Césarienne pour raisons non médicales à terme

L'accouchement est une expérience humaine profonde et forte. Les femmes parlent souvent de sentiment de pouvoir, d'exaltation et de réalisation, bien que les expériences d'autres femmes comprennent un trauma, de la peur, de la douleur et une perte de contrôle. La manière dont les femmes donnent naissance, soit par voie basse ou par césarienne, a probablement un impact sur leurs sentiments. Ces dernières années, les césariennes sont devenues plus sûres en raison d'une amélioration de l'anesthésie et d'une amélioration des techniques chirurgicales, ainsi que par l'utilisation courante de médicaments lors de la chirurgie pour combattre le risque accru d'infection et de caillots sanguins chez la mère. Cependant, la césarienne reste une procédure chirurgicale qui s'accompagne d'incisions abdominales et utérines, de cicatrices et d'adhésions. Il existe également des preuves d'un risque accru de problèmes lors des grossesses ultérieures à la fois pour les femmes et les bébés.

Cette revue n'a trouvé aucun essai pouvant aider à évaluer les risques et les bénéfices d'une césarienne lorsque celle-ci est effectuée sans indication médicale conventionnelle. Les auteurs recommandent fortement d'utiliser d'autres méthodes de recherche pour rassembler des données sur les critères de jugement associés à différentes manières d'accoucher.

Conclusions des auteurs : 

Il n'existe pas de preuves issues d'essais contrôlés randomisés sur lesquelles baser des recommandations pour la pratique concernant la césarienne pour des raisons non médicales à terme. En l'absence de données d'essais, il est urgent d'effectuer une revue systématique des études observationnelles et une synthèse des données qualitatives afin de mieux évaluer les effets à court et long terme de la césarienne et de l'accouchement par voie basse.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

Les taux de césarienne sont en augmentation progressive dans de nombreuses parties du monde. Une raison avancée est l'augmentation de la demande des femmes d'avoir recours à la césarienne en l'absence d'indications médicales claires, telles que le placenta praevia, l'infection par le VIH, le bassin rétréci et, sans doute, la présentation par le siège ou une césarienne antérieure. Les bénéfices signalés pour la césarienne planifiée comprennent une plus grande sécurité pour le bébé, un trauma moins important du plancher pelvien pour la mère, le fait d'éviter la douleur de l'accouchement et la commodité. Les inconvénients potentiels, d'après les études observationnelles, comprennent un risque accru de morbidité majeure ou de mortalité pour la mère, des séquelles psychologiques indésirables et des problèmes lors des grossesses ultérieures, notamment une rupture de la cicatrice utérine et un plus grand risque de mortinaissance et de morbidité néonatale. On pense que les différences de physiologie néonatale après un accouchement par voie basse ou par césarienne ont des implications pour le nourrisson, la césarienne augmentant potentiellement le risque de santé précaire à la fois à court et à long terme. Une évaluation non biaisée des avantages et inconvénients faciliterait la discussion sur ce qui est devenu une question controversée dans la pratique obstétrique.

Objectifs : 

Évaluer, à partir d'essais randomisés, les effets sur la morbidité et la mortalité périnatales et maternelles, et sur la morbidité psychologique maternelle de l'accouchement par césarienne planifiée versus accouchement par voie basse planifié chez les femmes ne présentant pas d'indication clinique claire pour une césarienne.

Stratégie de recherche documentaire : 

Nous avons effectué des recherches dans le registre d'essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (mardi 31 janvier 2012) et les références bibliographiques des études pertinentes.

Critères de sélection : 

Toutes les comparaisons de l'intention de pratiquer une césarienne et de l'intention des femmes d'accoucher par voie basse ; la randomisation dans les groupes de traitement et les groupes témoins ; l'assignation secrète adéquate ; les femmes à terme ayant des fœtus uniques avec présentation céphalique et sans indication médicale claire pour une césarienne.

Recueil et analyse des données : 

Nous n'avons identifié aucune étude répondant aux critères d'inclusion.

Résultats principaux : 

Il n'y a pas eu d'essais inclus.

Tools
Information
Partager/Enregistrer

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et de d'instituts publics de recherche canadiens. Cliquez-ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.