Comparaison de lentilles artificielles placées dans les yeux atteints d'uvéites pendant la chirurgie de la cataracte

Contexte

La cataracte, un cristallin opaque à l'intérieur de l'œil, est une complication majeure chez les personnes atteintes d'uvéites (inflammation de la couche intermédiaire de l'œil). Différents types de lentilles artificielles (lentilles intraoculaires, LIO) sont disponibles pour insérer dans l'œil après le retrait du cristallin naturel opaque pendant la chirurgie de la cataracte. L'objectif de cette revue est de résumer les effets des différentes lentilles artificielles chez les adultes atteints d'uvéites.

Les caractéristiques de l'étude

Les auteurs de la revue ont consulté la littérature médicale jusqu'en août 2013 et ont identifié quatre essais contrôlés randomisés (études cliniques où les personnes sont assignées de façon aléatoire dans un, deux ou plusieurs groupes de traitement) contenant 216 participants et comparant différents types de lentilles. Les matériaux des lentilles étudiés étaient en acrylique, en silicone, en surface modifiée par l'héparine et en poly (méthacrylate de méthyle). Les essais incluaient des participants atteints de différentes causes d'uvéites, comparaient différents types de lentilles et rapportaient des critères de jugement différents. En raison de ces différences entre les essais, aucune méta-analyse (regroupement des données d'essais) n'a été effectuée. Le plus grand essai (140 participants) a été financé par une société professionnelle. Les trois autres essais n'avait pas rendu compte de leurs sources de financement.

Résultats principaux

Il existe des preuves très limitées pour déterminer les effets des différents types de matériaux de lentilles chez les personnes atteintes d'uvéites. Les résultats du plus grand essai ne fournissaient que des preuves préliminaires attestant que les lentilles en acrylique pourraient apporter de meilleurs résultats que les lentilles en silicone en termes d'amélioration de la vision et de réduction des risques d'inflammation post-opératoire et de complications. À l'heure actuelle, il n'existe pas suffisamment de données pour déterminer si d'autres types de lentilles sont préférables à d'autres.

Qualité des preuves

Du fait que les essais incluaient un nombre restreint de participants dans chacun des quatre groupes de types de lentilles, les résultats des études sont incertains.

Conclusions des auteurs : 

Selon les essais identifiés dans cette revue, il existe une incertitude à savoir quel type de LIO fournit les meilleurs résultats visuels et cliniques chez les personnes atteintes d'uvéites subissant une chirurgie de la cataracte. Les études étaient de petite taille, certains matériaux de lentilles n'étaient pas comparés dans toutes les études et certains matériaux de lentilles n'étaient pas disponibles dans tous les sites d'étude. La preuve d'effet supérieur des lentilles en acrylique hydrophobe par rapport aux lentilles en silicone, spécifiquement pour les résultats de synéchie postérieure, provient d'une seule étude présentant un risque élevé de biais de performance et de détection. Toutefois, en raison des petits effectifs et de l'hétérogénéité dans les rapports des résultats, nous n'avons pas identifié suffisamment d'informations pour évaluer ces types et d'autres types de matériaux de LIO lors de la chirurgie de la cataracte pour les yeux souffrant d'uvéites.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

La formation d'une cataracte se produit souvent chez les personnes atteintes d'uvéites. On ignore quel type de lentilles intraoculaires (LIO) est optimum pour être utilisé lors de la chirurgie de la cataracte chez les patients souffrant d'uvéites.

Objectifs : 

Résumer les effets des différentes LIO sur l'acuité visuelle, les autres critères de jugement visuels et la qualité de vie chez les personnes atteintes d'uvéites.

Stratégie de recherche documentaire : 

Nous avons effectué des recherches dans CENTRAL (qui contient le registre des essais du groupe Cochrane sur l'œil et la vision) (La Bibliothèque Cochrane 2013, numéro 7), Ovid MEDLINE, Ovid MEDLINE, les citations en cours et autres citations non-indexées, le quotidien Ovid MEDLINE, Ovid OLDMEDLINE (de janvier 1946 à août 2013), EMBASE (de janvier 1980 à août 2013), Latin American and Caribbean Health Sciences Literature (LILACS) (de janvier 1982 à août 2013), le méta-registre des essais contrôlés (mREC) (www.controlled-trials.com), ClinicalTrials.gov (www.clinicaltrials.gov) et le système d'enregistrement international des essais cliniques de l'OMS (ICTRP) (www.who.int/ictrp/search/en). Nous n'avons appliqué aucune restriction concernant la langue ou la date dans les recherches électroniques d'essais. Nous avons effectué les dernières recherches dans les bases de données électroniques le 14 août 2013. Nous avons également effectué des recherches ascendantes et descendantes en utilisant l'index des citations scientifiques et les références bibliographiques des études incluses, respectivement, en août 2013.

