L'ail dans le traitement du rhume banal

Contexte

Selon la croyance populaire, l'ail est utile contre le rhume banal. Cette croyance est basée sur l'usage traditionnel et sur des preuves de laboratoire indiquant que l'ail possède des propriétés antibactériennes et antivirales. En moyenne, les adultes ont deux à quatre rhumes par an.

Caractéristiques des études

Les preuves sont à jour jusqu'au 7 août 2014. Sur les huit études identifiées, une seule remplissait les critères pour la revue. Cette étude a évalué 146 participants sur une période de trois mois. La moitié des participants ont pris un comprimé placebo et l'autre moitié ont pris un comprimé d'ail pendant ce temps. Les participants ont ensuite noté dans un journal quand ils avaient des symptômes de rhume.

Principaux résultats

L'étude incluse a découvert que les personnes qui consommaient de l'ail tous les jours pendant trois mois (au lieu d'un placebo) avaient moins de rhumes. Autrement dit, au cours de la période de trois mois, il y avait 24 occurrences de rhume banal dans le groupe de l'ail, contre 65 dans le groupe placebo. Lorsque les participants avaient un rhume, la durée de la maladie était semblable dans les deux groupes (4,63 versus 5,63 jours).

Qualité des preuves

Davantage de participants dans le groupe de l'ail (quatre) que le groupe placebo (un) ont remarqué une odeur en rotant, il est donc possible que la mise en aveugle des participants n'ait pas été adéquate. Cependant, d'autres biais potentiels ont été bien contrôlés. La seule étude incluse est directement pertinente pour l'objectif de la revue. Bien que l'essai soit petit, il y avait suffisamment de participants pour fournir des résultats précis et fiables. Aucune preuve n'indique que les résultats aient été rapportés de manière sélective. Cependant, cela était possible car les critères de jugement ne semblent pas avoir été décidés à l'avance. Compte tenu de l'incitation financière pour les fabricants de suppléments à produire des essais positifs, il est également possible que les essais n'ayant montré aucun effet de l'ail n'aient jamais été publiés. Dans l'ensemble, la qualité des preuves est modérée.

Effets secondaires

Les effets secondaires potentiels dans cet essai de petite taille comprenaient une odeur et des éruptions cutanées. Des informations supplémentaires concernant les effets secondaires potentiels de l'ail sont nécessaires.

Conclusions des auteurs : 

Les preuves issues d'essais cliniques sont insuffisantes concernant les effets de l'ail pour prévenir ou traiter le rhume banal. Un essai isolé a suggéré que l'ail pouvait prévenir les cas de rhume, mais des études supplémentaires sont nécessaires pour valider ce résultat. Les revendications d'efficacité semblent reposer largement sur des preuves de qualité médiocre.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

L'ail est supposé avoir des propriétés antimicrobiennes et antivirales qui soulagent le rhume banal, entre autres effets bénéfiques. L'usage de suppléments à base d'ail est répandu. Le rhume banal est associé à une morbidité significative et à des conséquences économiques. En moyenne, les enfants attrapent six à huit rhumes par an et les adultes entre deux et quatre.

Objectifs : 

Déterminer si l'ail (Allium sativum) est efficace pour la prévention ou le traitement du rhume banal comparé à un placebo, à l'absence de traitement ou à d'autres traitements.

Stratégie de recherche documentaire : 

Nous avons effectué des recherches dans CENTRAL (2014, numéro 7), OLDMEDLINE (de 1950 à 1965), MEDLINE (de janvier 1966 à la 5ème semaine de juillet 2014), EMBASE (de 1974 à août 2014) et AMED (de 1985 à août 2014).

Critères de sélection : 

Essais contrôlés randomisés de prévention et de traitement du rhume banal comparant l'ail à un placebo, à l'absence de traitement ou à un traitement standard.

Recueil et analyse des données : 

Deux auteurs de la revue ont examiné et sélectionné des essais à partir de recherches, évalué et noté la qualité des études et extrait les données pertinentes de manière indépendante.

Résultats principaux : 

Dans cette revue mise à jour, nous avons identifié huit essais potentiellement pertinents lors de nos recherches. À nouveau, un seul essai remplissait les critères d'inclusion. Cet essai randomisait 146 participants qui recevaient un supplément à base d'ail (avec 180 mg d'allicine) ou un placebo (une fois par jour) pendant 12 semaines. L'essai a signalé 24 cas de rhume banal dans le groupe d'intervention avec l'ail, contre 65 dans le groupe du placebo (P < 0,001), et un moins grand nombre de jours de maladie dans le groupe de l'ail comparé au groupe du placebo (111 versus 366). Le nombre de jours jusqu'à la guérison à partir de l'apparition du rhume a été semblable dans les deux groupes (4,63 versus 5,63). Un seul essai a répondu aux critères d'inclusion, par conséquent les conclusions pouvant en être tirées sont limitées. L'essai se basait sur les épisodes déclarés de rhume, mais était de qualité raisonnable en termes de randomisation et d'assignation secrète. Les effets indésirables comprenaient les éruptions cutanées et une odeur.

Notes de traduction : 

Traduction réalisée par Cochrane France

Tools
Information
Partager/Enregistrer

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.