Interventions pour la déficience sensorielle du membre supérieur après un accident vasculaire cérébral (AVC)

Jusqu'à 80 % des personnes victimes d'un AVC souffrent de perte sensorielle au niveau du bras affecté. Cette perte sensorielle entraîne un risque de lésion pour le bras, limite les capacités fonctionnelles et affecte le niveau d'indépendance du patient au cours de ses activités quotidiennes. Nous avons identifié 13 études (467 participants) testant différents traitements pour la perte sensorielle. Les preuves de l'efficacité de ces traitements sont limitées. Aucune des interventions individuelles n'était examinée dans plus d'une étude ; les études étaient souvent de faible qualité et ne contenaient pas suffisamment d'informations. D'autres recherches sont nécessaires avant de pouvoir émettre des recommandations.

Conclusions des auteurs : 

Des interventions multiples sont décrites pour la déficience sensorielle du membre supérieur après un AVC mais les preuves sont insuffisantes pour étayer ou réfuter leur efficacité pour améliorer la déficience sensorielle, la fonction du membre supérieur ou le statut fonctionnel et la participation des participants. Des études de la rééducation sensorielle mieux planifiées et présentant une notification plus appropriée sont nécessaires.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

Les déficiences sensorielles limitent considérablement la capacité des patients à utiliser le membre supérieur après un AVC. Les effets des interventions mises en œuvre pour remédier à ces déficiences sont cependant mal connus.

Objectifs : 

Déterminer les effets des interventions ciblant la déficience sensorielle du membre supérieur après un AVC.

Stratégie de recherche documentaire : 

Nous avons consulté le registre des essais du groupe Cochrane sur les accidents vasculaires cérébraux (dernière recherche effectuée le 8 octobre 2009), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (Bibliothèque Cochrane 2009, Numéro 1), MEDLINE (1966 à janvier 2009), EMBASE (1980 à janvier 2009) ainsi que six autres bases de données électroniques jusqu'en janvier 2009. Nous avons également effectué une recherche manuelle dans les revues pertinentes, contacté des auteurs de ce domaine d'étude, consulté les bases de données des thèses de doctorat, examiné les références bibliographiques et recherché les références citées.

Critères de sélection : 

Les essais contrôlés randomisés et les essais contrôlés comparant des interventions portant sur la déficience sensorielle après un AVC à une absence de traitement, à un traitement conventionnel, à une attention placebo ou à d'autres interventions pour la déficience sensorielle.

Recueil et analyse des données : 

Deux auteurs de revue ont sélectionné les études, évalué la qualité et extrait les données. Les données des études ont été analysées au moyen des différences moyennes et des rapports des cotes, selon le cas. Le critère de jugement principal considéré était la fonction sensorielle, et les critères de jugement secondaires incluaient la fonction du membre supérieur, les activités de la vie quotidienne, l'impact de l'AVC et la qualité de vie ainsi que les événements indésirables.

Résultats principaux : 

13 études portant sur un total de 467 participants et testant différentes interventions ont été incluses. Les critères d'évaluation incluaient 36 mesures de la déficience sensorielle et 13 mesures de la fonction du membre supérieur. Toutes les études sauf deux présentaient un risque de biais indéterminé ou élevé. Bien que les preuves soient insuffisantes pour tirer des conclusions concernant les effets des interventions incluses dans cette revue, trois études fournissaient des preuves préliminaires des effets de certaines interventions spécifiques, notamment la thérapie du miroir pour améliorer la détection du contact léger, de la pression, de la température et de la douleur ; une intervention consistant en une stimulation thermique pour améliorer le taux de récupération de la sensibilité ; et une intervention consistant en une compression pneumatique intermittente pour améliorer la sensibilité tactile et kinesthésique. Aucune méta-analyse n'a pu être effectuée en raison du niveau d'hétérogénéité clinique élevé, tant en termes d'interventions que de critères d'évaluation.

Tools
Information
Partager/Enregistrer

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.