chroniques, notamment la douleur neuropathique. Une fois appliquée sur la peau, la capsaïcine entraîne une augmentation de la sensibilité aux stimuli nocifs, suivie d'une période de sensibilité réduite et d'une désensibilisation durable après des applications répétées. L'efficacité et la tolérance de la capsaïcine pour le traitement des neuropathies chroniques douloureuses ne sont pas clairement établies.

Objectifs : 

Examiner les preuves issues d'essais contrôlés portant sur l'efficacité et la tolérance de la capsaïcine en application topique pour la douleur neuropathique chronique chez l'adulte.

Stratégie de recherche documentaire : 

Les bases de données Cochrane CENTRAL, MEDLINE, EMBASE et l'Oxford Pain Relief Database ont été consultées en mai 2009.

Critères de sélection : 

Les essais randomisés en double aveugle et contrôlés par placebo d'une durée d'au moins six semaines utilisant la capsaïcine topique pour traiter la douleur neuropathique.

Recueil et analyse des données : 

Deux auteurs de revue ont évalué la qualité et la validité des essais et extrait les données de manière indépendante. Des informations ont été extraites concernant le nombre de participants ressentant un soulagement de la douleur (amélioration clinique) après au moins six semaines et présentant des réactions cutanées locales ; ces données ont été utilisées pour calculer le risque relatif et le nombre de sujets à traiter pour observer un bénéfice du traitement (NST) ou pour nuire (NNN). Des informations supplémentaires concernant la définition du soulagement de la douleur et les événements indésirables spécifiques ont été recherchées.

Résultats principaux : 

Six études (389 participants) comparaient l'application régulière d'une crème contenant une faible dose de capsaïcine (0,075 %) à une crème placebo ; le NST pour tout soulagement de la douleur pendant six à huit semaines était de 6,6 (4,1 à 17). Deux études (709 participants) comparaient une seule application d'un patch contenant une dose élevée de capsaïcine (8 %) à un patch de placebo ; le NST pour un soulagement de la douleur ≥ 30 % pendant douze semaines était de 12 (6,4 à 70). Les réactions cutanées locales étaient plus fréquentes avec la capsaïcine, étaient généralement tolérables et s'atténuaient avec le temps ; le NNN pour une application répétée à faible dose était de 2,5 (2,1 à 3,1). Les données étaient insuffisantes pour analyser l'un ou l'autre de ces ensembles de données par affection ou définition du résultat. Toutes les études étaient conformes aux critères minimums de qualité et de validité, mais le maintien de l'assignation en aveugle posait un problème potentiel.

Partager/Enregistrer

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.