Interventions sur le lieu de travail en faveur de l'allaitement maternel chez les femmes qui travaillent

Aucun essai permettant d’établir si des programmes spécifiques sur le lieu de travail contribuent à augmenter la durée de l'allaitement.

L'allaitement maternel est bénéfique pour les mères et leurs nourrissons. Toutefois, les mères qui travaillent sont susceptibles de reprendre rapidement leur emploi après la naissance pour diverses raisons. Sans le soutien de leurs employeurs, elles peuvent être séparées de leur bébé, avoir des difficultés pour recueillir et conserver le lait maternel et par conséquent ne pas être en mesure de poursuivre l'allaitement. La mise en place de programmes sur les lieux de travail pourrait aider les femmes à continuer à allaiter, et certains programmes peuvent encourager les femmes à commencer à allaiter. En favorisant et en appuyant ces programmes, les employeurs peuvent être en mesure d'influer sur la durée de l'allaitement maternel (y compris de l'allaitement maternel exclusif) et d’améliorer ainsi la santé de la mère et du nourrisson, mais aussi bénéficier d’une diminution de l'absentéisme au travail, d’une meilleure productivité, d’une amélioration du moral des employés ainsi que du maintien des effectifs en poste. Cette revue avait pour objectif d’évaluer les programmes sur le lieu de travail afin de promouvoir l'allaitement maternel chez les femmes salariées qui reprennent leur emploi après la naissance de leur enfant. Il n’a été identifié aucun essai contrôlé randomisé ayant évalué cette importante intervention de santé publique sur le lieu de travail. Des essais sont nécessaires afin de déterminer l'impact des interventions sur le lieu de travail (incluant les crèches et les pouponnières) destinées à soutenir ou à faciliter la poursuite, la durée et l'exclusivité de l'allaitement maternel pour les femmes salariées qui retournent au travail après avoir donné naissance.

Conclusions des auteurs : 

Aucun essai n'a évalué l'efficacité des interventions sur le lieu de travail dans la promotion de l'allaitement maternel chez les femmes qui reprennent leur activité professionnelle salariée après la naissance de leur enfant. L'impact d'une telle intervention sur les résultats du processus est également inconnu. Des essais contrôlés randomisés sont nécessaires afin d’établir les avantages de divers types d'interventions sur le lieu de travail pour soutenir, encourager et promouvoir l'allaitement maternel chez les mères qui travaillent.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

Ces dernières années, le taux de participation des femmes à des activités salariées a enregistré une hausse. Certaines peuvent devenir enceintes alors qu’elles occupent un emploi et accoucher par la suite. La plupart peuvent décider de reprendre rapidement leur emploi après la naissance pour diverses raisons. À moins que ces mères ne bénéficient du soutien de leurs employeurs et de leurs collègues de travail, elles risquent de renoncer à allaiter dès lors qu’elles reprennent leur activité professionnelle. En conséquence, la durée et l'exclusivité de l'allaitement maternel jusqu’à l'âge recommandé pour le bébé s’en trouverait affecté.

L’environnement de travail est susceptible de jouer un rôle positif dans la promotion de l'allaitement maternel. Pour les femmes qui reprennent leur emploi, il existe divers types d'interventions de soutien sur le lieu de travail et ceci ne devrait pas être ignoré par les employeurs. Notamment, la promotion de l'allaitement maternel sur le lieu de travail peut avoir des effets bénéfiques pour les femmes, les bébés mais aussi pour l'employeur.

Objectifs : 

Evaluer l'efficacité des interventions sur le lieu de travail visant à soutenir et à promouvoir l'allaitement maternel chez les femmes qui reprennent leur activité professionnelle salariée après la naissance d’un enfant, et leur impact sur les résultats du processus en ce qui concerne les employés et les employeurs.

Stratégie de recherche documentaire : 

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (2 août 2012).

Critères de sélection : 

Deux auteurs de la revue ont évalué de manière indépendante toutes les études identifiées pour recenser des essais contrôlés randomisés et quasi-randomisés comparant entre eux les interventions sur les lieux de travail par rapport à l'absence d'intervention ou à deux ou plus de deux interventions sur le lieu de travail.

Recueil et analyse des données : 

Deux auteurs de la revue avaient prévu d'évaluer la qualité méthodologique des essais éligibles et d’extraire des données.

Résultats principaux : 

Aucun essai contrôlé randomisé ou quasi-randomisé n’a été identifié.

Tools
Information
Partager/Enregistrer

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.