Probiotiques pour la prévention de l'entérocolite nécrosante chez les nouveau-nés prématurés

L'entérocolite nécrosante (ECN) est une maladie grave qui affecte l'intestin des nouveau-nés prématurés au cours des premières semaines de vie. Bien que l'on ignore la cause exacte de l'ECN, l'alimentation au lait et la croissance bactérienne jouent un rôle dans son étiologie. Des probiotiques (compléments alimentaires contenant des levures ou des bactéries potentiellement bénéfiques) sont utilisés dans la prévention de l'ECN. Notre revue des études a observé que l'utilisation de probiotiques réduisait l'incidence de l'ECN et les décès chez les nouveau-nés prématurés d'un poids de naissance inférieur à 1 500 grammes. Les données sont insuffisantes concernant les bénéfices et les effets indésirables potentiels chez les nourrissons d'un poids de naissance inférieur à 1 000 grammes, pour lesquels le risque est le plus élevé.

Conclusions des auteurs : 

La supplémentation entérale en probiotiques permet de réduire l'ECN sévère et la mortalité toutes causes confondues chez les nouveau-nés prématurés. Notre revue mise à jour des preuves disponibles est fortement favorable à un changement de pratique. Des études comparatives en face-à-face sont nécessaires pour évaluer les préparations les plus efficaces, le calendrier et la durée du traitement à utiliser.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

L'entérocolite nécrosante (ECN) et le sepsis nosocomial sont associés à une morbidité et une mortalité accrues chez les nouveau-nés prématurés. En prévenant la migration bactérienne au travers de la muqueuse, en favorisant l'exclusion compétitive des bactéries pathogènes et en améliorant la réponse immunitaire de l'hôte, les probiotiques (suppléments contenant des microbes vivants) prophylactiques entéraux pourraient jouer un rôle dans la réduction de l'ECN et de la morbidité qui en découle.

Objectifs : 

Comparer l'efficacité et l'innocuité des probiotiques prophylactiques entéraux par rapport à un placebo ou à l'absence de traitement dans la prévention de l'ECN sévère ou du sepsis, ou les deux, chez les nouveau-nés prématurés.

Stratégie de recherche documentaire : 

Pour cette mise à jour, des recherches ont été effectuées dans MEDLINE (de 1966 à octobre 2013), EMBASE (de 1980 à octobre 2013), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) dans la Bibliothèque Cochrane (2013, numéro 10), et les résumés des réunions annuelles de la Society for Pediatric Research (de 1995 à 2013).

Critères de sélection : 

Seuls les essais contrôlés randomisés ou quasi randomisés recrutant des nouveau-nés prématurés < 37 semaines d'âge gestationnel ou < 2 500 g de poids de naissance, ou les deux, ont été pris en compte. Les essais ont été inclus lorsqu'ils portaient sur l'administration entérale de tout supplément contenant des microbes vivants (probiotiques) et mesuraient au moins l'un des résultats cliniques prédéfinis.

Recueil et analyse des données : 

Les méthodes standard de la Collaboration Cochrane et de son groupe sur la néonatologie ont été utilisées pour l'évaluation de la qualité méthodologique des essais et pour le recueil et l'analyse des données.

Résultats principaux : 

Vingt-quatre essais éligibles ont été inclus. Les essais inclus différaient grandement en termes de critères d'inscription (poids de naissance et âge gestationnel), de risque d'ECN à l'inclusion dans les groupes témoins, de calendrier, de dose, de formulation des probiotiques et de régimes alimentaires. Dans une méta-analyse des données des essais, la supplémentation en probiotiques entéraux entraînait une réduction significative de l'incidence de l'ECN sévère (stade II ou plus) (risque relatif (RR) typique de 0,43, intervalle de confiance (IC) à 95 % de 0,33 à 0,56 ; 20 études, 5 529 nourrissons) et de la mortalité (RR typique de 0,65, IC à 95 % de 0,52 à 0,81 ; 17 études, 5 112 nourrissons). Il n'y avait aucune preuve de réduction significative du sepsis nosocomial (RR typique de 0,91, IC à 95 % de 0,80 à 1,03 ; 19 études, 5 338 nourrissons). Les essais inclus ne rapportaient aucune infection systémique associée aux organismes contenus dans les suppléments de probiotiques. Les préparations de probiotiques contenant soit des lactobacilles seuls ou associés aux bifidobactéries se sont avérées efficaces.

Notes de traduction : 
Tools
Information
Partager/Enregistrer

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.