La supplémentation en zinc pour la prévention des infections de l'oreille moyenne

Contexte

Les infections de l'oreille moyenne sont courantes, en particulier chez les jeunes enfants, entraînant généralement des douleurs aux oreilles et une perte d'audition temporaire (parfois permanente). Le zinc est un oligo-élément essentiel, qui joue un rôle dans le fonctionnement optimal du système immunitaire et dans la résistance aux infections. Il doit être absorbé régulièrement car il ne peut pas être stocké dans l'organisme. Certaines personnes, surtout les enfants des pays à faible et moyen revenu, sont susceptibles de ne pas bénéficier d'un apport en zinc suffisant à travers leur alimentation seule. Des chercheurs ont examiné le rôle potentiel des suppléments de zinc dans la prévention des maladies infectieuses. Par conséquent, nous avons voulu déterminer si les suppléments de zinc ont un rôle dans la prévention des infections de l'oreille moyenne.

Les caractéristiques de l’étude

Les auteurs de cette revue ont recherché des études dans la littérature médicale jusqu'en mars 2014. Nous avons recherché des essais qui comparaient les infections de l'oreille moyenne chez des personnes aléatoirement sélectionnées pour recevoir des suppléments de zinc ou n'ayant pas bénéficié de suppléments. Nous avons trouvé 10 études éligibles, toutes réalisées avec de jeunes enfants. Le nombre total de participants était de 6 820. Neuf essais ont été réalisés dans des pays à faible et moyen revenu. Sept essais ont été réalisés sur des enfants en bonne santé. Les participants inclus étaient des deux sexes.

Résultats

Les résultats des essais n'ont fourni aucune preuve convaincante sur le fait que la supplémentation en zinc réduise la fréquence des infections de l'oreille moyenne chez les enfants en bonne santé. Cependant, dans une petite étude portant sur des enfants souffrant de grave malnutrition, ceux ayant reçu une supplémentation en zinc avaient moins d'infections de l'oreille moyenne. Les seuls effets indésirables étaient des vomissements.

Qualité des preuves

Les données résultant des essais étaient généralement de bonne qualité, avec un faible risque de biais. Tous les essais inclus n'avaient considéré l'otite moyenne que comme un critère de jugement secondaire. Il existait par conséquent un risque de passer à côté d'essais ayant bénéficié d’une plus faible publicité ou étant moins bien indexés dans les bases de données électroniques.

Conclusions des auteurs : 

Concernant le potentiel de la supplémentation en zinc pour réduire l'incidence de l'otite moyenne chez les enfants sains âgés de moins de cinq ans vivant dans des pays à faible et moyen revenu, les résultats sont mitigés. Il existe certaines indications d'un bénéfice chez les enfants traités pour marasme (malnutrition grave), mais elles se basent sur un seul petit essai et doivent donc être considérées avec prudence.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

L'otite moyenne est une inflammation de l'oreille moyenne habituellement causée par une infection. Elle affecte des personnes de tous âges mais elle est particulièrement fréquente chez les jeunes enfants. Environ 164 millions de personnes à travers le monde souffrent d'une perte auditive à long terme causée par cette pathologie, 90 % d'entre eux vivent dans des pays à faible revenu. Les suppléments de zinc prévenant la pneumonie chez les enfants défavorisés, nous avons voulu déterminer s'ils pouvaient également prévenir l'otite moyenne.

Objectifs : 

Évaluer si les suppléments de zinc préviennent l'otite moyenne chez les adultes et les enfants de différents âges.

Stratégie de recherche documentaire : 

Nous avons effectué des recherches dans CENTRAL (2014, numéro 1), MEDLINE (de 1950 à la 4ème semaine de février 2014) et EMBASE (de 1974 à mars 2014).

Critères de sélection : 

Des essais randomisés contrôlés par placebo portant sur des suppléments de zinc administrés au moins une fois par semaine pendant au moins un mois afin de prévenir l'otite moyenne.

Recueil et analyse des données : 

Deux auteurs ont évalué indépendamment l'éligibilité et la qualité méthodologique des essais inclus, et extrait et analysé des données. Nous avons synthétisé les résultats à l'aide du risque relatif (RR) ou du taux de proportion pour les données dichotomiques, et de la différence moyenne (DM) pour les données continues. Lorsque cela était opportun nous avons combiné les résultats des essais.

Résultats principaux : 

Aucun nouvel essai n'a été identifié pour inclusion dans cette mise à jour. Nous avons identifié 12 essais à inclure, dont 10 ont fourni des données de résultat. Il y a été un total de 6 820 participants. Parmi les essais effectués sur des enfants sains vivant dans des communautés à faible revenu, deux essais n’ont pas démontré de différence significative entre le groupe recevant la supplémentation en zinc et le groupe placebo sur le nombre de participants subissant un épisode d'otite moyenne diagnostiquée au cours du suivi (3 191 participants); un autre essai avait montré un taux d'incidence significativement plus faible de l'otite moyenne dans le groupe prenant du zinc (taux de proportion 0,69 ; intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,61 à 0,79 ; n = 1 621 ). Un petit essai sur 39 nourrissons traités pour malnutrition grave avait laissé entrevoir un bénéfice du zinc pour le nombre moyen d'épisodes d'otite moyenne (différence moyenne (DM) -1,12 épisodes ; IC à 95 % -2,21 à -0,03). La supplémentation en zinc n'a pas semblé causer d'effets indésirables graves mais, pour une petite minorité d'enfants, des vomissements avaient été signalés peu de temps après l'ingestion des suppléments. Les données provenant des essais étaient généralement de bonne qualité, avec un faible risque de biais.

Notes de traduction : 
Tools
Information
Partager/Enregistrer

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.