Acupuncture et procréation assistée

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

Les données de cette méta-analyse suggèrent que l'acupuncture augmente effectivement le taux de naissances vivantes avec le traitement de fécondation in vitro (FIV) lorsqu'elle est pratiquée aux alentours du moment du transfert d'embryons. Cependant, cela pourrait être attribué à l'effet placebo et au faible nombre d'essais inclus dans la revue. Des études plus vastes devront être réalisées pour confirmer ces résultats. L'acupuncture peut avoir des effets nocifs potentiels au début de la grossesse ; les cliniciens doivent donc se montrer prudents lorsqu'ils donnent des conseils concernant l'utilisation de l'acupuncture pendant cette période.

Conclusions des auteurs : 

L'acupuncture pratiquée le jour du TE montre un effet bénéfique sur le taux de naissances vivantes, cependant, d'après ces preuves, cela pourrait être attribué à l'effet placebo et au faible nombre de femmes incluses dans les essais. L'acupuncture ne doit pas être proposée durant la phase lutéale dans la pratique clinique courante avant que des preuves supplémentaires issues d'ECR d'une puissance suffisante soient disponibles.

Lire le résumé complet...
Contexte : 


L'acupuncture a été étudiée récemment dans le traitement de procréation assistée (TPA), bien que son rôle dans la médecine de la reproduction reste discuté.

Objectifs : 

Déterminer l'efficacité de l'acupuncture dans les critères de jugement de la TPA.

Stratégie de recherche documentaire : 

Tous les rapports qui décrivent des essais contrôlés randomisés de l'acupuncture dans la procréation assistée ont été obtenus par des recherches dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les troubles menstruels et de la fertilité, CENTRAL, Ovid MEDLINE (de 1996 à août 2007), EMBASE (de 1980 à août 2007), CINAHL (Cumulative Index to Nursing & Allied Health Literature) (de 1982 à août 2007), AMED, le National Research Register, le Clinical Trials register (www.clinicaltrials.gov) et la Chinese database of clinical trials.

Critères de sélection : 

Les essais contrôlés randomisés portant sur l'acupuncture pour les couples qui subissaient une TPA et comparant le traitement par acupuncture seul ou l'acupuncture avec une TPA concomitante versus l'absence de traitement, un placebo ou une acupuncture simulée plus TPA pour le traitement de l'infertilité primaire et secondaire. Les femmes souffrant d'une affection médicale considérée comme une contre-indication pour la TPA ou l'acupuncture ont été exclues.

Recueil et analyse des données : 

Seize essais contrôlés randomisés portant sur l'acupuncture et la procréation assistée ont été identifiés. Treize essais ont été inclus dans la revue et trois ont été exclus. L’évaluation de la qualité et l’extraction des données ont été effectuées de façon indépendante par deux auteurs de la revue. La méta-analyse a été réalisée en utilisant le rapport de cotes (RC) pour les critères de jugement dichotomiques. Les critères de jugement étaient le taux de naissances vivantes, le taux de grossesses cliniques en cours et les effets secondaires rapportés du traitement.

Résultats principaux : 

Il y a des preuves d'un bénéfice lorsque l'acupuncture est pratiquée le jour du transfert d'embryons (TE) concernant le taux de naissances vivantes (RC 1,86, IC à 95 % 1,29 à 2,77), mais non lorsqu'elle est pratiquée deux à trois jours après le TE (RC 1,79, IC à 95 % 0,93 à 3,44). Il n'y a pas de preuves d'un bénéfice concernant les critères de jugement de grossesse lorsque l'acupuncture est pratiquée aux environs du moment du prélèvement d'ovocytes.

Partager/Enregistrer

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.