Méta-analyse des essais cliniques comparant une chimiothérapie contenant du taxane à une chimiothérapie sans taxane chez des femmes ayant subi une chirurgie du cancer du sein au stade précoce

Le cancer du sein est, de loin, le cancer le plus fréquent chez la femme (23 % de l'ensemble des cancers), avec environ 1,15 million de nouveaux cas et plus de 411 000 décès rapportés partout dans le monde en 2002. Le cancer du sein au stade précoce est un cancer qui ne s'est pas encore propagé au-delà du sein ou des ganglions lymphatiques situés à proximité, et qui peut être potentiellement guéri par une chirurgie seule. Il existe un risque de récidive du cancer du sein après la chirurgie. La chimiothérapie (médicaments anticancéreux) administrée après la chirurgie réduit le risque de récidive du cancer du sein, et une combinaison de médicaments de chimiothérapie est généralement utilisée (plutôt qu'un seul médicament). Une chimiothérapie incluant du taxane pourrait améliorer la survie et la survie sans maladie chez certaines femmes atteintes d'un cancer du sein au stade précoce lorsqu'elle est administrée après la chirurgie. Le paclitaxel et le docétaxel sont deux des médicaments de chimiothérapie connus sous le nom de taxanes. Les taxanes sont capables d'inhiber la division et la multiplication des cellules cancéreuses. Les effets indésirables potentiellement associés au traitement incluent des nausées, des vomissements et un risque accru d'infection. Dans les 12 études incluses dans cette revue, un total de 21 191 femmes étaient randomisées dans un groupe expérimental, 11 069 pour un schéma de chimiothérapie contenant du taxane et 10 122 pour un schéma thérapeutique sans taxane. Cette revue a observé que la chimiothérapie adjuvante qui contenait du taxane réduisait le risque de décès et le nombre de récidives du cancer du sein. D'autres essais sont nécessaires afin de déterminer la meilleure manière d'utiliser le taxane lorsqu'il est combiné à d'autres médicaments de chimiothérapie.

Conclusions des auteurs : 

Cette méta-analyse des études est favorable à l'utilisation de schémas de chimiothérapie adjuvante contenant du taxane, qui sont associés à une amélioration de la survie globale et de la survie sans maladie chez les femmes atteintes d'un cancer du sein au stade précoce opérable. Cette revue n'a pas permis d'identifier de sous-groupes de patientes répondant plus ou moins bien à un traitement contenant du taxane. La dose de taxane et le calendrier d'administration ne sont pas clairement définis, et nous attendons les résultats des dernières études pour identifier la meilleure manière d'utiliser les taxanes dans le cancer du sein au stade précoce.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

La chimiothérapie adjuvante améliore la survie chez les femmes pré- et postménopausées atteintes d'un cancer du sein au stade précoce. Les taxanes sont des agents de chimiothérapie hautement actifs dans le cancer du sein métastatique. Cette revue examine leur rôle dans le cancer du sein au stade précoce.

Objectifs : 

Examiner les preuves randomisées comparant des schémas de chimiothérapie contenant du taxane à des schémas sans taxane en traitement adjuvant chez les femmes pré- ou postménopausées atteintes d'un cancer du sein au stade précoce.

Stratégie de recherche documentaire : 

Nous avons consulté le registre spécialisé du groupe Cochrane sur le cancer du sein le 9 janvier 2007 en utilisant les codes correspondant au Cancer du sein au stade précoce, ainsi que des mots clés en rapport avec les taxanes. Les détails de la stratégie de recherche documentaire utilisée pour la création du registre sont décrits dans le module du groupe de la Bibliothèque Cochrane. Nous avons également examiné les références bibliographiques d'autres revues de la littérature et articles pertinents.

Critères de sélection : 

Les essais randomisés comparant des schémas thérapeutiques contenant du taxane à des schémas sans taxane chez des femmes atteintes d'un cancer du sein opérable. Les femmes recevant une chimiothérapie néoadjuvante ont été exclues.

Recueil et analyse des données : 

Les données ont été extraites des essais et résumés publiés. Deux auteurs de revue ont évalué l'éligibilité et la qualité des études et extrait les données de manière indépendante. Les hazard ratios (HR) ont été calculés pour les critères de jugement du délai jusqu’à l’évènement, et des méta-analyses ont été effectuées à l'aide d'un modèle à effets fixes. Le critère de jugement principal était la survie globale (SG) ; et la survie sans maladie (SSM) était l'un des critères de jugement secondaires. Les données de la toxicité et de la qualité de vie ont été extraites lorsqu'elles étaient rapportées.

Résultats principaux : 

Nous avons identifié 20 études, dont 12 (7 publications intégrales, 5 résumés) présentaient suffisamment de données pour être incluses dans la revue (11 pour la SG et 11 pour la SSM). La moyenne pondérée du suivi médian était de 60,4 mois. Toutes les études remplissaient les critères de qualité de manière adéquate ou satisfaisante. Pour 18 304 femmes et 2 483 décès, le HR pour la SG était de 0,81 (IC à 95 %, entre 0,75 et 0,88, P < 0,00001) en faveur des schémas thérapeutiques contenant du taxane. Pour 19 943 femmes et 4 800 événements, le HR pour la SSM était de 0,81 (IC à 95 %, entre 0,77 et 0,86, P < 0,00001) en faveur des schémas thérapeutiques contenant du taxane. Aucune hétérogénéité statistique n'était observée concernant la SG ou la SSM.

Tools
Information
Partager/Enregistrer

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.