Thérapie orbitaire pour l'ophtalmopathie thyroïdienne de l'adulte

L'ophtalmopathie thyroïdienne est une affection qui n'est pas encore entièrement comprise, mais provoque une inflammation de l'œil et des tissus autour de l'œil. Elle peut provoquer des changements dans l'apparence (comme les poches et les rougeurs des paupières et de la conjonctive, les yeux 'ébahis' et le strabisme), un inconfort, une vision double et une baisse de la vision. La radiothérapie orbitaire est un traitement administré afin de réduire l'inflammation et les changements qui y sont associés. Elle est administrée dans un cadre ambulatoire, et puisque la dose est fractionnée en plusieurs petites doses quotidiennes, elle implique souvent jusqu'à 12 visites. Cette revue a inclus cinq essais contrôlés randomisés portant sur 244 participants. Une analyse combinée des essais, en utilisant notre critère de jugement principal, a montré que le « risque » de réussite chez un patient qui recevait la radiothérapie était 1,92 fois celui d'un patient qui ne recevait pas de radiothérapie. Des études isolées ont suggéré que la radiothérapie orbitaire en combinaison avec des corticoïdes avait un meilleur résultat que les corticoïdes seuls. Il n'y avait pas de changement significatif dans les informations sur la qualité de vie recueillies dans les groupes de la radiothérapie orbitaire par rapport aux autres groupes. Les événements indésirables à court terme signalés dans les essais étaient d'intensité légère et localisés à la zone de traitement (rougeur de la peau et perte des cheveux des régions temporales). Cependant, la méthodologie des essais peut avoir conduit à une diminution du taux d'événements indésirables de la radiothérapie. Trois essais ont exclus les patients diabétiques et ces patients sont signalés, dans la littérature, comme étant à risque plus élevé de développer une rétinopathie due aux rayonnements et de présenter une progression de la rétinopathie diabétique pré-existante. Certaines études n'ont pas du tout rendu compte des changements rétiniens.

Conclusions des auteurs : 

Cette revue a constaté que la radiothérapie orbitaire est plus efficace que la radiothérapie placebo pour le traitement de l'ophtalmopathie thyroïdienne légère à modérée. Dans un seul essai, il n'a été trouvé aucune différence entre la radiothérapie et la monothérapie par les corticoïdes. Une méta-analyse de notre critère d'évaluation secondaire de gravité de la maladie n'a pas été possible, mais les résultats des essais individuels suggèrent un meilleur résultat avec le traitement combiné avec des corticoïdes par rapport aux corticoïdes seuls. Il n'a été trouvé aucun changement significatif dans les scores de qualité de vie après le traitement par la radiothérapie par rapport aux traitements alternatifs. Les événements indésirables à court terme liés à la radiothérapie qui ont été signalés étaient locaux et légers, mais les données à long terme manquaient et le développement des modifications de la rétine après la radiothérapie n'a pas été documenté.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

L'ophtalmopathie thyroïdienne est une affection inflammatoire auto-immune des tissus orbitaires et péri-orbitaires. La radiothérapie orbitaire est un traitement anti-inflammatoire utilisé dans le traitement de l'ophtalmopathie thyroïdienne active. Elle est administrée en ambulatoire en 10 à 12 doses fractionnées.

Objectifs : 

Évaluer l'efficacité et les effets indésirables de la radiothérapie orbitaire dans l'ophtalmopathie thyroïdienne. L'efficacité était dépendante du taux de « réussite » de l'intervention prédéfinie dans chaque essai contrôlé randomisé (ECR).

Stratégie de recherche documentaire : 

Nous avons effectué des recherches dans CENTRAL (qui contient le registre des essais du groupe Cochrane sur l'œil et la vision) (The Cochrane Library 2012, numéro 2), MEDLINE (de janvier 1950 à mars 2012), EMBASE (de janvier 1980 à mars 2012), Latin American and Caribbean Literature on Health Sciences (LILACS) (de janvier 1982 à mars 2012), le métaregistre des essais contrôlés (mECR) (www.controlled-trials.com), ClinicalTrials.gov (www.clinicaltrials.gov) et le système d'enregistrement international des essais cliniques de l'OMS (ICTRP pour International Clinical Trials Registry Platform) (www.who.int/ictrp/search/en). Nous n'avons pas limité les recherches électroniques d'essais selon la date ou la langue. Nous avons effectué la dernière consultation des bases de données le 12 mars 2012 Nous avons passé au crible les bibliographies des rapports des études incluses, d'autres revues et les chapitres d'ouvrages afin de trouver des essais supplémentaires. Nous avons également contacté des chercheurs des essais et des experts dans le domaine afin d'identifier des études publiées supplémentaires.

Critères de sélection : 

Nous avons inclus les ECR de la radiothérapie orbitaire comparée à la radiothérapie placebo ou d'autres interventions impliquant des adultes, avec un minimum de trois mois de suivi et un critère de jugement de deux ans ou moins post-traitement.

Recueil et analyse des données : 

Deux auteurs de la revue ont évalué la qualité méthodologique des essais et extrait les données de manière indépendante. Les auteurs des essais ont été contactés pour obtenir les données manquantes. Le risque relatif a été utilisé pour notre critère de jugement principal. Pour nos critères de jugement secondaires, le rapport des cotes et la différence moyenne ont été rapportés lorsque cela était possible.

Résultats principaux : 

Nous avons obtenu des copies du texte intégral de neuf études potentielles et avons inclus cinq essais portant sur un total de 244 participants dans cette revue. La radiothérapie orbitaire a été comparée à la radiothérapie placebo dans deux études et aux glucocorticoïdes dans trois études, en tant que monothérapie ou thérapie combinée. Il y avait une hétérogénéité (telle que définie dans notre protocole) des mesures de résultat des essais. Notre critère de jugement principal d'un score composite a été utilisé dans les deux essais comparant la radiothérapie à la radiothérapie placebo et a montré un risque relatif de réussite de 1,92 (intervalle de confiance (IC) à 95 % 1,27 à 2,91) en faveur de la radiothérapie orbitaire. Le critère de jugement principal n'a pas été utilisé dans les trois autres essais.

Tools
Information
Partager/Enregistrer

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.