Sensibilisation au lavage des mains pour la prévention des diarrhées

Conclusions des auteurs : 

Il est probable que le lavage des mains réduit d'environ 30 % les épisodes de diarrhée chez les enfants en crèche dans les pays à revenus élevés ainsi que dans les communautés dans les pays à revenus faibles et intermédiaires. On ne sait cependant pas aussi bien comment aider au maintien de ces habitudes de lavage des mains à plus long terme.

Lire le résumé complet...
Contexte : 

Les diarrhées causent 1,8 million de décès parmi les enfants des pays à revenus faibles et intermédiaires. L'une des stratégies identifiées pour leur prévention est le lavage des mains.

Objectifs : 

Évaluer les effets des interventions de sensibilisation au lavage des mains sur les épisodes de diarrhée chez les enfants et les adultes.

Stratégie de recherche documentaire : 

Nous avons effectué des recherches dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les maladies infectieuses (27 mai 2015) ; CENTRAL (publié dans la Bibliothèque Cochrane 2015, numéro 5) ; MEDLINE (de 1966 au 27 mai 2015) ; EMBASE (de 1974 au 27 mai 2015) ; LILACS (de 1982 au 27 mai 2015) ; PsycINFO (de 1967 au 27 mai 2015) ; Science Citation Index et Social Science Citation Index (de 1981 au 27 mai 2015) ; ERIC (de 1966 au 27 mai 2015) ; SPECTR (de 2000 au 27 mai 2015) ; Bibliomap (de 1990 au 27 mai 2015) ; RoRe, The Grey Literature (de 2002 au 27 mai 2015) ; le Système d'enregistrement international des essais cliniques de l'OMS (ICTRP), le métaregistre des essais contrôlés (mRCT) et les références bibliographiques des articles, jusqu'au 27 mai 2015. Nous avons également contacté des chercheurs et des organisations travaillant dans ce domaine.

Critères de sélection : 

Essais contrôlés randomisés (ECR) individuels et en grappes, comparant les effets des interventions en faveur du lavage des mains sur les épisodes de diarrhée chez les enfants et les adultes avec l'absence d'intervention.

Recueil et analyse des données : 

Trois auteurs de la revue ont évalué indépendamment l'éligibilité des essais, extrait les données et évalué le risque de biais. Nous avons stratifié les analyses pour les enfants en crèche et scolarisés, dans les communautés et en milieu hospitalier. Lorsque cela était approprié, les rapports de taux d'incidence (RTI) ont été combinés à l'aide de la méthode de variance inverse générique et d'un modèle à effets aléatoires avec des intervalles de confiance (IC) à 95 %. Nous avons utilisé l'approche GRADE pour évaluer la qualité des preuves.

Résultats principaux : 

Nous avons inclus 22 ECR : 12 essais sur des enfants en crèche ou scolarisés, principalement dans des pays à revenus élevés (54 006 participants), neuf essais en communauté dans des pays à revenus faibles ou intermédiaires (15 303 participants) et un essai en milieu hospitalier, parmi des patients atteints du syndrome d'immunodéficience acquise (SIDA) (148 participants).

La sensibilisation au lavage des mains (activités d'éducation, parfois avec fourniture de savon) dans les garderies et les écoles a permis de prévenir environ un tiers des épisodes de diarrhée dans les pays à revenus élevés (rapport de taux 0,70 ; IC à 95 % de 0,58 à 0,85 ; neuf essais, 4664 participants, preuves de qualité élevée) et peut-être, dans une proportion comparable, dans les pays à revenus faibles ou intermédiaires, mais ceci n'a été évalué que dans deux essais en milieu urbain en Égypte et au Kenya (rapport de taux 0,66, IC à 95 % de 0,43 à 0,99 ; deux essais, 45 380 participants, preuves de faible qualité). Seuls trois essais rapportaient des mesures des changements de comportement, et les méthodes de collecte de données étaient sensibles au biais.Dans un essai mené aux États-Unis, une amélioration des habitudes de lavage des mains a été rapportée. Dans l'essai réalisé au Kenya, au cours duquel du savon a été distribué, le lavage des mains n'a pas progressé mais l'utilisation du savon a augmenté (données non combinées, trois essais, 1845 participants, preuves de faible qualité).

La sensibilisation au lavage des mains dans les communautés des pays à revenus faibles et intermédiaires prévient probablement un quart environ des épisodes de diarrhée (rapport des taux 0,72, IC à 95 % de 0,62 à 0,83 ; huit essais, 14 726 participants, preuves de qualité modérée). Cependant, six de ces huit essais provenaient de pays asiatiques et un seul d'Amérique du Sud et un autre d'Afrique subsaharienne. Dans six essais, du savon était distribué gratuitement en même temps que l'éducation au lavage des mains, et la taille moyenne globale de l'effet y a été plus importante que dans les deux essais où le savon n'était pas fourni (savon fourni : rapport des taux de 0,66, IC à 95 % de 0,56 à 0,78 ; six essais, 11 422 participants ; éducation seule : rapport des taux : 0,84, IC à 95 %de 0,67 à 1,05 ; deux essais, 3304 participants). Le lavage des mains a augmenté lors des occasions principales d'y penser (avant de manger ou de cuisiner, après un passage aux toilettes ou après avoir nettoyé le derrière d'un bébé), de même que l'observance des règles d'hygiène des mains (critère d'évaluation comportemental) dans les groupes d'intervention par rapport aux témoins lors des essais dans les communautés (données non combinées : trois essais, 3490 participants, preuves de qualité élevée).

Dans un essai mené en milieu hospitalier parmi une population à haut risque, la sensibilisation au lavage des mains a donné une réduction significative de la moyenne des épisodes de diarrhée (1,68 de moins) dans le groupe d'intervention (différence moyenne de 1,68, IC à 95 % de 1,93 à 1,43 ; un essai, 148 participants, preuves de qualité modérée). La fréquence des lavages des mains a augmenté : sept fois par jour dans le groupe d'intervention et trois fois dans le groupe témoin dans cet essai en milieu hospitalier (un essai, 148 participants, preuves de qualité modérée).

Nous n'avons trouvé aucun essai évaluant les effets de la sensibilisation au lavage des mains sur la mortalité liée à la diarrhée, la mortalité par toutes causes avant l'âge de cinq ans ou les coûts.

Notes de traduction : 

Traduction réalisée par Suzanne Assénat et révisée par Cochrane France

Tools
Information
Partager/Enregistrer

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.