Critères de sélection : 

Nous avons inclus des essais contrôlés randomisés (ECR) comparant les LIO en acrylique hydrophobe ou hydrophile, en silicone, ou en poly (méthacrylate de méthyle) (PMMA), avec ou sans surface modifiée par l'héparine (SMH), les unes avec les autres, ou sans traitement chez les adultes atteints d'uvéites, pour n'importe quelle indication, subissant une chirurgie de la cataracte.

Recueil et analyse des données : 

Nous avons utilisé des procédures méthodologiques standard prévues par la Collaboration Cochrane. Deux auteurs de la revue ont examiné les résultats des recherches et pour les études incluses, ils ont évalué le risque de biais et extrait les données de manière indépendante. Nous avons contacté les investigateurs des études pour obtenir des informations supplémentaires. Nous n'avons pas réalisé de méta-analyse en raison de la variabilité des rapports et des intervalles de suivi pour les critères de jugement d'intérêt principaux et secondaires.

Résultats principaux : 

Nous avons inclus quatre ECR impliquant au total 216 participants (de 2 à 140 participants par essai atteints de cataracte uvéitique) et comparant jusqu'à quatre types de LIO. La plus grande étude était une étude internationale avec des centres au Brésil, en Égypte, en Finlande, en France, au Japon, aux Pays-Bas, en Slovaquie, en Espagne et aux États-Unis; deux études ont été réalisées en Allemagne et une en Arabie Saoudite. Une hétérogénéité substantielle était observée concernant l'âge des participants et les étiologies des uvéites au sein et dans l'ensemble des études. La durée du suivi entre les études variait de 1 à 24 mois après la chirurgie de la cataracte. Les études étaient à faible risque de biais de sélection, mais deux des quatre études n'ont pas utilisé la mise en aveugle et une seule étude incluait dans l'analyse finale tous les participants randomisés. La source de financement de l'étude la plus importante a été révélée par les investigateurs (société professionnelle) et n'a pas été rapportée pour les trois autres études. En raison de l'hétérogénéité des types de lentilles évalués et des critères de jugement signalés dans les essais, nous n'avons pas regroupé les données dans une méta-analyse.

Dans la plus grande étude (140 participants), l'étude de l'œil de chaque participant a été randomisée pour recevoir l'un des quatre types de LIO : en acrylique hydrophobe, en silicone, en PMMA SMH ou en PMMA non-modifié. Les proportions de participants avec une ou plusieurs lignes Snellen en termes d'amélioration de la vision étaient similaires parmi les quatre groupes de traitement à un an de suivi : 45 de 48 (94 %) dans le groupe de LIO en acrylique hydrophobe, 39 de 44 (89 %) dans le groupe de LIO en silicone, 18 de 22 (82 %) dans le groupe de LIO en PMMA SMH, et 22 de 26 (85 %) dans le groupe de LIO en PMMA non-modifié. Lors de la comparaison des LIO en acrylique hydrophobe avec les LIO en silicone, le risque relatif (RR) était de 1,06 (intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,93 à 1,20). À un an de suivi, un nombre inférieur d'yeux randomisés pour les LIO en acrylique hydrophobe développaient des synéchies postérieures par rapport aux yeux recevant des LIO en silicone (RR 0,18, IC à 95 % 0,04 à 0,79) ; les effets entre ces groupes étaient moins certains en ce qui concerne le développement d'une opacification capsulaire postérieure (OCP) (RR 0,74, IC à 95 % 0,41 à 1,37), d'un Sdème cornéen (RR 0,49, IC à 95 % 0,22 à 1,12), d'un Sdème maculaire cystoïde (RR 0,10, IC à 95 % 0,01 à 1,84), ou d'une légère décentration de la LIO (RR 0,92, IC à 95 % 0,06 à 14,22).

Deux études comparaient également les LIO en PMMA SMH avec les LIO en PMMA non-modifié à trois ou à six mois de suivi. Ces études, incluant un total combiné de 16 participants atteints d'uvéites, n'étaient pas suffisamment puissantes pour détecter les différences de résultat chez des personnes atteintes d'uvéites randomisées pour recevoir les LIO en PMMA SMH par rapport à celles randomisées pour recevoir les LIO en PMMA non-modifié.

Dans la quatrième étude (60 participants), l'étude de l'œil de chaque participant était randomisée pour recevoir une LIO en acrylique hydrophobe ou hydrophile. À trois mois, il n'y avait aucune différence statistique ou clinique entre les types de LIO en acrylique hydrophobe et hydrophile dans les proportions de participants atteints de deux ou plusieurs lignes Snellen en termes d'amélioration de la vision (RR 1,03, IC à 95 % 0,87 à 1,22). Il y avait des taux similaires dans le développement de l'OCP entre les LIO en acrylique hydrophobe ou hydrophile à six mois de suivi (RR 1,00, IC à 95 % 0,80 à 1,25). L'effet des lentilles sur la synéchie postérieure était incertain à six mois de suivi (RR 0,50, IC à 95 % 0,05 à 5,22).

Aucune des études incluses n'a rapporté de résultats sur la qualité de vie.

Notes de traduction : 
Tools
Information
Partager/Enregistrer

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.