Traitement au laetrile contre le cancer

Laetrile est un mot créé à partir des premières lettres de « laevorotatory » (lévogyre) et des dernières lettres de « mandélonitrile » et décrit une forme semi-synthétique de l'amygdaline. L'amygdaline est un composé qui peut être isolé à partir des noyaux de nombreux fruits, tels que les pêches, les amandes amères et les abricots. Le laetrile et l'amygdaline ont une composante structurelle commune, le mandélonitrile, qui contient du cyanure.

Le manque d'efficacité du laetrile et le risque d'effets secondaires dus à un empoisonnement au cyanure ont conduit la Food and Drug Administration (FDA) aux Etats-Unis et la Commission européenne à interdire son utilisation. Cependant, il est possible d'acheter du laetrile ou de l'amygdaline par internet. Du fait qu'il n'existe aucun contrôle gouvernemental sur ces marchés, les préparations peuvent non seulement provenir de sources douteuses, mais aussi être contaminées. Les patients cancéreux doivent être informés du risque élevé de développement de graves effets indésirables dus à un empoisonnement au cyanure après une utilisation de laetrile ou d'amygdaline, en particulier après une ingestion. Ce risque pourrait augmenter avec la prise concomitante de vitamine C et, chez les végétariens, avec une carence en vitamine B12.

Cette revue systématique a découvert qu'il n'existait aucune preuve fiable des prétendus effets curatifs du laetrile ou de l'amygdaline chez les patients cancéreux.

Conclusions des auteurs : 

Les suppositions selon lesquelles le laetrile ou l'amygdaline ont des effets bénéfiques pour les patients cancéreux ne sont actuellement pas soutenues par des données cliniques claires. Il y a un risque considérable d'effets indésirables graves dus à un empoisonnement au cyanure après une utilisation de laetrile ou d'amygdaline, en particulier après une ingestion. Le rapport bénéfices-risques du laetrile ou de l'amygdaline comme traitement contre le cancer est donc clairement négatif.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

Laetrile est le nom d'un composé semi-synthétique qui est chimiquement lié à l'amygdaline, un glucoside cyanogénétique issu des noyaux d'abricots et de différentes autres espèces du genre Prunus. Le laetrile et l'amygdaline sont promus sous différentes appellations pour le traitement du cancer bien qu'il n'y ait aucune preuve de leur efficacité. En raison de la possibilité d'un empoisonnement au cyanure, le laetrile peut être dangereux.

Objectifs : 

Évaluer le prétendu effet anticancéreux et les possibles effets indésirables du laetrile et de l'amygdaline.

Stratégie de recherche documentaire : 

Nous avons effectué une recherche dans les bases de données suivantes : CENTRAL (2014, Numéro 9), MEDLINE (1951-2014), EMBASE (1980-2014), AMED, Scirus, CINAHL (toutes les données de 1982 à 2015), CAMbase (de 1998 à 2015), le Méta-Registre, le National Research Register et dans nos propres fichiers. Nous avons examiné les références bibliographiques des études et articles de revue inclus et avons contacté des experts dans le domaine à propos d'études supplémentaires. Nous n'avons imposé aucune restriction de temps ou de langue.

Critères de sélection : 

Essais contrôlés randomisés (ECR) et quasi-ECR.

Recueil et analyse des données : 

Nous avons effectué une recherche, dans huit bases de données et deux registres, d'études testant le laetrile ou l'amygdaline pour le traitement du cancer. Deux auteurs de revue ont analysé et évalué les articles concernant les critères d'inclusion.

Résultats principaux : 

Nous avons identifié plus de 200 références, dont 63 étaient évaluées dans la revue originale, 6 autres dans la mise à jour de 2011 et aucune dans celle-ci. Cependant, nous n'avons identifié aucune étude qui répondait à nos critères d'inclusion.

Notes de traduction : 

Traduction réalisée par Cochrane France

Tools
Information
Partager/Enregistrer

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.