Antibiothérapie pour le traitement de la dysenterie bacillaire

La shigellose est une infection bactérienne du côlon qui peut entraîner des diarrhées et une dysenterie (diarrhée accompagnée de sang et/ou de mucus), et qui peut être mortelle. Elle se produit principalement dans les pays à faibles et moyens revenus en surpopulation et aux installations sanitaires insuffisantes, et pourrait être responsable d'environ 1,1 million de décès par an partout dans le monde, majoritairement chez des enfants de moins de cinq ans.

L'objectif de l'administration d'antibiotiques dans la shigellose est d'accélérer le rétablissement, de réduire la gravité de la maladie et de limiter la durée d'infectivité. Néanmoins, certains antibiotiques peuvent entraîner des effets secondaires graves, tandis que d'autres pourraient être inefficaces contre la bactérie Shigella.

Cette revue examinait l'efficacité et l'innocuité des antibiotiques dans le traitement de la dysenterie bacillaire ou shigellose. Les antibiotiques testés ici semblaient sûrs et efficaces, mais les preuves étaient insuffisantes pour identifier les antibiotiques les plus efficaces. De nouveaux essais bien planifiés sont nécessaires pour orienter la prise de décision.

Conclusions des auteurs : 

Les antibiotiques réduisent la durée de la dysenterie bacillaire.

L'établissement de tendances locales ou régionales régulièrement mises à jour concernant la sensibilité des antibiotiques aux différentes espèces et souches de Shigella est nécessaire afin d'orienter le traitement empirique. D'autres essais conformes aux protocoles standard sont nécessaires afin d'évaluer le rôle des antibiotiques dans le traitement des formes sévères de dysenterie bacillaire et chez des groupes présentant un risque élevé de complications.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

La dysenterie bacillaire est une maladie relativement courante partout dans le monde, qui peut parfois être mortelle. Les symptômes légers disparaissent spontanément mais, dans les cas plus graves, des antibiotiques sont recommandés pour traiter la maladie et prévenir les rechutes. Les antibiotiques recommandés sont variés, présentent des différences régionales en termes de sensibilité, et sont associés à des effets secondaires.

Objectifs : 

Évaluer l'efficacité et l'innocuité des antibiotiques dans le traitement de la dysenterie bacillaire.

Stratégie de recherche documentaire : 

En juin 2009, nous avons identifié tous les essais pertinents dans les bases de données suivantes : le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les maladies infectieuses ; le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (Bibliothèque Cochrane, 2008, numéro 4), MEDLINE, EMBASE, LILACS et le méta-registre des essais contrôlés (mRCT). Nous avons également examiné les actes de congrès afin d'identifier des résumés pertinents, et avons contacté des chercheurs, des organisations et des sociétés pharmaceutiques.

Critères de sélection : 

Les essais contrôlés randomisés portant sur des antibiotiques dans la dysenterie bacillaire.

Recueil et analyse des données : 

Quatre auteurs travaillant en binômes ont évalué l'éligibilité et la qualité méthodologique des essais et extrait les données de manière indépendante. Nous avons calculé les risques relatifs (RR) avec des intervalles de confiance (IC) à 95 % pour les données dichotomiques, et avons utilisé le modèle à effets aléatoires en cas d'hétérogénéité significative. Le cas échéant, nous avons évalué les éventuelles sources d'hétérogénéité dans les analyses en sous-groupe par âge des participants et pourcentage de participants présentant une infection avérée par la Shigella.

Résultats principaux : 

Seize essais (1 748 participants) couvrant quatre décennies et présentant différentes sensibilités aux isolats de Shigella remplissaient les critères d'inclusion. Sept ont été considérés à risque de biais en raison d'une assignation secrète ou en aveugle inadéquate, et 12 en raison d'une documentation incomplète des critères de jugement. Les données limitées issues d'un essai à trois bras portant sur des patients atteints de maladie moyennement grave suggèrent que les antibiotiques réduisent les épisodes de diarrhée lors du suivi (furazolidone versus absence de traitement, RR de 0,21, IC à 95 %, entre 0,09 et 0,48, 73 participants ; cotrimoxazole versus absence de traitement, RR de 0,30, IC à 95 %, entre 0,15 et 0,59, 76 participants).

Les preuves étaient insuffisantes pour établir la supériorité d'une classe d'antibiotique spécifique dans le traitement de la dysenterie bacillaire, mais l'hétérogénéité observée pour certaines comparaisons limitait la fiabilité des résultats. Tous les antibiotiques étudiés étaient sûrs. Les preuves concernant le rôle des antibiotiques dans la prévention des rechutes étaient de faible qualité.

Tools
Information
Partager/Enregistrer

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.