Stéroïdes intravitréens versus observation pour l'œdème maculaire secondaire à une occlusion de la veine centrale de la rétine

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

L'occlusion de la veine centrale de la rétine (OVCR) est l'anomalie vasculaire rétinienne la plus commune après la rétinopathie diabétique. Elle se présente classiquement comme une perte de vision unilatérale indolore chez des personnes âgées de plus de 40 ans et elle est associée à des affections telles que l'hypertension artérielle, le diabète, le glaucome et les maladies hématologiques. L'œdème maculaire (OM) est une complication de l'OVCR qui constitue la principale raison de perte de vision dans cet état. Il n'existe actuellement aucun traitement pour cette pathologie et le traitement au laser n'est pas efficace pour l'œdème maculaire induit par une OVCR. Les injections de stéroïdes dans l'œil sont utilisées pour traiter l'œdème maculaire causé par d'autres troubles oculaires. Cette revue visait à examiner les risques et les bénéfices de l'utilisation de stéroïdes intravitréens dans le traitement des OM d'OVCR. Bien que les stéroïdes intravitréens puissent conduire à une amélioration de la vision, l'effet ne dure habituellement que quelques mois et il y a un risque de voir se développer un glaucome, une cataracte et d'autres complications. Étant donné le nombre insuffisant d'études bien conçues sur le sujet, nous ne pouvons pas tirer de conclusions définitives et l'utilisation de stéroïdes intravitréens reste donc expérimentale. Des réponses plus définitives sont susceptibles de poindre lorsque les résultats d'un nouvel essai contrôlé randomisé (l'essai SCORE) seront publiés.

Conclusions des auteurs : 

Vu le manque d'ECR et d'études observationnelles bien conçues sur le sujet, les données disponibles ne permettent pas d'étayer l'utilisation de stéroïdes intravitréens pour les OM d'OVCR et cela reste donc encore une procédure expérimentale.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

L'occlusion de la veine centrale de la rétine (OVCR) est une anomalie vasculaire rétinienne commune qui est associée à des affections telles que l'hypertension, le diabète, le glaucome et une grande variété de troubles hématologiques. L'œdème maculaire (OM) constitue une complication grave de l'OVCR, mettant la vue en danger. Il n'existe pas de traitement éprouvé ; la photocoagulation au laser n'est pas efficace dans le traitement de l'œdème maculaire cystoïde secondaire à une OVCR. Les stéroïdes intravitréens, tel que l'acétonide de triamcinolone, sont utilisés pour traiter l'œdème maculaire découlant d'une variété d'étiologies et pourraient représenter une option thérapeutique pour les OM d'OVCR.

Objectifs : 

L'objectif de cette revue était d'explorer l'efficacité et la sécurité des stéroïdes intravitréens dans le traitement de l'OM d'OVCR.

Stratégie de recherche documentaire : 

Nous avons effectué des recherches dans le registre Cochrane des essais contrôlés (The Cochrane Library, numéro 4, 2008), MEDLINE (de janvier 1950 à novembre 2008) et EMBASE (de janvier 1980 à novembre 2008). Aucune restriction concernant la langue ou la date n'a été appliquée aux recherches électroniques d'essais. Les dernières recherches réalisées dans les bases de données électroniques datent du 5 novembre 2008. Pour toutes les études primaires incluses, nous avons utilisé le Science Citation Index et avons passé au crible manuellement les références bibliographiques afin d'identifier d'autres éventuels essais pertinents. Nous avons contacté des chercheurs dans le domaine travaillant actuellement sur un essai contrôlé randomisé (ECR) sur ce sujet (l'étude SCORE - Soins conventionnels versus corticostéroïdes pour l'occlusion de la veine de la rétine), afin d'obtenir des informations sur d'autres essais en cours, passés ou non publiés.

Critères de sélection : 

Tout ECR ayant comparé des stéroïdes intravitréens (tout dosage et toute durée) à l'observation dans le traitement des OM d'OVCR, était candidat à l'inclusion dans cette revue. Nous nous sommes concentrés sur des études ayant inclus des personnes de tout âge ou sexe affectées de manière unilatérale ou bilatérale, avec un suivi d'au moins six mois. Dans un second temps, nous nous sommes intéressés à des études non-randomisées avec les mêmes critères pour la description des faits, mais nous n'avons pas effectué de recherche électronique distincte pour trouver toutes les études non-randomisées.

Recueil et analyse des données : 

Nous n'avons pas trouvé d'ECR répondant aux critères d'inclusion après une revue indépendante et à deux reprises des résultats des recherches.

Résultats principaux : 

Nous n'avons trouvé aucun ECR pertinent et n'avons donc pas effectué de méta-analyse. Les résultats d'études non-randomisées sont rapportés dans cette revue.

Partager/Enregistrer

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.