Interventions visant à améliorer l'élimination des excréments humains pour la prévention de la diarrhée

La diarrhée est une cause majeure de décès et de maladie, en particulier chez les jeunes enfants de pays à faibles revenus. Une grande partie des agents microbiens responsables de la diarrhée sont transmis par contact fécal-oral et sont associés à l'exposition à des selles humaines. Cette revue examinait les essais portant sur des interventions visant à améliorer l'élimination appropriée des selles humaines afin de prévenir la diarrhée. Chez les quelques 2,6 milliards de personnes vivant sans installations sanitaires de base dans des pays à faibles revenus, cela consiste principalement à introduire ou à augmenter le nombre et l'utilisation des latrines et d'autres installations permettant d'isoler ou d'éliminer les selles. Nous avons identifié 13 études portant sur ces interventions et recrutant plus de 33 400 participants dans six pays. Ces essais apportaient des preuves indiquant que les interventions visant à éliminer les excréments étaient efficaces pour prévenir les maladies diarrhéiques. Néanmoins, des différences majeures étaient observées entre les études, notamment en termes de conditions de mise en œuvre et de types d'interventions déployées, ainsi que des déficiences méthodologiques dans les études, ce qui ne nous a pas permis d'estimer avec précision l'efficacité des installations sanitaires dans la prévention de la diarrhée. Des recherches supplémentaires, y compris des essais contrôlés randomisés, sont nécessaires afin de bien comprendre l'impact de ces interventions.

Conclusions des auteurs : 

Ces essais apportent certaines preuves indiquant que les interventions visant à améliorer l'élimination des excréments sont efficaces pour prévenir les maladies diarrhéiques. Néanmoins, cette conclusion dépend en grande mesure de la fiabilité des preuves d'effets bénéfiques. Dans l'ensemble, la qualité des preuves est faible et ne permet pas de quantifier cet effet. L'importante plage d'estimations des effets pourrait être due à l'hétérogénéité clinique et méthodologique observée entre les études, ainsi qu'à d'autres différences importantes, y compris les niveaux d'exposition, les types d'interventions et les différents niveaux de biais d'observation et de réponse. Des études rigoureuses réalisées dans différents environnements sont nécessaires afin de clarifier l'efficacité potentielle de l'élimination des excréments dans la prévention de la diarrhée.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

Les maladies diarrhéiques constituent une cause majeure de mortalité et de morbidité, en particulier chez les jeunes enfants de pays à faibles revenus, et sont associées à l'exposition à des excréments humains.

Objectifs : 

Évaluer l'efficacité des interventions visant à améliorer l'élimination des excréments humains dans la prévention des maladies diarrhéiques.

Stratégie de recherche documentaire : 

Nous avons consulté le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les maladies infectieuses ; le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), publié dans la Bibliothèque Cochrane ; MEDLINE ; EMBASE ; LILACS ; le méta-registre des essais contrôlés (mRCT) ; les bases de données en langue chinoise disponibles sur le portail Wan Fang, et la China National Knowledge Infrastructure (CNKI-CAJ). Nous avons également effectué une recherche manuelle dans les actes de congrès, contacté des chercheurs et des organisations travaillant dans ce domaine et examiné les références bibliographiques des études identifiées.

Critères de sélection : 

Les essais contrôlés randomisés, quasi-randomisés et non randomisés (ECR) comparant des interventions visant à améliorer l'élimination des excréments humains afin de réduire le contact humain direct ou indirect par rapport à une absence d'intervention ont été sélectionnés. Les essais contrôlés en cluster (ex. : à l'échelle du foyer ou de la communauté) ont été inclus.

Recueil et analyse des données : 

Nous avons déterminé l'éligibilité des études, extrait les données et évalué la qualité méthodologique conformément aux méthodes prescrites par le protocole. Nous avons décrit les résultats et résumé les informations sous forme de tableaux. Compte tenu de l'hétérogénéité substantielle entre les études en termes de plans d'étude et de types d'interventions, aucun effet combiné n'a été calculé.

Résultats principaux : 

Treize études réalisées dans six pays et portant sur plus de 33 400 enfants et adultes dans des environnements ruraux, urbains et scolaires remplissaient les critères d'inclusion de la revue. Dans toutes les études, l'intervention était assignée à l'échelle de la communauté. Malgré l'importante plage d'effets rapportée, 11 études sur 13 indiquaient que l'intervention était efficace dans la prévention de la diarrhée. Les différences en termes de populations et d'environnements étudiés, de niveaux d'installations sanitaires, d'eau potable et de pratiques d'hygiène à l'inclusion, de types d'interventions, de méthodologies, de niveaux d'observance et de couverture, de définition des cas et de surveillance des résultats limitent la comparabilité des résultats des études incluses dans cette revue. La validité des résultats de la plupart des études est également compromise par la non randomisation de l'intervention au sein des grappes, le nombre insuffisant de grappes, l'absence d'ajustement pour tenir compte du clustering, la perte de suivi peu claire, le biais de notification potentiel et d'autres lacunes méthodologiques.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.